Sites


Cinelerra

Correction des couleurs

Cette section va vous permettre d'apprendre comment corriger la couleur d'un plan ou d'une série de plans et également de donner une teinte à vos vidéos et bien d'autres effets créatifs, par exemple en :

  • retravaillant les contrastes et la luminosité de votre image ;
  • corrigeant le gamma afin d'agir sur le rendu du contraste et de la luminosité du signal vidéo ; 
  • modifiant la valeur des basses lumières (les noirs), les tons moyens (les gris) et les hautes lumières (les blancs) ;
  • corrigeant la balance des blancs ;
  • ainsi qu'en ajustant la balance des couleurs, ainsi que la teinte et la saturation.
Astuce : avant de commencer, nous vous conseillons d'adapter votre espace de travail Cinelerra en vue de vous sentir plus à l'aise au niveau de l'interface. À ce stade de la post-production, vous n'avez plus besoin de la Visionneuse donc clôturez-la, vous ferez ainsi de la place pour agrandir la fenêtre de Composition et pour intégrer l'outil Videoscope qui vous permettra d'analyser le signal de votre image.

Figure 1

 

Pour bien appréhender les effets de correction colorimétrique, il est important de rappeler que les outils de prise d'images vidéo mais aussi ceux de leur restitution (écrans, vidéoprojecteurs) fonctionnent sur le mode de la synthèse additive des couleurs.

« La synthèse additive est l'opération consistant à combiner la lumière de plusieurs sources émettrices colorées afin d'obtenir une nouvelle couleur ».

https://fr.wikipedia.org/wiki/Synth%C3%A8se_additive

En synthèse additive, les lumières colorées généralement utilisées sont au nombre de trois : le rouge, le vert et le bleu (RVB ou RGB pour l'acronyme en anglais).

L'addition de ces trois couleurs donne du blanc. L'absence de couleur donne du noir. L'addition deux à deux de ces lumières colorées dites " primaires ", permet d'obtenir des lumières dites " secondaires ". Le rouge et le vert donnent le jaune, le rouge et le bleu donnent le magenta et le bleu et le vert donnent le cyan.

« Si le mélange des deux couleurs primaires se fait dans des proportions identiques, la couleur résultante obtenue est appelée couleur complémentaire de la troisième. Les couleurs cyan, magenta et jaune sont respectivement les complémentaires du rouge, du vert et du bleu. En additionnant dans les mêmes proportions les trois couleurs primaires, on obtient un niveau de gris. »

http://e-cours.univ-paris1.fr/modules/uved/envcal/html/compositions-colorees/2-lumiere-visible-couleurs/synthese-additive-couleurs.html

Par conséquent, si vous avez une image dont les tons sont verts car vous avez filmé avec un éclairage néon et que vous n'avez pas effectué votre balance des blancs à la prise de vue, vous pourrez aisément corriger l'image en rajoutant des valeurs de magenta, à savoir la complémentaire du vert !

Cinelerra propose un panel complet d'outils de correction colorimétrique (que l'on peut trouver dans les Effets vidéo dans la fenêtre Ressources). Pour les appliquer, suivez la démarche décrite dans premier montage > ajouter un effet. Dans un premier temps, nous vous présenterons les outils d'analyse du signal vidéo, afin que vous ayez tous les éléments pour établir un diagnostic et vous apercevoir en direct des effets de vos corrections. Nous donnerons ensuite des exemples précis d'utilisation qui vous permettront de comprendre à la fois l'intérêt et le fonctionnement des différents moyens de modifications des couleurs, avec une astuce de « filou » en bonus. Pour finir, nous établirons une liste des filtres de correction colorimétrique disponibles dans Cinelerra, accompagnée de quelques explications.

Outils d'analyse

Cinelerra met à votre disposition des outils de visualisation et d'analyse du signal de votre image.

L'outil Videoscope qui se trouve dans la fenêtre Ressources dans les Effets vidéos et l'outil Pipette se trouvant dans la fenêtre de Composition vont vous aider à comprendre le signal de vos images.

