Sites


Guide du SIG libre

Outils et services web OpenStreetMap

Projet Espace OpenStreetMap Francophone

v1.0, 18/12/2014

88x31.png

Publié sous licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License

Paternité (BY) - Partage des Conditions Initiales à l'Identique (SA)

http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/

 

L’ouverture de la base OpenStreetMap et de la donnée qui y est produite permet à tout développeur ou groupe de développeurs de proposer des éditeurs ou de répliquer la base pour créer différents types de services accessibles à tous. Cette myriade de services non centralisés est souvent méconnue, notamment par les acteurs du Sud. Ce chapitre vise à présenter ceux jugés comme les plus intéressants, en expliquant comment les utiliser et en présentant leurs avantages, mais aussi leurs limites afin que le lecteur puisse déterminer quel service correspondra le mieux à son besoin.


Visualiser

Carte générale avec osm.org

http://www.openstreetmap.org

Il s'agit du point d'entrée le plus courant pour accéder à OSM. Il permet d'effectuer des opérations fondamentales :

  • visualiser différentes rendus (Standard, Carte cyclable, Carte de transport, Mapquest ouverte, Humanitaire...) de la donnée OSM avec osm_org_layers.png

  • créer son compte OSM

  • accéder à son profil OSM personnel une fois que l'on est inscrit et connecté

  • visualiser les dernières modifications sur une zone et accéder à d'autres profils de cartographes, avec lesquels il est possible d'échanger des messages

  • rechercher un nom de lieu ou d'équipement et l'afficher avec son contexte sur la carte

  • suggérer une modification de la carte sans l'éditer directement avec l'outil Notes osm_org_notes.png

  • accéder à l'édition de la donnée OSM via les éditeurs en ligne (iD, Potlatch) ou l'envoi des données de la zone couverte par la carte dans un éditeur externe comme JOSM

  • partager la carte (avec la possibilité d'y ajouter un marqueur) ou l'extraire sous forme d'image avec osm_org_share.png


Cartes thématiques

Autres visualiseursbasés sur OSM

http://map.openseamap.org

http://www.opencyclemap.org/

http://hikebikemap.de/

Ces sites web sont consacrés à un rendu spécifique mettant en valeur une thématique particulière et les objets qui y sont associés. Leurs fonctionnalités peuvent se limiter seulement à un rendu ou bien proposer des données interactives, ou encore des possibilites d'accès à l'édition de la donnée.

Itomaps

http://www.itoworld.com/map/main


Itomap_groups.png


ITO World est une société spécialisée dans la fourniture de services de géoanalyse pour l'aide à la prise de décision auprès de clients cherchant à réduire leurs coûts ou étendre leur marché. Elle s'appuie sur des sources de données ouvertes dont OpenStreetMap et représente un exemple de société ayant fondé une partie de son business model grâce à l'ouverture de la licence ODbL. La communauté OSM en tire un bénéfice via un ensemble de cartes thématiques en ligne que ITO World met en libre accès à tous.


Itomaps propose sur son site un ensemble de cartes en ligne illustrant une thématique de la donnée OSM. L'avantage de ces cartes est qu'elles sont déjà toutes prêtes avec une donnée continuellement à jour, sont partageables via une simple URL et qu'elles incluent une fonction de recherche de noms de lieux et une légende détaillée. Les inconvénients par contre résident dans le fait qu'elles sont en anglais, ne sont pas paramétrables et ne sont pas prévues pour être imprimées.

Un groupe de cartes particulièrement intéressant pour qui veut suivre l'évolution des éditions sur une zone donnée est celui des "Recent edits" (éditions récentes).


Itomap_recent_edits.png


Les deux premières permettent de visualiser les éditions réalisées dans les 7 (http://www.itoworld.com/map/131) ou les 90 derniers jours (http://www.itoworld.com/map/127) avec une légende en huit grands types d'objets, dont les routes et les bâtiments et les cours d'eau. Ces deux cartes permettent très aisément de suivre d'un coup d'oeil les évolutions ur de larges zones ou d'illustrer un rapport.


