Sites


Blender pour le montage vidéo

Etalonner et appliquer des effets

Dans la section Transformations de notre ouvrage, nous avons vu les premiers effets de base qu'il est possible d'utiliser avec Blender. Il est maintenant temps d'explorer les autres effets, notamment ceux liés à l'étalonnage.

Même si nous ne le repréciserons pas à chaque fois, dans ce chapitre tous les effets peuvent être animés grâce à un système d'images-clé.

Etalonnage

L'étalonnage est le travail des couleurs dans la vidéo. Il peut s'agir par exemple de faire correspondre la colométrie de deux caméras réglées différement afin qu'elles se raccordent correctement ou de s'écarter d'une perception naturelle des couleurs pour provoquer un effet précis chez le spectateur. Comme pour le mixage sonore, l'étalonnage est une pratique systématique dans toutes les productions audiovisuelles mais demande un savoir-faire et une expérience particulière tant il est facile de se perdre dans les pramètres et d'étalonner à outrance.

S'il s'agit de vos premiers pas dans l'étalonnage, il faut aussi prendre conscience que chaque écran possède une image différente et que votre écran ordinateur n'est pas forcément fiable. Il peut être nécessaire d'essayer de regarder son film sur différents systèmes de diffusion (TV, vidéoprojecteur, plusieurs ordinateurs...) avant de valider son étalonnage.

Étalonnage avec les propriétés de la strip

Deux effets qui peuvent reliés à l'étalonnage se trouvent directement dans les propriétés de la strip.

Saturation

La saturation des couleurs peut se gérer de manière simple à partir de la fenêtre des propriétés du Séquenceur. Nous sélectionnons la strip que nous souhaitons modifier. Cette modification se fait forcément sur une strip à la fois, celle qui est sélectionnée. Nous descendons dans les propriétés du Séquenceur, FilterColor > Saturation

Comme nous pouvons le voir sur les exemples suivants : 

  • la saturation de base est 1.0
  • plus on se rapproche du 0.0 (valeur minimale) moins les couleurs sont visibles
  • plus on se rapproche du 2.0 (valeur maximale) plus les couleurs seront fortes

Multiply

En dessous de la saturation se trouve le réglage Multiply.  Comme son nom l’indique, il multiplie les valeurs des couleurs RVB. En-dessous de 1, cela crée un effet de transparence particulier. Au-dessus de 1, l'effet ressemble à une augmentation du contraste et de la saturation. Dans son cas, la valeur maximale est 20.

Les outils d'étalonnage complets

Mais il est possible d’aller beaucoup plus loin sans pour autant aller chercher dans tous les recoins de Blender. Lorsque nous avons sélectionné une strip, ses réglages s'affichent dans la fenêtre propriétés du Séquenceur. Sur la gauche de cette fenêtre, deux onglets sont présents, Strip, dans lequel nous avons travaillé jusque là, et Modifiers (modificateur), où se cachent les outils avancés d'étalonnage présents sous forme de liste.

Pour appliquer un modificateur, il suffit de la sélectionner dans la liste. Cela affiche en dessous une rubrique qui donne accès aux paramètres spécifiques du modificateur choisit ainsi que quelques boutons partagés.

Le bouton  permet de rendre visible ou invisible l'effet, afin de comparer rapidement avec l'image d'origine.

Le bouton Copy to selected strips 

permet d'appliquer tous les effets d'étalonnage d'une strip vers d'autres strips. Cela peut être intéressant notamment lorsqu'un même rush est divisé en plusieurs strips dans le séquenceur, afin de garder une unité d'étalonnage. Pour appliquer cette option, il est important de travailler dans un certain ordre :

  1. Sélectionnons d’abord les strips auxquelles nous souhaitons appliquer les modificateurs
  2. Sélectionnons en plus la strip qui contient les effets déjà appliqués
  3. Cliquons sur le bouton Copy to selected strips
  4. Choisissons entre Replace (qui remplacera les éventuels modificateurs déjà placés par ceux que nous copions), ou Append (qui s’ajoutera les modificateurs au risque d’avoir des doublons à gérer).

Plusieurs effets d'étalonnage peuvent s'additionner sur la même strip. Dans ce cas, il peut être intéressant de modifier l'ordre des effets grâce aux flèches haut et bas car le rendu pourra être différent selon qu’un effet est placé au dessus d’un autre ou en dessous. Petit exemple avec une balance des couleurs combinée à une balance des blancs.

ordre 1 de modificateurs dans VSE Blenderordre 2 de modificateurs dans VSE Blender

Ces effets s'appliquent par défaut sur toute l'image. Il est possible de ne les appliquer que sur une partie de l'image en utilisant la notion de Mask, que nous ne détaillerons pas dans cet ouvrage.

Balance des couleurs

Ce réglage nous permet de jouer sur 3 roues chromatiques. Chacune modifie donc sur des niveaux de couleurs différents : 

Lift - Relève pour les tons sombres,

Gamma pour les demi-teintes et

Gain pour les tons clairs.