L'Outil Videoscope

C'est un outil de visualisation du signal de votre image en forme d'ondes.

Pour l'afficher, aller dans Effets vidéos, puis glisser l'icône sur le plan à analyser dans la ligne de temps.

Figure 2

 

La partie gauche de la fenêtre indique les informations de luminosité de l'image sous forme de colonnes horizontales dont les valeurs vont de -10 à 110. Une image bien équilibrée aura un signal bien réparti entre 0 et 100, mais encore une fois cela dépendra de votre image, par exemple, le signal d'un plan de nuit aura tendance à être condensé vers la mesure 0.

Le signal des basses lumières et des hautes lumières ne doit pas dépasser le 0 et le 100, au risque de perdre des informations.

La partie droite de la fenêtre permet de visualiser le signal olorimétrique de votre image sous forme de cercle découpé en 6 parties correspondant au Cyan, Vert, Jaune, Rouge, Magenta et Bleu. Les blancs et les noirs sont au centre du cercle et les différentes couleurs seront positionnées dans leur partie respective.

 

L'Outil de récupération de la couleur

La Pipette de Cinelerra permet d'analyser la couleur d'un pixel.

Vous devez sélectionner l'outil Pipette (, Récupérer la couleur) ainsi qu'ouvrir la fenêtre d'informations représentée par le point d'interrogation  (Afficher les propriétés de cet outil - voir Figure 3), le tout à gauche de la fenêtre Composition.

Une petite fenêtre va s'ouvrir avec un échantillon de couleur du pixel survolé ainsi que les coordonnées chiffrées des niveaux de Rouge, de Vert et de Bleu (RVB) du blanc de votre vidéo.

Figure 3

 

Pour utiliser l'outil pipette, survolez avec la souris votre image à l'endroit de votre fenêtre de Composition et cliquez à l'endroit où vous considérez que le blanc doit être blanc et non pas rougeâtre, verdâtre ou bleuâtre. Vous verrez apparaître les informations de chaque pixel et vous pourrez ainsi déterminer la teinte du blanc et équilibrer précisément le blanc votre image, à l'aide de l'outil de balance des couleurs (voir liste des effets de correction colorimétrique>, équilibre des couleurs).

Pour vous aider, sachez qu'une couleur neutre telle que le blanc, le gris et le noir, a une quantité de Rouge, de Vert et de Bleu identique :

Figure 4

 

Exemples de correction colorimétrique

Prenons l'image d'un magnifique lotus (figure 5) et essayons de lui redonner son éclat !

Figure 5

 

Correction de couleur

Il est nettement visible à l’œil que l'image est verdâtre. Après consultation des informations de la couleur des pixels avec l'outil pipette, nous sommes sûr que la dominante est le vert ( voir figure 6).

Astuce : Au besoin, afin de faciliter la saisie de la couleur dominante, homogénéisez la couleur des pixels en appliquant un filtre de flou à l'image.

Figure 6

 

Le videoscope, à l'endroit du cercle chromatique, nous indique aussi clairement que le signal se situe dans la tranche des verts à jaunes (voir figure 7).

Figure 7

 

Afin de retrouver des couleurs plus proches de la réalité du tournage (à savoir lumière du jour blanche), nous pourrons utiliser la fonction "Balance des blancs" avec l'effet Équilibre des Couleurs, qui supprime, sinon atténue, la couleur dominante en recentrant le signal dans le cercle chromatique.

Lançons-nous et attachons au plan l'effet Équilibre des Couleurs, puis cliquons sur le bouton de "Balance des blancs" (voir figure 8) :

Figure 8

La balance des blancs fonctionne apparemment bien (figure 8), à vue, nous retrouvons une image équilibrée, le blanc des pétales au centre du lotus et le bleu tirant vers le violet des pétales extérieurs apparaissent, et le jaune est bien jaune.

Mon image est-elle bien équilibrée ? Consultons le Videoscope !

Le signal n'a pas bougé… (toujours figure 7) Pourquoi ?