Contribuer

Editeurs complets

Plusieurs éditeurs peuvent être utilisés pour interagir avec le contenu de la base OSM. Une page du wiki OSM liste leurs avantages et inconvenients respectifs : https://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Comparison_of_editors


Potlatch 2

http://wiki.openstreetmap.org/wiki/Potlatch


Potlatch.png


Son interface est simple d'utilisation avec dans la partie gauche des objets classés par catégories et déjà tagués, qu'il suffit de glisser/déposer sur la carte. Les symboles de POI sont ceux qui apparaissent dans le rendu OSM standard (dit Mapnik). Potlatch2 a pour défaut d'exiger un plugin Flash, de ne pas fonctionner hors ligne et d'avoir des outils d'édition restreints.


ID

https://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:ID

iD2.png


Plus récent que Potlatch, iD est développé en Javascript et peut ainsi être lu directement par un navigateur moderne sans ajout de plug-in. Pas de glisser-déplacer, mais un menu interactif dans lequel on peut faire des recherches qui vont filtres le modèle d'attributs. Par contre, il consomme plus de ressources que Potlatch et comme lui, ne fonctionne pas hors ligne et possède des outils d'édition restreints.


JOSM

Le Java OpenStreetMap editor est un logiciel basés sur Java (donc multiplateforme) qui permet l'édition de la base OSM sur tout type de plate-forme. Il constitue l'éditeur OSM le plus puissant dont les capacités dédition d'objets vectoriels dépassent les capacités de logiciels SIG tels qu'ArcGIS ou QGIS et les modèles dátributs sont totalement modifiables en XML. Il fonctionne hors ligne le moment du téléchargement des données que l'on veut éditer et le transfert des changements apportés ; il est donc fortement conseillé dans les contextes à faible connectivité internet. Il est constamment amélioré par une communauné très active de développeurs et est téléchargeable ici : https://josm.openstreetmap.de/

De larges chapitres de LearnOSM lui sont consacrés :


Services d'édition spécialisés

OSM Amenity Editor

http://ae.osmsurround.org/ae/index

 

OSM_Amenity_editor.png


Ce service se consacre à l'édition des POI dans OSM. Son interface est uniquement en anglais. Lorsque l'on zoome sur la carte, à partir de z15, les POI apparaissent sous la forme de marqueurs dont le symbole change en fonction du type de POI. Au passage de la souris, leurs attributs apparaissent dans une fenêtre et peuvent être modifiés. D'autres attributs peuvent être ajoutés en cliquant sur les petites icônes en bas à gauche. Le service utilise le compte utilisateur OSM et les éditions seront intégrées dans une session d'édition OSM (changeset).

 

Notes

https://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Notes


OSM_Notes_creation.png


Cet outil permet d'ajouter par-dessus la carte des marqueurs indiquant des erreurs ou des informations manquantes, sans passer par les outils d'édition. Il s'agit d'un moyen utile pour avoir des retours de la part de personnes visualisant la carte sans être des cartographes OSM. Certains applications mobiles utilisent aussi cette méthode pour récupérer des infos venant du terrain. Ce projet, directement intégré à osm.org, vise à remplacer différents services proposant la même focntionnalité, comme OepnStreetBugs.

Il suffit simplement de cliquer sur l'icône osm_org_notes.pngpour faire apparaitre un marqueur à placer au bon endroit, et une fiche à remplir pour expliquer les changements à apporter, comme le montre l'image au-dessus.


OSM_Notes.png


Pour visualiser les notes et les résoudre, cliquer sur osm_org_layers.png puis cocher la case des "Notes de carte". Des marqueurs apparaissent sur la carte sur lesquels il est possible de cliquer pour faire apparaitre le commentaire laissé par leur créateur. Il faut ensuite d'éditer la carte dans son éditeur préféré. JOSM possède un greffon Notes qui affiche toutes les notes de la zone téléchargée dans un calque à part. Une fois l'édition faite et transmise au serveur OSM, il convient de laisser un bref commentaire et cliquer sur le bouton "Résoudre" de la note.

