Sites


Créer un cercle d'apprentissage

Trouver sa juste place

  

Trouver sa juste place dans le Cercle d'apprentissage n'est pas si facile.

 La facilitation est capitale ici.

Témoignage 1 : Je n'ose pas

" J'ai déjà participé à 3 ou 4 réunions HHH (Happy Hour Hackathon) et j'y reviens avec plaisir. J'ai indiqué , comme d'autres collègues, que j'étais partant pour contribuer à la communication... mais je suis perdu sur la manière de passer à l'action et je n'ose pas vraiment le dire, même si je sais que cela se sens. J'ai plein de questions en tête : On se synchronise quand? qui fait quoi? ... J''aurais envie par exemple de faire une affiche pour la soirée des sponsors, de définir un template power point pour nos présentations, de proposer une architecture du site,... Ce n'est pas si facile de prendre l'initiative... peut-être que ce que j'ai en tête n'est pas utile, que ce n'est pas le bon moment de mener ces actions, que ce n'est pas à moi d'agir... J'ai très envie de contribuer mais ça m'aiderait d'avoir un cadre plus structuré."

 

Témoignage 2 : je prends trop de place

"Je suis extrêmement enthousiaste à l'idée de contribuer au projet de hackathon, qui est le projet de la saison 2 du Cercle APE! J'ai envie de défendre mes idées; je mobilise mon réseau pour l'impliquer; je suis centrée sur l'objectif de réalisation du projet, les livrables à fournir, le planning. Je me dis qu'on a 2 heures en présentiel tous les 2 mois et il faut qu'on soit efficace! mais je sens un malaise... est-ce que je suis assez à l'écoute des motivations, des envies des autres? est-ce que j'ai pris le temps de comprendre la philosophie du Cercle? qu'est ce qui est important finalement? les livrables ... ou le processus de co-construction et de co-apprentissage ? est-ce que je n'en fais pas trop, est-ce que je n'impose pas mes envies au risque d'ennuyer ou décourager les autres? "

 

C'est quoi "prendre sa juste place"?

Pour répondre à cette question, on peut s'inspirer et adapter le baromètre "attitude leader" présenté dans l'ouvrage "Moi, Leader" (Renard,  & Fouchécour, 2015).

 

 

 

 

Dans le cadre du Cercle d'apprentissage (saison 1), adopter la juste attitude, c'est :

- s'engager dans l'action  à la mesure de ses motivations

- laisser de la place à chaque initiative, les bonifier et les enrichir

- rester vivant et ouvert à des imprévus

- faire grandir sa disposition à apprendre en traduisant chaque instant en opportunité pour apprendre et faire apprendre

- garder en tête la parole des compagnons du devoir du Tour de France : "chaque parole reçue et non redonnée est une parole volée".

Cette juste attitude passe par :

  • Se connaitre soi-même
  • S'accepter soi
  • Accepter l'autre dans sa différence, accueillir sa richesse


Dans  le cadre du Cercle d'apprentissage (saison 2), prendre sa juste place suppose d'être attentif à plusieurs aspects :

ECOUTE, CONFIANCE, HORIZONTALITE

  •  prendre sa juste place, c'est écouter les autres, accueillir les idées avec bienveillance
  • c'est agir en favorisant le collectif, le développement de synergies
  •  Pour prendre sa juste place, il faut accepter un fonctionnement horizontal. S'il est indispensable de "jouer des rôles" (facilitateur, animateur, ...), il n'y a pas de hiérarchie ou de statut. Ces rôles sont généralement tournants.

CONVICTIONS et COURAGE

  • prendre sa juste place, c'est aussi oser défendre ses convictions, faire part de ses envies

VALEURS

  • pour prendre sa juste place, il est indispensable de comprendre la "philosophie", l'intention générale. Il est clé d'identifier les valeurs  du Cercle et de vérifier qu'on est bien à l'aise avec ces dernières pour s'engager.

LUCIDITE

  • avoir une vision objective de ses points forts et s'appuyer sur ces derniers
  • avoir une vision objective du temps qu'on peut consacrer et ne pas être en sur-promesse pour tenir ses engagements 

CONSISTANCE et PROFESSIONNALISME

  • Trouver sa juste place suppose d'intervenir dans le Cercle avec présence, avec des intentions claires et explicites, avec une cohérence entre ces intentions et les actes. Cette attitude consistante nourrit les autres membres du cercle et renforce la capacité d'action collective.
  • Exercer sa juste place, c'est être "professionnel", soucieux de respecter ses engagements.

