Sites


Créer un cercle d'apprentissage

Identifier les déclencheurs

 

"Neurons that fire together, wire together" Traduction : des neurones qui s'allument en même temps fonctionnent ensemble). 

Citation de Carla Shatz

"Nous ne savons pas tout à fait où nous allons (normal les choses ne sont pas déterminées à l'avance), mais nous y allons par ce que nous avons confiance en untel et untelle, ou bien parce ce même untel m'a expliciter en quoi cela pourrait m'apporter ou à quoi je pourrais contribuer". 

Denis Cristol (2015).

 

Qu’est-ce qu’un déclencheur ?

Si nous considérons les définitions données par le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales, nous trouvons deux définitions pour déclencheur, d’une part "pièce… qui déclenche le fonctionnement d'un mécanisme" et d’autre part "situation ou stimulus déclenchant, de façon spécifique, le déroulement d'un acte…"

Si, par ailleurs, nous examinons maintenant les synonymes du terme  "déclencheur" livrés par le site synonymo.fr, nous trouvons "activeur, catalyseur et déclic".

Mais dans le contexte d'un cercle d'apprentissage, quels sont ces déclencheurs, facilitateurs, facteurs ou élèments permettant le déclic ? C'est-à-dire quels  sont les facteurs qui favorisent le lancement d'un cercle d'apprentissage ?

 

Facteurs déclencheurs

Que l'on croise des travaux de professeurs et formateurs en éducation ou organisations tels Jacques Rodet ou encore Michel Crozier, tous s'entendent et se rejoignent sur la définition de la communauté d'apprentissage de Isabel Orellana (2002).

"Le principe de base de la communauté d’apprentissage est de mettre en évidence l’importance de la mise en commun des efforts, des talents et des compétences de chacun et de valoriser les processus éducatifs qui intègrent les dimensions sociales, tout en étant appropriés aux besoins des personnes et des communautés et adaptés aux contextes divers et changeants".

D'où le constat de ces catégories de déclencheurs facilitant activement la construction et la durabilité de l’aventure d’un cercle d’apprentissage :

  • anthropologiques par l'approche humaniste des participants mus par une envie, un besoin social de participation et de coopération
  • affectives selon la définion de Georges Gusdorf (1988), l’affectivité et l’émotion sont essentiels à l'acte d'apprendre. Pour Earl Wilson Stevick (1980) de son côté, "Le succès, dans l'"Apprentissage de langues étrangères" dépend moins des matériaux, des techniques et des analyses linguistiques que de ce qui se passe dans et entre les personnes pendant la classe".
  • communicationnelles par laquelle la veillance et la bienveillance des participants et envers les autres participants s’incarnent et encouragent la persévérance.
  • psychosociologiques et pédagogique avec la prise en compte de la dynamique du groupe, par laquelle une documentation et une information circulante dense permettant un enrichissement mutuel, la co-construction de connaissances porteuses de sens et l’accroissement des compétences ainsi que de l’épanouissement des participants, avec des moments et challenges libérateurs de créativité débouchant sur de l’innovation, des rétroactions ou feed-back réflexifs, positifs et constructifs.
  • organisationnelles où des échanges libres et transparents sont occasionnés par une communication et des inter-relations horizontales favorisées par l’établissement ou l’adoption de lieux, d’espaces et d’outils d’accès faciles et cordiaux.

En neurosciences, l'activité des neurones est stimulées lorsque la personne est en action, produit, pense, regarde quelque chose.

Dans Organization of Behavior, Donald O. Hebb dit que lorsqu'un neurone envoie des messages bioélectriques à un autre neurone de manière répétée, le second neurone devient progressivement plus sensible au premier. La stimulation neuronale serait à l'origine des modifications dans les clusters, qui modifieraient en retour notre comportement. Cette propriété est à la base de la mémorisation et de l'apprentissage.

La potentialisation à long terme traduit le renforcement des connexions entre plusieurs neurones. Ce phénomène est contraire de celui de la dépression à long terme (Long Term Depression, LTD) qui se traduit par l'affaiblissement des connexions.

"Neurons that fire together, wire together" dit-on : des neurones qui s'allument en même temps fonctionnent ensemble. En effet, lorsqu'un neurone a reçu une certaine somme de signaux de la part des neurones avec lesquels il fonctionne, il émet à son tour un signal électrique.

L'une des contributions les plus importantes de Donald O. Hebb à la neuropsychologie est l'idée que deux neurones en activité au même moment créent ou renforcent leur connexion de sorte que l'activation de l'un par l'autre sera plus facile à l'avenir.