Nous pouvons régler directement dans la roue avec un clic-gauche ou avoir accès à un sous-menu en cliquant dans le carré blanc à gauche de la roue, ce qui permet de voir les valeurs numériques de chaque couleur. Par défaut, les valeurs sont de 1 pour chaque couleur. Passer par ce sous-menu permet aussi d'avoir accès à un second type de réglage appelé HSV pour Hue (teinte), Saturation et Valeur. Nous pouvons aussi utiliser l'outil Pipette pour capturer une couleur de référence quelque part dans la fenêtre de le Blender.

A droite de la roue, une barre va du blanc au noir. Elle permet d'éclaircir ou d'assombir les couleurs. 

Le Color Balance propose aussi de mutiplier les couleurs.

Le clic-droit sur n'importe lequel des outils de sélection de couleur permet d'ouvrir un menu contextuel.  C'est ici que l'on trouve le travail d'animation des effets (qui peut aussi se gérer par raccourci clavier) et surtout les boutonsReset to Default ValueReset All to Default Valueet/ou Reset Single to Default Value qui permettent de revenir aux valeurs de base lorsqu'on s'est perdu dans ses réglages.

Dans cet exemple, le fait de sélectionner du vert pour le gamma, teinte légèrement notre clip avec cette couleur.

Courbes

Les courbes sont un outil standard de retouche d’image. Elles permettent de travailler précisément les couleurs et la luminosité de notre image. En cliquant sur les lettres présentes au-dessus de la courbe, nous pouvons accéder à 4 courbes différentes : 

  • C : pour toutes les couleurs combinées, 
  • R : pour rouge, 
  • G : pour vert, 
  • B : pour bleu. 


L'outil se présente comme une ligne sur un table avec des axes X et Y. La valeur X = 0, Y = 0 correspond au noir et aux valeurs les plus sombres de chaque couleur, la valeur X = 1, Y = 1 correspond au blanc et aux valeurs les plis claires de chaque couleur. En ajoutant des points sur la ligne avec un click gauche sur celle-ci et en les faisant bouger selon les axes X et Y, nous appliquons des modifications. Dans C, nous pouvons éclaircir ou assombrir les différents tons de l'image. Dans R, G et B, nous pouvons fixer des dominantes de couleur dans des plages de tons ou au contraire diminuer la présence d'une couleur.

Nous pouvons insérer autant de point que nécessaire avec un clic-gauche sur la courbe, zoomer ou dézoomer sur la courbe avec l'outil de loupe et effacer un point sélectionné avec la croix. L'icone clé à molette permet d'avoir accès à d'autres fonctionnalités comme changer le comportement de la courbe entre les points ou remettre à la courbe à zéro.

La prise en main des courbes demande un vrai apprentissage, quelque soit le logiciel. Mais les résultats sont souvent au rendez-vous et mérite l’effort.

l’image initiale est un peu sombre.

Procédons à un éclaircissement global.

Ajoutons un peu de couleur en jouant sur la répartition du vert, en en rajoutant un peu dans les parties clair du canal.

Correction des teintes

L'outil Hue Correct donne accès à 3 courbes : 

  •  H : pour Hue (teinte), 
  • S : pour Saturation,
  • V : pour Valeur. 

L'outil par défaut place un trait à mi-hauteur sur l'axe vertical. A l'horizontal, cette ligne traverse un arc-en-ciel. Chaque point déjà présent représente la valeur de base de la couleur présente en fond à son emplacement. Les valeurs par défaut sont de X = 0.250 et Y = 0.500. Le type d'intéraction dépend ensuite de la courbe que nous avons choisi. Les options d'utilisation de la courbe sont les mêmes que pour l'outil courbes.

Dans H pour Hue (teinte), lorsque nous déplaçons un point, cela change la teinte de la couleur d'origine du point. En ciblant le point jaune et en le bougeant à la verticale, nous pouvons ainsi obtenir d'apétissantes aubergines au coeur vert.

Dans pour saturation, on peut cibler la valeur de saturation d'une valeur précise. En baissant le point d'une couleur, nous abaissons sa saturation et nous l'augmentons en montant le point. Cela peut servir à atténuer un pull rouge trop flashy ou, dans le cas de nos aubergines, si on abaisse la saturation de toutes les couleurs sauf le jaune, faire une image en noir et blanc où ne ressortent que le coeur coloré des légumes.

Dans pour Valeur, nous pouvons changer la luminosité propre à chaque couleur. En augmentant la luminosité du bleu marine - violet, nous pouvons augmenter l'effet luisant de nos aubergines.

Luminosité / Contraste

Comme son nom l'indique, cet outil simple permet de modifier avec deux réglages séparés la luminosité et le contraste de notre image. Nous déplaçons les valeurs avec clic-gauche-glissé et la valeur par défaut est 0 pour les deux effets. La fonction de retour à la valeur par défaut est accessible par le menu contextuel du clic-droit.