Il faut savoir que l'ordre dans lequel nous appliquons les effets influe sur leur résultat.

Par conséquent, pour que l'outil Vidéoscope – qui se pose sur le plan comme un effet et qui est donc assujetti à cette règle – réagisse au changement que lui apporte l'effet "Équilibre des couleurs", je dois nécessairement le placer en dernier.

De quelle manière ?

Déployez la piste vidéo via la flèche de déploiement à gauche de la ligne de temps de sorte à avoir accès aux effets, puis positionnez-vous avec la souris sur l'effet à déplacer, dans notre cas, le Videoscope, puis effectuez un CLIC DROIT et sélectionnez "Déplacer vers le bas" (figure 9).

Nous aurions aussi bien pu effectuer un CLIC DROIT sur l'effet "Équilibre des Couleurs" et lui indiquer de se "Déplacer vers le haut".

Figure 9

 

Résultat : le signal du Videoscope a changé, on le retrouve plus centré dans le cercle (figure 10), ce qui signifie que nous avons retrouvé du blanc dans l'image.

Figure 10

 

Astuce de Camille pour les filous en «mode avancé»

Si Cinelerra ne vous satisfait pas dans sa gestion automatique de la balance des blancs, il est possible de la faire en 3 étapes avec l'aide de Gimp, voici la recette :

- Ouvrez Gimp sur le même bureau que Cinelerra et créez un document à la taille de la vidéo, par exemple 720x576.

- Dans la boîte d'outil de Gimp, cliquez sur sélection de la couleur de premier plan. La fenêtre de modification de la couleur vous donne accès à la pipette (voir figure 15) qui vous permettra de sélectionner un pixel de votre image vidéo censé être blanc.

- Saisissez la teinte du blanc de votre image. Pour faciliter la saisie, appliquez un effet de flou sur votre image afin d'homogénéiser les pixels de votre image.

- Remplissez votre document Gimp de cette couleur et enregistrez-le au format PNG (= sans perte de qualité).

- Importer votre image dans Cinelerra et posez-la sur la piste Vidéo 2, tout le long de la durée de la vidéo à corriger, comme indiquez dans la figure 16.

Dernière étape, appliquez à l'image le mode de transparence "Diviser". Votre balance des blancs est opérationnelle ! (voir figure 17)

Figure 15

 

Figure 16

Magique ? Non ! Mathématique ? Oui ! En effet, la balance des blancs se fait simplement par la division de la valeur du pixel que l'on voudrait blanc, par elle-même :

R (video2) 138 / (video1) 138 = 1
V (video2) 255 / (video1) 255 = 1
B (video2) 134 / (video1) 134 = 1

Nous obtenons R = 1, V = 1, B = 1, c'est à dire que la valeur correspond à du blanc (voir Figure 4 et 17)

Pour bien comprendre, il faut se rappeler que la valeur d'un pixel se compose des 3 informations de chrominance : Rouge, Vert et Bleu (RVB). Dans l'espace colorimétrique, les informations RVB sont numérisées sur une échelle de 0 à 255.

Selon la synthèse additive des couleurs, la valeur 0 correspond au noir et la valeur 255 correspond au blanc. Par conséquent,(concentrez-vous, c'est un brin complexe) lorsqu'on divise les valeurs de chaque canaux R,V,B présent dans l'image de la piste vidéo 2 par les valeurs des pixels qui devraient être blancs de notre vidéo en piste 1, on obtient 1,1,1, sur une échelle de 0 (=noir) à 1 (=blanc) ; résultat que l'on traduit en colorimétrie par R=255, V=255, B=255, à savoir du blanc pur.

Figure 17

Voilà pour une première étape de correction colorimétrique.

 

Modification de la luminosité

Donnons à présent un peu plus de relief à notre image en ajoutant l'effet "Histogramme" qui permet de travailler les tons clairs, intermédiaires et foncés séparément.