"When an axon of cell A is near enough to excite B and repeatedly or persistently takes part in firing it, some growth process or metabolic change takes place in one or both cells such that A’s efficiency, as one of the cells firing B, is increased" Donald O. Hebb (The Organization of Behavior, p. 62)

Point méthode

Une image vaut mille mots.

Illustration extraite de Isabel Orellana (2005).

L’émergence de la communauté d’apprentissage ou l’acte de recréer des relations dialogiques et dialectiques de transformation du rapport au milieu de vie. Éducation et environnement. Un croisement de savoirs. Collection Les Cahiers scientifiques de L’ACFAS. Montréal: ACFAS (Association francophone pour le savoir), 104, 67-84.

 

Exemple

L'écriture collaborative de ce livre s'est effectuée avec le cercle d'apprentissage Apprendre ensemble, groupe structuré où la bienveillance règne. L'organisation pensée en amont réunit les auteurs tant en présentiel qu'à distance. Le lieu et les outils numériques de collaboration à distance sont cordiaux, simples d'accès et d'utilisation. La forme de l'élaboration de ce livre engage les participants autour d'un challenge rassembleur où chacun s'exprime : le sprint book où l'écriture intensive et courte du livre en deux jours.

 

Déclencheur relationnel

Le déclencheur relationnel intègre les axes anthropologique, affectivité et communicationnel. Il est à l'origine de la création et aussi du maintien de la communauté d'apprentissage. Il est favorise aussi son volume et l'importance des connexions. Par exemple, nous observons un déclencheur réccurent durant les saisons 1 et 2 du #CercleAPE : la cooptation.

A partir de l'été 2015, la constitution intiale du Cercle se réalise par cooptation et agrégation. Qu'elle ait lieu sur les réseaux sociaux :

"Tiens ce contact dont je me sens en affinité sur les thématiques de l'apprentissage, de quoi parle t-il avec son #CerleAPE ? ", qu'elle aie lieu dans la vraie vie "Il faut que je te parle d'une démarche collaborative autour de l'Apprendre ensemble qui devrait t'interesser...", nous observons que le déclencheur à l'acte s'interesser au #CercleAPE, puis d'y de venir est pratiquement toujours le même... "Je connais une personne de confiance qui..."

La complexité à se projeter dans la démarche inhabituelle d'un cercle, est contre-balancée par la confiance en une personne qui introduit, qui explicite, qui accueille...

A de nombreuses reprises dans le #CercleAPE, nous entendons "Nous ne savons pas tout à fait où nous allons (normal les choses ne sont pas déterminées à l'avance), mais nous y allons par ce que nous avons confiance en untel et untelle, ou bien parce ce même untel m'a expliciter en quoi cela pourrait m'apporter ou à quoi je pourrais contribuer". Denis Cristol (2015).

 

Point de vigilance

C'est bien le collectif qui prime.

L'organisation du groupe, ses valeurs, le sens, le lieux et les outils au service du groupe et non l'inverse, les échanges sont des temps précieu au cours desquels chacun apprend des autres. Lorsque le sentiment d'apprendre des autres grandit, l'envie de les revoir progresse.

 

Perspective

L'énergie créatrice engendrée par un groupe fait du cercle d'apprentissage un must de l'innovation. L'émulation, le fait de se dire "il se passe quelque chose avec ces personnes que je connais mal mais qui ont décidé d'investir du temps dans la relation" déclenche et ouvre des perspectives.

 

Références et liens

Carla Shatz, "Neurons that fire together, wire together" Citation

Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales

synonymo.fr

Isabel Orellana, L’émergence de la communauté d’apprentissage ou l’acte de recréer des relations dialogiques et dialectiques de transformation du rapport au milieu de vie. Éducation et environnement. Un croisement de savoirs. Collection Les Cahiers scientifiques de L’ACFAS. Montréal: ACFAS (Association francophone pour le savoir) (2005), 104, 67-84 - http://resdac.net/preserver/alire/2010/2005_orellana_isabel.pdf
 
Jacques Rodet, La rétroaction, support d'apprentissage? (2000) Distances - https://hal.inria.fr/edutice-00000482/document
 
Michel Crozier, L’entreprise à l’écoute (1989) Intereditions, Paris.
 
Donald O. Hebb, The organization of behavior: A neuropsychological theory. (2005) Psychology Press - https://en.wikipedia.org/wiki/Organization_of_Behavior
 
 
Earl Wilson Stevick, Teaching languages: A way and ways. Rowley (1980) Newbury House Publishers - https://en.wikipedia.org/wiki/Earl_Stevick
 
Denis Cristol, MOOC Connectiviste Apprendre Ensemble (2015) - http://apprendreensemble.weebly.com/

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.