Pour plus d'informations, consulter la pasge wiki OSM qui est consacrée aux Notes : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Notes


OnOSM

http://onosm.org/

 

onOsm.png


Ce service, actuellement seulement en anglais (mais qui devrait proposer une interface multilingue) vise les propriétaires/gestionnaires de commerce ou déquipements qui peuvent l'ajouter facilement en tant que Notes (voir plus haut) OSM à travers deux étapes, sans passer par l'interface standard des Notes.


Dans la première étape, les cartographes indiquent l'adresse (qui peut être seulement un nom de lieu) du commerce ou de l'équipement, puis déplacent un marqueur au bon emplacement. Dans une seconde étape, ils ajoutent des informations sur le type, le nom, les horaires d'ouverture, le site internet et le compte Twitter.


L'intégration de ces remontées d'informations se fait ensuite comme pour les Notes. Il ságit donc d'une interface pour ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas éditer directement, en étant plus sûr de la bonne localisation via la recherche par l'adresse et la bonne remontée des informations nécessaires via les champs prédéterminés.


Collecte de terrain avec des cartes papiers

Présentation des Walking Papers et Field Papers

http://www.walking-papers.org/

http://fieldpapers.org/


Ces deux services permettent de créer une carte d'une zone géographique sous forme de fichier pdf imprimable, montrant soit un rendu OSM, soit une imagerie, dans le but de l'emmener sur le terrain pour collecter de l'information en dessinant ou ajoutant des notes dessus. Il est possible ensuite de reporter ces informations sur OSM, si besoin après avoir scanné ou photographié la carte et l'avoir transféré au service afin d'obtenir la carte annotée sous forme de calque dans son éditeur OSM préféré.

Avantages et limites

L'avantage de ces services est de disposer d'un moyen de collecte sans terminal GPS ou ordiphone, pour le prix d'une impression. Ils sont particulièremnt utiles en zone urbaine oú il est facile de se repérer grâce aux nombreuses rues et ruelles et des bâtiments caractérisitiques ou en les comptant dans l'alignement d'une rue. Pour le fond de carte, l'imagerie s'utilisent plutôt lorsque la zone a encore été peu digitalisée, alors que les rendus OSM s'utilisent dans les zones déjà bien, voire complètement, digitalisées d'après imagerie.

Historiquement, Walking Papers est le premier de ces services à avoir été créé. Ils offrent l'avantage de posséder une interface multilingue, dont le français et permettent de créer la carte en quelques étapes. La création d'atlas est possible, mais leur assemblage n'est pas évident en l'absence d'identifiants. Depuis 2012, le transfert des scans n'est plus assuré, mais il est possible d'utiliser le serveur des Field Papers, comme expliqué dans la page wiki OSM : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Walking_Papers.


Les Field Papers ont encore malheureusement une interface uniquement en anglais (une interface multilingue est envisagée dans un futur proche), mais offrent plus de possibilités : possibilité de création d'atlas facilement assemblables, utilisation du compte OSM pour pouvoir accéder par la suite aux atlas, rattachement des cartes annotées transférés aux atlas pour suivre la progression, plus de mises en page. La création et l'utilisation des Field Papers fait l'objet d'un chapitre dédié du projet LearnOSM : http://learnosm.org/fr/beginner/field-papers/ et d'une page dans le wiki OSM : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Field_Papers.


L'un comme l'autre service présentent parfois des soucis pour l'affichage de l'imagerie Bing, les zones apparaissant alors en noir.


Contribution collaborative

Gestionnaire des Tâches (Tasking Manager)

http://tasks.hotosm.org/


Ce service fait l'objet d'un chapitre dédiée de LearnOSM, qui explique aussi bien sa genèse que son intérêt : http://learnosm.org/fr/intermediate/tasking-manager/

Il fait l'objet depuis 2013 d'un développement constant pour améliorer son interface, ses performances pour la collaboration et la validation. Il dispose d'une interface multilingue.

Quiconque peut participer pour cartographier de manière collaborative à travers son compte de cartographe OSM, par contre la création de tâches est réservée à ceux qui ont des droits de gestionnaires de projets du service. droits qui s'acquièrent par cooptation auprès d'autres gestionnaires de projets.