Notez que l'effet Histogramme doit venir se placer sous le Videoscope. N'oubliez pas de déplacer le Videoscope en dessous  des autres effets pour pouvoir continuer à vous y référer.

Concentrons-nous sur cet outil bien pratique qu'est l'Histogramme : les informations de basses lumières, ou tons sombres, se situent en bas de l'histogramme, les médiums, ou tons moyens, au centre, et les hautes lumières, ou tons clairs, en haut. On note qu'une ligne verte sépare l'histogramme par la diagonale de haut en bas : c'est la courbe d'amplitude.

En jouant avec cette courbe et grâce à la création de points-clés sur cette dernière, vous allez pouvoir transformer les valeurs de chaque ton comme dans la figure 11:

- Densifiez les tons sombres en créant un point-clé pour déplacer le bas de la courbe d'amplitude (c'est-à-dire les basses lumières) vers le centre de l'histogramme.

- Ajustez le milieu de la courbe (les tons moyens) pour améliorer le taux de luminosité dans les tons moyens.

- Baissez un brin le point d'entrée des tons clairs (les hautes lumières) afin d'atténuer l'effet de surexposition.

Figure 11

 

L'histogramme s'utilisera beaucoup afin de rectifier une surexposition et de faire apparaître des informations dans les hautes lumières, en baissant le point de départ de la courbe au niveau des tons clairs. Mais attention à ne pas aller trop bas car nous amènerions le signal des hautes lumières dans les médiums et une couleur grise apparaîtrait à la place des zones blanches de l'image (voir figure 12).

Figure 12

 

À bien regarder la vidéo (Figure 13), nous remarquons que les valeurs de colorimétrie de l'image du lotus diffèrent entre le début et la fin du plan et nous voudrions les corriger.

Figure 13

Cela sera tout à fait possible grâce à l'utilisation des images clés par lesquelles nous pourrons attribuer une valeur de luminosité qui s'accordera avec l'aspect de l'image au début du plan, puis une nouvelle valeur pour la fin du plan. Entre les deux images-clés, Cinelerra opèrera une interpolation et créera des valeurs intermédiaires (voir figure 13). Pour mieux comprendre le principe des images-clés, référez-vous au chapitre correspondant.

Note : sauf si vous avez une balance des blancs à effectuer, il est conseillé de commencer par ajuster les valeurs de luminosité et contraste de l'image plutôt que de s'attaquer directement à la couleur. En effet, modifier les valeurs de luminosité et de contraste fait varier la valeur des couleurs en les densifiant ou en les éclaircissant.

À savoir qu'une matière vidéo au format DV va réagir différemment qu'une vidéo en HD. Le signal du DV sera sensible plus rapidement aux ajustement des réglages, il faudra donc utiliser certains effets, comme la saturation, avec précaution. Une image HD contient beaucoup plus d'informations et l'amplitude de son signal permet un ajustement des réglages plus important.

 

Liste des effets de correction colorimétrique

Il faut noter que lorsque vous appliquer un effet sur un plan et appliquez des réglages, lorsque vous appliquerez ce même effet sur un autre plan, Cinelerra garde en mémoire les réglages du plan précédent, ce qui peut être à la fois pratique comme inutile, dans ce cas réinitialiser l'effet si le bouton est proposé, et repartez de zéro.

 

Luminosité/Contraste

Les paramètres de l'outil Luminosité/Contraste se règlent de façon simple via les réglettes. Les valeurs varient entre -1 et 1, 0 étant la position initiale.

 

Gamma

Le gamma permet de modifier le luma dans les tons moyens, il agit sur la qualité du contraste et de la luminosité du signal vidéo.

Pour visualiser le signal de l'image, le bouton "Afficher l'histogramme" doit être sélectionné.

Les valeurs varient entre 0 et 1 qui est la position initiale.

Le bouton "Automatique" corrige automatiquement l'image et semble réinitialiser les réglages à la valeur 1.

