Sites


Cinelerra

Transparence et incrustation

L'édition linéaire vidéo est l'ancien mode de montage utilisé avec les bandes vidéos, VHS ou autres. Il consiste à utiliser 2 magnétoscopes qui diffusent les sources vidéos. L'enregistrement du mixage entre les sources est assuré par l'usage d'un troisième magnétoscope. Ce mode d'édition est dit linéaire, puisque qu'il n'autorise que les cuts et les fondus entre les deux sources. Avec l'arrivée des stations de travail d'édition vidéo numériques et leur accès simultané à différents fichiers sur des disques durs, l'édition dite non-linéaire est arrivée. Elle rend possible le mixage de plusieurs sources vidéos et graphiques dans le même espace de temps. L'édition non-linéaire a révolutionné le monde de la vidéographie et des effets spéciaux.

Dans ce chapitre, vous allez apprendre à utiliser avec Cinelerra différents procédés d'incrustation d'images qui apporteront un vaste champs d'expérimentation à votre composition vidéo. Pour ce faire, vous devez tout d'abord vous assurer que les paramètres de votre projet vous permettent de travailler la transparence. En effet, par défaut, sur une ligne de temps avec deux pistes vidéos (ou plus) qui se superposent, la piste supérieure cache les informations de la piste inférieure. Hors vous souhaiter mélanger, combiner, surimposer, incruster les informations de la piste vidéo 2 à la piste 1. Cinelerra doit donc comprendre qu'il doit intégrer la transparence dans le rendu vidéo. Il nous faudra rajouter le canal alpha dans les attributs du projet en procédant comme suit : menu Configuration > Format > Modèle Colorimétrique, puis selon le format de votre vidéo choisir RGBA-8bit, YUVA-8bit ou RGBA-Flottant qui ajoute un canal alpha sur 32 bits en virgule flottante. Ce format est utilisé pour du traitement d'images HD et prend aussi plus de ressouces à votre machine.

Le premier procédé proposé utilise l'outil "Clé chromatique" qui permet d'incruster une partie d'image dans une autre et de créer des effets tels que l'incrustation d'un présentateur sur fond de carte météo.

Dans un second temps, nous vous inviterons à jouer sur les modifications des valeurs colorimétriques telles que la teinte, la saturation, et luminosité de la vidéo et à expérimenter les différents modes de superposition de pistes vidéos entre elles et ainsi tenter d'autres expériences…

 

Utiliser les outils Clé chromatique et Clé chromatique (TVS)

Le procédé utilisant l'effet Clé chromatique est un mode d'incrustation par sélection de couleur. Cet effet permet de sélectionner des pixels d'une certaine couleur afin qu'ils deviennent transparents si le projet comprend un canal alpha (ex: RGBA-8bit) ; la couleur des pixels sera remplacée par du noir si le projet ne comprend pas de canal alpha. La sélection effectuée fonctionnera comme un masque sous lequel viendra s'intégrer une autre image. L'effet s'applique sur la piste vidéo supérieure au travers de laquelle apparaîtra l'image de la piste inférieure.

Marche à suivre :

  • Montez deux plans de manière superposée sur la ligne de temps.
  • Insérez le filtre "Clé chromatique" sur votre vidéo située en piste 2 (la piste vidéo supérieure).

  • Ouvrez la fenêtre de réglages de l'effets.
  • Sélectionnez la pipette afin de saisir la couleur dans la fenêtre de Composition. Vous pouvez également sélectionner vous-même la couleur via le bouton "Couleur ...", cette boîte pourra aussi vous aider à ajuster la couleur saisie avec la pipette.
  • Dans la fenêtre de Composition, cliquez sur la couleur que vous voulez isoler pour générer le masque.
  • Dans la fenêtre de réglages, cliquez sur "Utiliser la pipette à couleur".
  • La couleur que vous aurez sélectionné va s'afficher et devenir la clé chromatique par laquelle le masque sera généré.

 

  • Vous pouvez à présent affiner les contours de ce masque via la réglette de la Pente qui adoucit l'incrustation en sortie et celle du Seuil qui règle l'amplitude de la couleur et donc la quantité de couleurs à effacer, ce qui déterminera la forme du masque.

A noter que :

La luminosité ou la teinte de la couleur sélectionnée se trouve à l'intérieur d'un certain seuil, donc si vous dépassez la limite de ce seuil, la plage effacée sera plus grande.