RYTHME ET REGULARITE

  • Trouver sa juste place, c'est s'impliquer dans le collectif de façon régulière, en présentiel ou à distance.
  • C'est adopter le juste rythme pour communiquer : trop de messages, trop souvent peuvent lasser; inversement, trop peu de communication peut être interprété comme un manque d'engagement ou de soutien.

 

Attitudes à éviter :

Les attitudes à éviter pour réussir à prendre sa juste place dans un Cercle d'apprentissage :

  • se montrer arrogant : "c'est mon idée qui est la bonne"; "moi, je sais"; ...
  • faire preuve d'individualisme : "on va faire comme j'ai décidé";...
  • avoir un agenda caché : "je viens uniquement pour développer mon business ou trouver un boulot";...
  • faire des promesses qu'on ne saura pas tenir
  • attendre des instructions
  • garder ses questions, ses interrogations pour soi ... c'est encore plus important qu'on ne se connait pas.
  • attendre de la reconnaissance d'un "chef" ... car il n'y a pas de chef
  • ...

 

Quelques conseils :

Boudreault (2002) évoque la co-responsabilité comme une manière d'empowerment où chacun est concerné par le devenir de tous et du projet. Il est important de prendre en compte les principes de la co-responsabilité : le rôle des personnes facilitatrices est primordial. Il faut ouvrir la parole et donner de l'espace à chacun.e . Par exemple : il est utile d'indiquer en début de séance chacun.e pourra exprimer ses idées, que certains et certaines ont des facilités à prendre la parole et détailler, et que d'autres ont pour habitude d'attendre que le silence se fasse pour parler... d'où l'arbitrage et la facilitation qui orchestrera tout cela. [Voir le zoom méthodologique ci-après]

Hors réunions en grands groupes, les temps d'échanges à deux ou en tout petit groupe sont précieux pour le soutien, décryptage, coordination,... ces moments plus confidentiels sont propices à discuter de la "juste place" de chacun.

Il est clé d'oser expliciter ses attentes, ses envies, ses craintes, ses besoins de soutien,... sans crainte. Verbaliser, oser dire qu'on ressent un malaise et proposer des changements (ce qui me rendrait plus à l'aise, c'est que ....")

Le Cercle doit définir ensemble, clarifier régulièrement, mettre à jour la répartitition du "qui fait quoi" : pour soutenir les motivations, vérifier que chacun est à l'aise dans les tâches qui lui sont confiées.

Les membres doivent identifier ensemble qu'une grande variété des modes d'actions, de contribution possibles. A la fois dans le type d'actions (ex : recherche de sponsors, communication, facicilitation,...) mais aussi dans le type de prise en charge (ex :  proposer/ concevoir le dispositif, mettre en oeuvre la check list,...) et le temps à consacrer ou les délais impartis. Ce point est essentiel pour permettre une discussion féconde sur la contribution de chacun, pour permettre la mobilisation des bonnes personnes à la bonne place, pour identifier les éventuels besoins de soutien dans la montée en compétences notamment.

La recherche  d'horizontalité, le fait de s'adresser aux personnes et d'oublier les statuts, les organisations dans lesquelles elles travaillent, peut parfois être une limite dans le fonctionnement. Il peut être très pertinent et bénéfique que des membres du Cercle d'apprentissage utilisent occasionnellement leur statut, mobilisent leur organisation pour trouver des ressources : une salle prêtée, des compétences, des moyens, de la visibilité, des contacts,... Il importe alors de pouvoir échanger objectivement sur le sujet et de soutenir positivement celui/ celle qui doit trouver le bon équilibre entre utilisation du "statut professionnel" et "loyauté à la philosophie horizontale" du Cercle...  

 

Zoom méthodolologique : la co-responsabilité

La co-responsabilité passe par un groupe ou pour un cercle par une gestion partagée du temps, des tâches de soutien au fonctionnement du groupe (réservation d'un lieu, réalisation d'un compte rendu, alimentation d'un site, attention portée à l'égard d'un absent ...)

Points de vigilance :

S'assurer que le facilitateurs et les membres consacrent du temps et prennent conscience de la nécessité de faire grandir la co-responsabilité comme condition de perpétuation du collectif. Faire en sorte que la responsabilité ne soit pas portée par un seul mais par plusieurs membres pour que chacun soit soulagé de l'effort à consentir au collectif.

Perspectives :

La co-responsabilité s'établit aussi de groupe en groupe quand le cercle d'apprentissage se développe sur plusieurs sites, ou avec plusieurs dynamiques collectives.

 

 

Sources

BOUDREAULT, R. Symphonie pédagogique…. A COMPLETER
Renard, N., & Fouchécour, I. (2015). Moi, leader: 8 étapes pour développer une attitude créative, intuitive et audacieuse. Editions Eyrolles
 

 

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.