L'utilisation du bouton "Use color picker" fonctionne avec l'outil pipette de la fenêtre de Composition. Désélectionnez le bouton "Automatique", saisissez un pixel de votre image avec la pipette, puis cliquez sur le bouton "Use color picker" afin d'utiliser la nouvelle valeur sur laquelle le luma sera ajusté.

Si vous manipulez la courbe dans ses extrêmes, vous obtiendrez un effet de solarisation de l'image.

 

 

Histogramme

L'histogramme permet de travailler la courbe de tonalité de l'image et agit sur la valeur des basses lumières ou tons sombres, les médiums ou tons moyens et les hautes lumières ou teintes claires.

Le bouton "Automatique" opèrera un ajustement automatique de la courbe de tonalité.

Au besoin, vous pouvez également modifier précisément ces valeurs à partir de chaque canal R, V, B qui constituent l'image, en cochant les boutons "Rouge", "Vert" et "Bleu", chacune des trois courbes pouvant être ajustées séparément les unes des autres. Par défaut, le bouton "Valeur" est sélectionné.

Pour visualiser le signale de l'image, le bouton "Afficher l'histogramme" doit être sélectionné.

Le bouton "Automatique" opèrera un ajustement automatique de l'image.

Le bouton "Scinder la sortie" scindera l'image en deux par la diagonale dans la fenêtre de Composition et vous permettra de visualiser simultanément votre image avant et après le réglage de votre image.

 

Saturation de la teinte

Cet outil permet de moduler l'espace colorimétrique en fonction de trois composantes dont les valeurs varient entre 0 et 2, 1 étant la position initiale.

  • La teinte, que l'on choisit selon l'angle du cercle de couleurs ordonnées comme au sein d'un arc en ciel : rouge, jaune, vert, cyan, bleu, violet, magenta.
  • La saturation qui correspond à l'intensité de la couleur. Plus la valeur est faible et plus votre image sera grisée, on parle de «désaturation» . À l'inverse, elle sera vive et intense.
  • La valeur se rapporte à la brillance de la couleur. Plus la valeur d'une couleur est faible (proche de 0) et plus la couleur est sombre. A l'inverse, plus la valeur d'une couleur est haute (proche de 2) et plus la couleur est claire et lumineuse et acquiert une teinte pastel.

 

Équilibre des Couleurs (Balance des couleurs)

Cet outil permet de modifier l'équilibre des couleurs de votre image.

Comme nous vous indiquions plus haut, si votre plan est capté avec une balance des blancs ne restituant pas la température de couleur ou l'éclairage escompté, la balance des couleurs vous permettra de le réajuster dans la mesure du possible.

En effet, des images de concerts par exemple, très marquées par les jeux de lumières colorées, ne pourront pas être corrigées en vue de trouver une neutralité dans les lumières. Il faut chercher l'équilibre des couleurs correspondant au type d'image.

L'outil Balance des couleurs propose un bouton de balance des blancs automatique. Essayez-le avant de vous engager dans une correction manuelle. Si la balance automatique n'analyse pas correctement le signal de votre image, cliquez sur "Réinitialiser" et entamez la manipulation manuellement ou tentez-vous « l'astuce des filous » expliqué plus haut.

Si vous avez des difficultés, n'hésitez pas à utiliser l'outil pipette afin de déterminer la couleur qui déséquilibre le blanc de votre image en lui donnant une température trop chaude ou trop froide. Vous n'aurez plus qu'à l'atténuer par sa complémentaire.

La correction colorimétrique via l'équilibre des couleurs peut avoir une incidence sur la luminosité, par exemple vous noterez qu'en rajoutant des couleurs froides à votre image, la densité lumineuse n'est plus aussi forte. Pour travailler la colorisation de votre image sans affecter la luminosité, enclenchez le bouton "Préserver la luminosité".