La pente, elle, définit le nombre de valeurs supplémentaires autour du seuil, c'est à dire qu'elle élargit la valeur sélectionnée vers d'autres teintes du spectre colorimétrique.

Vous devez donc jouer entre ces 2 paramètres pour bien définir votre masque. Les réglages dépendront de la qualité de votre vidéo, de sa quantification, de sa résolution. Vous aurez très certainement plus de finesse et de précisions sur une image HD que SD. Sur une image telle que celle montrée en exemple, faite d'aplats de couleurs, le masque sera facile à obtenir car la valeur est bien définie, vous n'aurez donc pas besoin de jouer beaucoup, voire pas du tout, avec la Pente pour ajuster votre masque.

  • Le bouton "Utiliser la valeur" permet de n'utiliser que la luminosité de l'image pour déterminer la transparence. 
  • Si vous trouvez que les bords du masque sont trop durs et pixélisés, ajouter au dessous de l'effet "Clé chromatique", un effet de "Flou" et en sélectionnant dans la boîte d'option de l'effet : "Flou alpha" - afin que le flou s'applique uniquement sur le masque alpha et non pas sur l'image entière - avec un radius de 3 ou 4 plus selon votre préférence.

Insérer image >>>> Transparence et incrustation - Flou alpha.png

 

  • Vous pouvez effectuer une nouvelle sélection de couleur tout en conservant la sélection précédente en appliquant une nouvelle clé chromatique sur votre vidéo, Cinelerra interpolera les données entre les deux clés. (Voir aussi le chapitre "Les clés", paragraphe "Avec les réglages de filtres dans la ligne de temps").

 

Clé chromatique (TSV)

Si le résultat de votre masque ne vous satisfait pas avec l'outil Clé chromatique simple, désactivez le ou détachez le de la vidéo et appliquez l'outil Clé chromatique (TSV) qui vous permettra de générer un masque en isolant une couleur via des paramètres plus précis, tels que la teinte, la saturation et la valeur, c'est à dire la luminosité de l'image.

Insérer image >>>> Transparence et incrustation - Cle chromatique TVS.png

Pour utiliser cet outil :

  • Commencer par sélectionner avec la pipette la couleur qui deviendra le masque, comme indiquer plus haut ou bien sélectionner vous-même la couleur via le bouton "Couleur ..." qui vous permettra aussi d'ajuster la couleur saisie avec la pipette.
  • Le bouton Afficher le masque vous permet de mieux visualiser l'édition de votre masque lorsque vous effectuerez les divers réglages. Il apparaîtra en blanc. En décochant le bouton, vous visualiserez votre image à inscruster.

  • La zone Paramètres de la clé propose divers réglages agissant sur la teinte, la luminosité et la saturation et qui vous permettront d'affiner la valeur de la couleur-clé sélectionnée.
  • La zone Ajustement du masque va vous aider à déterminer la largeur de votre masque. La réglette "Pente d'entrée" élargit le spectre colorimétrique autour de la clé via l'intérieur du masque et la réglette "Pente de sortie" fait de même mais via l'extérieur du masque. "Décalage alpha" gère l'opacité du masque de 0 où il disparaît totalement, à 100 où il s'élargit sur toute l'image.
  • La zone Contrôle de la lumière parasite propose un réglage de "Seuil de la lumière parasite" qui permet de supprimer le halo de la clé restant en bordure de masque et de "Compensation de la lumière parasite"  compense la halo restant en le désaturant.
  • Si nécessaire, affinez votre masque à l'aide de l'effet de Flou comme expliqué plus haut.

 

Jouer avec la transparence

Le canal Alpha vous permet d'éditer les fondus entre les pistes vidéos. Une valeur d'opacité de votre piste est par défaut de 100%, c'est à dire que la piste vidéo supérieure est totalement opaque et masque la piste vidéo inférieure.

En cliquant-glissant votre souris sur la réglette de gestion d'opacité de la piste située à gauche de la fenêtre de la ligne de temps, vous jouez sur l'opacité des couleurs de la piste exprimée en pourcentage. Dès lors, vous visionnez l'effet dans la fenêtre de composition. Ainsi, vVous choisissez la quantité de transparence de la vidéo.

Vous visualisez également les changements de transparence de la piste directement dans la ligne de temps, grâce à la ligne blanche au dessus des vignettes de la visualisation. Si vous ne voyez pas cette ligne, c'est qu'elle n'est pas active. Activez-la via le menu Afficher > Fondu.