Depuis sa version 2, le Gestionnaire des Tâches (Tasking Manager) permet non seulement de diviser une tâche en de multiples carrés constituant chacun une petite tâche indépendante, mais aussi d'importer des polygones (exemple de zones résidentielles) sous forme de fichiers GeoJSON ou KML qui vont être divisiés en carrés ou bien conserver leur decoupage interne dont chaque partie constituera une petite indépendante.

Mapcraft

http://mapcraft.nanodesu.ru/list

 


Ce service est ouvert à la création sans droits spécifiques et permet également d'importer des zones déjà dessinées sous la forme d'un fichier .osm (limité à seulement 512 Ko), de les annoter au fur et à mesure de l'avancement de la cartographie et d'échanger avec les participants en ligne. Son interface est en anglais.


Il fait l'objet d'une page wiki OSM dédiée : https://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:MapCraft.


Analyser et valider

Détection et corrections d'erreurs

Les trois outils qui suivent (Osmose, OSM INspector et KeepRight!) sont des services de détection et de correction d'erreurs dans OSM. Les erreurs sont détectés via des algorithmes de test, classées en catégories qui apparaissent comme des calques que l'on peut afficher/désafficher qui montrent des symboles colorés cliquables qui présentent les erreurs et permettent de les corriger directement ou via un éditeur OSM. Une page du wiki OSM les comparent : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Quality_assurance

Osmose

http://osmose.openstreetmap.fr/

 

Osmose_accueil.png


Osmose (OpenStreetMap Oversight Search Engine) a été créé par une équipe de bénévoles. Son fonctionnement est décrit dans une page du wiki OSM : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Osmose.


Sa couverture n'est pas mondiale, mais comprend la plupart des pays du Sud. L'information qu'il interroge est mise à jour quotidiennement. Il possède une interface multilingue dont le français et de nombreuses fonctionnalités que ne possèdent pas les deux autres outils :

  • filtrage de plus ou moins grande gravité des erreurs

  • filtrage des erreurs pour lesquelles un fix peut être proposé

  • filtrage par catégorie d'objets (building, highway, etc.)

  • filtrage par utilisateur

  • prise en compte du contexte local (culturel ou lié à la qualité de l'imagerie)

  • éditeur d'attributs intégré en plus de la possibilité d'utiliser un éditeur OSM classique

  • export des erreurs dans différents formats de fichiers (HTML, GPX, GeoJson, OSM...) ou vers un flux RSS


OSM Inspector

http://tools.geofabrik.de/osmi/

 

OSMInspector_accueil.png


OSM Inspector est un des services proposés librement par Geofabrik. L'interface est uniquement en anglais. Sa couverture est mondiale et sa mise à jour très proche du temps réel.  Par rapport à Osmose, il se distingue également dans la catégorisation des erreurs et se focalise sur celles jugées les plus importantes. Il n'a pas d'éditeur intégré, mais offre des liens directs aux trois éditeurs OSM, à la page de description et à l'historique des objets.


KeepRight!

http://keepright.ipax.at

 

KeepRight_accueil.png


Ce service possède une interface multilingue dont le français. Assez semblable à Osmose dans son principe, il a moins de fonctionnalités, mais possède une couverture mondiale. En l'absence d'un outil intégré de recherche de nom de lieu, il oblige à dézoomer/zoomer pour se rendre sur la zone d'intérêt, ce qui peut prendre du temps avec une connexion internet limitée.

 

Maproulette

http://maproulette.org/

 

MapRoulette_accueil.png


MapRoulette détecte également des erreurs et a pour but de les faire corriger, mais utilise un autre principe, celui du jeu : en se connectant, l'utilisateur va se voir proposer de rejoindre un des différents "challenges" en cours, puis de corriger un à un les objets à corriger, choisis au hasard par le service au sein du challenge choisi.


MapRoulette_challenges.png


Une page wiki OSM fournit plus d'explications : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:MapRoulette


Statistiques

Taginfo

http://taginfo.openstreetmap.org/

 

taginfo_homepage.png       


Ce service fournit des statistiques sur tous les tags de la base OSM. La page du wiki OSMqui lui est consacrée est très succincte et n'explique pas vraiment le concept du service. Il permet de récupérer facilement par exemple le nombre total d'un attribut (exemple : les bâtiments dans la base OSM), soit que l'on cherche à s'informer sur les contributions mondiales totales pour cet attribut, soit surtout que l'on cherche à déterminer l'existence ou la fréquence d'utilisation d'une clé ou d'un attribut pour un type d'objet que l'on veut caractériser.


