Sites


CampOSV

Fonctionnalités de PyOSV

PyOSV

PyOSV s'appuie sur pythonocc et ccad pour générer un modèle d'objet complexe prenant en compte les interrelations, notamment géométriques et mécaniques, entre les pièces composant cet objet complexe.

Il s'agit de représenter à la fois les composantes géométriques de chaque pièces ainsi que les relations entres les pièces sous forme de contrainte notamment géométrique.

L'outil s'appuie sur 3 couches logiciels :

  • opencascade, à la base, est une bibliothèque logicielle de traitement géométrique sur laquelle s'appuie de nombreux logiciels libres de CAO. C'est une librairie complète de "qualité industrielle", écrite en C
  • pythonocc : pythonocc permet d'accéder aux fonctionnalité d'opencascade en python. Cette bibliothèque est développée par Thomas Paviot, partie prenante du projet pyOSV
  • ccad : ccad est une interface python à pythonocc qui permet de manipuler des objets géométrique à un niveau d'abstraction plus élevé que pythonocc

pyOSV permet d'utiliser des pièce qui sont soit :

  • modélisées directement en python en utilisant les foncionnalités de pythonocc/ccad.
  • créée à partir de la librairie de pièces standards (projets "party")
  • disponible au format STEP

Les données produites et utilisées par pyOSV sont représentée sous forme de graphe orienté.

Les objets sont des noeuds avec des relations orientés (par exemple soudure, assemblage, "je suis au dessus", "je suis en dessous"...). Chaque pièce est associées à une ou plusieurs ancres, qui expriment la relation spatiale entre deux objets et permets de remonter à l'intention de conception.

Les projets annexes

Différents projets sont nés en parralèle du coeur de pyOSV pour la modélisation d'objets complexes.

Party

Party permet de réaliser des modèles paramétriques de pièce afin de produire des librairies d'objets plus ou moins standard utilisables directement avec PyOSV. Chaque objet est décrit dans un format json sous forme de code python/pythonocc.

Reversy

Reversy est un outil permetant de faire de l'ingéniérie inverse sur des fichiers STEP afin de les décomposer en pièces élémentaires.

Il permet, à partir de la fouilles des données géométriques contenue dans le fichier, de reconnaitre des pièces qui ont été copiées puis utilisées en plusieurs exemplaires (par exemple des vis), et de les remettre dans un repère d'origine.

L'idée est d'avoir en sortie un fichier "factorisé", c'est à dire que chaque pièce n'est définie qu'une seule fois avant d'être éventuellement utilisées à plusieurs emplacement de l'objet complexe.

Il permet également d'extraire des données relationnelles entre les objets.

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.