Les valeurs de transparence sont modulables dans le temps en créant des points-clés sur la courbe des fondus. Chaque clic de souris sur la courbe, crée une points-clés que vous pouvez déplacer à la verticale selon la valeur d'opacité désirée et à l'horizontale selon sa place dans l’échelle de temps. Si vous faites un clic droit sur ces points, vous avez accès à l'option courbe de bézier - éditable avec la touche ctrl.

(voir aussi le chapitre Fondu)

 

Mélanger les couleurs

Cinelerra vous propose différents modes de calculs entre les valeurs de teinte, de luminosité et de saturation de chaque piste vidéo. Les valeurs colorimétriques de la piste supérieure peuvent être ajoutées, soustraites, multipliées ou divisées aux valeurs de la piste inférieure. Ces outils sont plutôt utilisés dans les domaines créatifs : vidéos expérimentales, clips musicaux, etc. car ils permettent de créer des effets surréalistes, psychédéliques, etc. Voici comment s'amuser avec ces procédés:

Nous vous proposons les fichiers suivants :

  • Incorporez en tant que nouvelles ressources les deux images dans votre fenêtre ressources.
  • Dans la fenêtre de ligne de temps, disposez l'image à animer « Rosace.png » sur la piste supérieure, et sur la piste inférieure l'image de fond « Tapisserie.png ».
  • Puis étirez la durée des images sur 5 secondes.

La fenêtre de composition

Le mode de mélange de couleurs est issu de calculs mathématiques dont les données sont les valeurs colorimétriques du pixel du calque inférieur à celui du calque supérieur. Si vous aimez les formules…

Les modes de surimposition sont les suivants :

      • normal
      • ajouter
      • soustraire
      • multiplier
      • diviser
      • remplacer
      • max

Dans l'exemple proposé par les fichiers, le calque supérieur Rosace.png expose un échantillon du spectre des teintes allant du rouge au le violet. Le niveau de saturation et de luminosité de ces teintes sont moyennes. Le calque inférieur est un motif graphique composé d'un dégradé du spectre des teintes.

Vous pouvez visualiser les résultats en tons moyens avec les modes de surimposition suivants :

A vous de faire vos tests!

Quelques exemples :

Basses lumières : Multiplier

Basses lumières : Remplacer

Basses lumières : Soustraire

Hautes lumières : Ajouter 

Hautes lumières : Diviser

Hautes lumières : Max

Hautes lumières : Remplacer 

Hautes lumières : Soustraire 

Il est possible de créer des changements de mélange de couleurs interpolées par l'usage des images-clés.

Insérer >>>> Transparence et incrustation - Images cles transparence.png

Afin, de les visualiser, allez au menu Afficher > Mode.

Et pour finir, voici un exercice qui vous permettra de bien apprécier les effets de surimposition : faites tourner le fichier Rosace.png sur lui-même grâce à l'effet «Rotation» se trouvant dans la palette Ressources > Effets vidéos.

  • Glisser-déposer l'effet «Rotation» sur le plan Rosace.
  • Affichez ses options.

  • Afin de procéder à une rotation complète du cercle Rosace, assurez-vous de pouvoir afficher les clés (menu Afficher > Greffon défini). Puis, activez l'édition des images clefs (voir chapitre "Les clés" pour plus d'infos)
  • À la première image de la ligne de temps, définissez le point central du cercle ou le pivot de la rotation en activant la boîte à cocher Dessiner le pivot au sein de la fenêtre des options. Dans la fenêtre Composition, déplacez le pivot en variant les valeurs des axes X et Y à la souris vers le centre du cercle. Précisez finement les valeurs par l'utilisation de la molette de la souris.
  • Toujours sur la première image, indiquez l'angle de rotation 0°. A la dernière image, créer une nouvelle image-clé en indiquant un angle de rotation de 270°.
  • Lancez la lecture et affinez vos réglages si nécessaire.

Les procédés d'incrustation réunissent différents acteurs, objets, décors qui dans la réalité ne pourraient se rencontrer. L'apport des décors virtuels modélisés en 3D et la mise à l'échelle des sujets incrustés, augmentent les potentiels de récits et de narration. Le palais est-il aussi immense qu'il le paraît ? Le sujet est-il un géant par rapport au palais ? Les mises à l'échelle et les incrustations apportent d'autres visions de lecture et de perception du profil psychologique des personnages, etc. Bien sûr, ceci n'est qu'un exemple de ce qu'apporte l'incrustation.

Plus d'information sur la notion d'incrustation : https://fr.wikipedia.org/wiki/Incrustation.

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.