 

Il s’agit d’un outil simple, mais une balance des blancs, ou l’utilisation de courbe peut s’avérer plus pratique et fiable.

White balance - Balance des blancs

L'outil de balance des blancs permet de modifier l'apparence du blanc, qui sert à l'image de valeur référence pour toutes les autres couleurs. En cliquant sur le rectangle blanc, nous avons à une roue chromatique RVB, une roue chromatique HSV et une barre de réglage de noir à blanc, le tout pour définir ce qu'est le blanc. Cet outil pour servir pour changer la teinte d'une image, rattraper un mauvais réglage de la balance des blancs au moment du tournage ou aider à mettre en place une nuit américaine.

Monitorer son étalonnage

Blender dispose de trois options du moniteur de preview qui permettent une appréhension plus précise du travail d'étalonnage :Luma waveform (les formes d'ondes de luminance)Chroma Vectorscope (la répartition des couleurs)et Histogram. Pour avoir accès à ces moniteurs, nous devons doubler la fenêtre de preview. L'objectif est d'avoir côte à côte l'image et son interprétation pour l'étalonnage. Dans une de ses deux fenêtres jumelles, nous allons changer la configuration. Dans le header de cette fenêtre, le groupe de quatre icônes au centre permet de passer de la Preview au Luma waveformChroma VectorscopeetHistogram(de gauche à droite).

Seul le moniteur Luma waveform contient un réglage. Dans le header, View separate colors permet de passer de la représentation en forme d'ondes de toute l'image à la gestion individualisée des trois couleurs RGB.

Luma waveform

En couleurs séparées

Chroma Vectorscope

Histogram

Autres effets

D'autres effets pour modifier vos vidéos sont accessibles à partir du header du Séquencerdans Add Effect Strip. Ces effets s'appliquent comme l'effet Transform, ils créent une strip supplémentaire qui s'insert sur la piste au-dessus de la strip sélectionnée. Il faut donc jouer avec l'opacité de la strip pour doser la visibilité de l’effet. Les réglages propres aux effets sont accessibles dans le panneau des propriétés du Séquenceur, lorsque la stripde l'effet est sélectionnée, Strip Effect Strip.

Flouter un clip

L’ effet Gaussian Blur (flou gaussien) permet d'appliquer un flou à votre image. Il se règle avec deux variables, la taille du flou à la verticale et à l'horizontale. Plus les chiffres seront élevés plus le flou sera important.

 

Flou dans le montage video Blender

 

Ralentis et accéléré avec Speed Control

Dans le panneau des propriétés de la strip, nous allons laisser cocher l'option Stretch to input strip lenght et jouer uniquement sur la valeur de Multiply : speed, dont la valeur par défaut est de 1.

Accélérer la vidéo : au-dessus de 1

En réglant le Multiply : speed au-dessus de 1, la vidéo s'accélère. Cela a pour effet que l'image se termine plus tôt qu'avant alors que les deux strips de l'effet et de la vidéo reste de même taille dans le séquenceur. Une fois la vidéo accélérée finie, la dernière image reste fixe et visible. Nous ne pouvons pas couper l'exécdent sous risque de supprimer aussi une partie de la vidéo accélérée. Nous devons donc placer le plan suivant sur la piste au-dessus ou jouer sur l'opacité des deux strips, pour que l'image fixe n'apparaisse pas au rendu final.

Ralentir la vidéo : en-dessous de 1

En réglant le Multiply : speed en-dessous de 1, la vidéo ralentit. Etant donné qu'elle se lit plus lentement, elle finit forcément après la frame de fin de la strip d'origine. Pour avoir accès à toute la vidéo ralentit, nous devons donc faire glisser la poignée de la strip vidéo pour prolonger le plan jusqu'au moment souhaité.

Ajouter un fond coloré

Cet effet permet de rajouter une strip remplie un aplat de couleur, ce qui peut être utile pour mettre un fond sur certains effets. Contrairement aux autres, il ne nécessite pas d'avoir déjà une strip sélectionnée. Le réglage, dans le panneau des propriétés, se fait grâce à deux chromatiques (RGB et HSV) et à une barre qui va de blanc à noir.

Glow

Cet effet ajoute un halo lumineux sur l'image, utilisant les pixels clairs comme source. Cet effet est similaire à mixer en addition une version floue de l'image par dessus avec quelques subtilités de réglage supplémentaires.
Les paramètres: 

  • threshold : seuil de luminosité minimale des pixels pour participer à l'effet. les pixels en dessous du seuil ne produiront pas d'effet, ceux plus lumineux agiront en fonction de leur luminosité.
  • clamp : seuil maximal de luminosité au delà duquel les pixels ne seront plus en compte pour le calcul de l'effet
  • boost factor : multiplicateur de quantité de lumière qui donnera sa "force" à l'effet
  • blur distance : taille de l'échantillonage pour la "nébulosité" de l'effet, en pixels. plus le nombre est élevé plus le glow s'étends à pertir des pixels qui le génère.

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.