Par exemple, nous allons ici rechercher (dans la zone en haut à droite de la page) la clé "shop" dans le but de connaître quelles sont les valeurs les plus utilisées. On obtient tout d'abord un résultat similaire, avec bien plus de 1 million d'objets ayant un attribut shop =* :

 

taginfo_key_shop.png


Si l'on clique sur le lien d'une clé, on accède alors à une vue d'ensemble des valeurs qu'elle prend :


taginfo_vue_ensemble.png


Si l'on clique ensuite sur l'onglet valeurs, on obtient les statistiques précises sur ces valeurs :


taginfo_valeurs.png



Whodidit

http://zverik.osm.rambler.ru/whodidit/

 

Whodidit_accueil.png


Whodidit est un service qui détecte les sessions d'édition réalisées sur une zone donnée depuis différentes périodes de temps (un jour, une semaine, un mois, une année, toujours). Son interface est uniquement en anglais, mais est essentiellement visuelle.


Les changements apparaissent dans des carrés colorés, rouges si la majorité des éditions ont été des suppressions, jaunes si cette majorité touche à la modification de données existantes, ou verts s'il s'agit avant de nouveaux objets. Attention cependant, seuls les objets ponctuels sont considérés, pas les ways (lignes ou polygones). En cliquant sur les carrés on obtient la liste de toutes les sessions dédition sur la periode de temps considérée, avec pour chacune le nom du cartographe OSM, le nombre d'objets créés, modifiés et supprimés.


Il est possible de chercher directement les éditions d'un cartographe sur la zone en ajoutant son nom dans la case "User" puis en cliquant sur "Apply". Mais surtout, le service permet non seulement de consulter l'activité sur une zone, mais aussi d'être averti de cette activité, via un lien RSS que l'on peut ajouter à son lecteur de flux RSS préféré. Pour cela, il suffit de cliquer sur "Get RSS link" et de tracer l'étendue de la zone d'intérêt pour voir s'ouvrir une page dans laquelle on peut soit choisir son lecteur dans une liste déroulante, soit copier l'URL et aller la coller dans le lecteur comme adresse d'un nouveau flux.


Whodidit_RSS.png


OSM Mapper

http://www.itoworld.com/static/openstreetmap_tools/osm_mapper.html (interface uniquement en anglais)

 

ITO_OSMmapper_accueil.png


OSM Mapper est l'un des services offerts par la société ITO sur son site web. Il permet d'analyser les changements dans la base OSM sur une région donnée, avec une mise à jour quotidienne. Il nécessite de s'inscrire sur le site, en cliquant sur le bouton "SUBSCRIBE" en bas de la page d'accueil.

Une fois enregistré et connecté, il faut tout d'abord définir une zone géographique d'analyse en zoomant, puis en lui donnant un nom et cliquer sur "Save".


ITO_OSMmapper_newarea.png


Une fois la zone créée, le service propose à la fois :

  • le choix entre différentes catégories d'analyse, utilisateurs ("users"), sessions d'éditions ("sessions"), attributs ("tags")

  • le choix (en cliquant sur la liste à droite de Colour) entre différents pas de temps, entre la veille ("last day") et les trois dernières années ("three last years")

  • l'affichage des contributions dans chaque catégorie concernant les noeuds, les chemins et leur total

  • l'obtention d'un flux RSS pour la catégorie sessions

  • la possibilité d'exporter les résultats statistiques dans un fichier .csv (en cliquant sur "Export")

 

ITO_OSMmapper_users.png

 

Ce service est peut-être visuellement moins efficace que whodidit pour faire apparaitre les changements opérés sur une zone, mais offre l'avantage de montrer des statistiques fines et de permettre de les exporter.


OSMStats

http://osmstats.neis-one.org/ (interface uniquement en anglais)

OSMStats_accueil.png


Ce service est l'un des nombreux services statistiques sur OSM créés par Pascal Neis, baptisés ResultMaps, dont voici lapage principale : http://resultmaps.neis-one.org/.