 

Color3way

>>>> Insérer image : Correction des couleurs - Color3way.png

Cet outil permet ce qu'on appelle un étalonnage à 3 voies, c'est à dire que la teinte, la saturation et la valeur des tons foncés, moyens et clairs peuvent être corrigées indépendemment les unes des autres dans un même outil. La roue de gauche correspond aux tons foncés, celle du milieu aux tons moyens et celle de droites aux tons clairs. Les paramètres de chaque roue peuvent-être réinitialiser sans réinitialiser ceux des autres, chaque roue comporte une balance des blancs, ainsi qu'un bouton "Appliquer à tout" qui permet d'appliquer les paramètres d'une roue sur les deux autres.

Cet outil sera utile si par exemple vous souhaitez "réchauffer" légèrement une image, vous pourrez ajouter une touche de couleurs chaudes dans les basses lumières uniquement, sans teinter toute l'image. Attention à ne pas trop laisser aller votre souris, vous pourriez vite colorer vos noirs, ce qui peut aussi être un effet désiré.


Blue Banana

>>>> Insérer image : Correction des couleurs-BlueBananaIcone.png


Blue Banana est un outil très complet et très performant pour la colorisation de vos vidéos. Il vous permettra de sélectionner une couleur spécifique et donc de déterminer une zone particulière de votre image dans le but d'en changer sa teinte, sa saturation et sa luminosité. Aussi, vous pourrer agir sur la totalité de votre vidéo  pour la coloriser.

>>>> Insérer image : Correctiondescouleurs-BlueBanana00.png

Il est composé de deux zones : "Sélection de la couleur" qui propose des réglages qui vous permettront d'affiner la zone de couleur à sélectionner et "Ajustement de la couleur" pour régler la nouvelle tonalité de votre image.

Nous commencerons par décrire dans un premier temps la zone d'ajustement de la couleur (voir image ci-dessous)

>>>> Insérer image : Correctiondescouleurs-BlueBanana01.png

Vous voyez dans l'image que la zone de sélection de la couleur n'est plus activée, c'est tout simplement car nous n'en avons pas l'utilité puisque dans l'exemple de l'image, nous ajustons les couleurs de l'image entière, nous avons donc dû désélectionner au préalable les trois paramètres constitutifs de la zone de sélection, en effet par défaut, cette zone est activée.

Blue banana donne la possibilité de régler chaque canal (RVB) séparément, ce qui permet une correction colorimétrique ou une colorisation fine. Vous pouvez choisir de travailler sur tous les canaux ou bien désélectionner le canal que vous ne souhaitez pas modifier.

Description :

  • Les deux triangles en bas de chaque réglette correspondent aux points d'entrée et de sortie du canal, il est possible de les déplacer pour changer l'amplitude de la pente. Par exemple pour pouvez amener chacun des triangles aux extrémités du canal, sachant qu'à gauche se trouve les basses lumières et à droite les hautes lumières.
  • La boule entre ces deux triangles permet de déplacer la zone qu'ils déterminent sur la pente du canal.
  • Le triangle du haut correspond à l'emplacement de la valeur choisie sur la pente.
  • En dessous se trouve la réglette de la teinte qui ne comporte que le triangle du haut qui ne déterminera que la nouvelle teinte.
  • Puis les réglettes de saturation et de luminosité qui comportent les mêmes possibilités de réglages que celles des canaux.
  • La dernière réglette appelée "Fondu", permet de dissoudre l'effet de colorisation de 0 à 100%.
  • Chaque paramètre est muni d'un bouton "Réinitialiser".
  • Le bouton "Filtre actif" permet d'activer ou non l'effet, sans le réinitialiser.

 

A présent nous souhaitons transformer une seule zone de couleur dans notre image : un ciel bleu que nous voudrions moins turquoise, un vert moins terreux et plus saturé, un rouge plus soutenu, ou bien comme dans l'exemple ci-dessous, un fond non pas bleu mais rose.. Nous allons donc procéder à une sélection du fond bleu à transformer.

>>>> Insérer image : Correctiondescouleurs-BlueBanana02.png

  • Pour sélectionner la couleur, le plus simple et bien efficace est d'utiliser l'outil pipette et ensuite de cliquer sur les boutons "Choisir" pour la teinte, la saturation et la valeur, ainsi Blue Banana vous indique exactement l'endroit de la pente où se situe la couleur saisie.
  • Ceci étant fait, vous pouvez toujours ajuster cette sélection automatique en agrandissant un peu les points d'entrée et de sortie afin d'assouplir la sélection.

Vous pouvez également effectuer cette sélection de la couleur manuellement en paramétrant vous-même les triangles définissant les points d'entrée et de sortie de la sélection.

  • Afin d'adoucir la sélection, utiliser la petite barre en haut de chacune des trois réglettes (voir image ci-dessous) en la bougeant autour du poindt d'entrée ou de sortie. Cette petite barre permet d'adoucir la sélection.

>>>> Insérer image : Correctiondescouleurs-BlueBanana-adoucirselection.png

  • Le bouton "Remplir" définit la grandeur de la sélection. Ce paramètre vous permet de rétracter ou au contraire d'agrandir la sélection, avec toujours la petite barre qui adoucit les bords de la sélection.
  • Afin de bien visualiser votre sélection, cliquez sur le bouton "Sélection de masque", la sélection apparaîtra en hachurée (voir image ci-dessous).
  • Vous pouvez aussi inverser la sélection en cliquant sur le bouton portant le même nom que l'action et ainsi agir sur l'autre partie de votre image.

>>>> Insérer image : Correctiondescouleurs-BlueBanana02b.png


Une fois votre sélection satisfaisante, vous pouvez commencer à ajuster la nouvelle couleur comme indiqué plus haut.


>>>> Insérer image : Correctiondescouleurs-BlueBanana03.png

 

GreyCStoration

>>>> Insérer image : Correction des couleurs - Icone GreyCStoration.png

Cette outil est un puissant réducteur de bruit, très facile d'utilisation. En fonction de la puissance de votre machine, le résultat de vos différents paramètrages peut prendre quelques secondes à s'afficher.

>>>> Insérer image : Correction des couleurs - GreyCstorage.png

 

Inverser la vidéo

>>>> Insérer image : Correction des couleurs - Icone Inverser la video.png

Outil d'inversion des valeurs du signal vidéo. Les noirs deviennent blancs et vice et versa, pour une image colorée, il en est de même, chaque couleur sera inversé et remplacé par sa complémentaire.

 

Échange des canaux

 

YUV

Cet outil permet de manipuler le signal YUV qui est défini par un espace colorimétrique en trois composantes : le Y représente la luminance (l'intensité lumineuse) et les U et V représentent la chrominance, composée des 3 couleurs primaires RVB. Il est surtout utilisé pour les vidéos analogiques.

 

RGB > < 601

Cet outil permet de passer de l'espace colorimétrique CCIR 601 - avec des canaux YUV, correspondants à du signal vidéo analogique - à l'espace colorimétrique RVB. Le signal RVB est un système d'information de couleurs sur 24bits : chacune des primaires est codée sur 8 bits et possède des intensités allant de 0 à 255, alors que le mode 601 bride son signal de 16 à 235. Les espaces colorimétriques déterminent comment les couleurs qui composent la vidéo, sont agencées et traitées.

Cet outil sera utile pour exporter vos vidéos en MPEG en vue de la création de DVDs. Si tel est votre cas, appliquez l'effet et cochez "Compression RVB -> 601". Utiliser l'outil Vidéoscope pour observer le signal de votre image : le signal est bridé entre 10 et 90, ce qui correspond à 16 et 235, qui sont donc les limites de l'espace colorimétrique CCIR 601.

Pour avoir un aperçu de votre image rendue en MPEG, cochez "Compression 601 -> RGB", ainsi vous notez que les contrastes de votre image ont augmenté et le signal sur le vidéoscope s'écarte sur 0 et 100. Ainsi vous pouvez travailler la correction colorimétrique de votre vidéo en vue spécifiquement d'une sortie DVD. N'oubliez pas de cochez à nouveau "Compression RVB -> 601" pour effectuer votre export pour DVD. Les constrastes seront restaurés durant la lecture de votre DVD.

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.