OSMstats présente des statistiques détaillées par rapport à la contribution dans la base OSM selon plusieurs indicateurs : les membres (combien d'inscrits, combien dáctigs dans les derniers 7 ou 30 jours, etc.), les objets (noeuds, chemins et relations - nombre total, éditions depuis la veille, etc.), les pays, les sessions d'éditions (nombre total, éditions depuis la veille, etc.).

Pour plus d'information sur ce service, vous pouvez consulter le billet de blog (en anglais) de Pascal Neis à son sujet : http://neis-one.org/2014/09/welcome-osmstats/.


How did you contribute? (hdyc)

http://hdyc.neis-one.org/ (interface uniquement en anglais)


hdyc.png


Cet autre service statistique de Pascal Neis permet d'obtenir des statistiques sur les contributions pour un cartographe OSM, simplement en saisissant son nom en haut de la page. On obtient alors le détail du nombre d'objets créés, modifiés et supprimés, le nombre total d'objets par catégories (amenity, building) que le cartographe est le dernier à avoir modifiés, les dates et emplacement des premières et dernières éditions dans OSM, les pays dans lesquels il a édités avec le nombre d'éditions, ses contributions par années ou encore le pourcentage d'utilisation des différents éditeurs OSM (iD, Potlatch, JOSM). Les statistiques sont fondées sur une copie de la base OSM qui a une décalage de plusieurs jours avec la base OSM principale. Ce service constitue donc un bon moyen de jauger la contribution quantitative pour un cartographe donné et d'en dresser son profil.


Pour plus d'information sur ce service, vous pouvez consulter le billet de blog (en anglais) de Pascal Neis à son sujet : http://neis-one.org/2012/10/overhauling-hdyc/.


Heatmap

http://yosmhm.neis-one.org/


HeatMap_resultats.png


Cet autre service statistique de Pascal Neis représente les contributions d'un cartographe OSM, cette fois sous la forme d'une carte de chaleur en fonction de la quantité d'éditions produites sur l'ensemble du globe.

Plus on zoome, plus la carte se fait précise. En plus de présenter un visuel de l'importance quantitative des éditions et de leur repartition mondiale, il est possible de déplacer un curseur en bas de la carte pour retracer la chronologie de ces contributions.

Pour plus d'information sur ce service, vous pouvez consulter le billet de blog (en anglais) de Pascal Neis à son sujet : neis-one.org/2011/09/yosmhm-2/.


Overview of OpenStreetMap Contributors

http://resultmaps.neis-one.org


OpenStreetMap Contributors.png

Cet autre service statistique de Pascal Neis fait apparaitre sur une carte les cartographes OSM pour une zone choisie, en fonction de l'importance de leur contribution dans la base OSM, mesurée par leur nombre de sessions d'éditions (changesets). Chaque cartographe apparait sous la forme d'un petit bonhomme dont la couleur dépend de la catégorie à laquelle il appartient, depuis les nouveaux enregistrés sans contribution à celle de ceux qui ont déjà à leur actif plus de 2000 sessions d'éditions. Les catégories peuvent être désaffichées une par une si besoin, par exemple pour ne conserver que les catéogires des plus importants cartographes OSM.


L'emplacement de chaque cartographe obéit à une règle qu'il est possible de varier en cliquant à droite sur l'icône en forme de couches superposées, qui permet de changer de règle : centre d'activité principal, premier noeud créé, dernier noeud créé.

Ce service est pratique pour découvrir les cartographes intervenant en priorité sur une zone, spécialement lorsque leur contribution s'effectue dans un peŕimètre d'activité restreint, ce qui est le cas de la majorité des cartographes OSM.

Pour plus d'information sur ce service, vous pouvez consulter le billet de blog (en anglais) de Pascal Neis à son sujet : http://neis-one.org/2013/01/oooc/.


Réutiliser et personnaliser

Cartes personnalisées

uMap

http://umap.openstreetmap.fr


uMap est un service en ligne gratuit et libre permettant de créer très facilement des cartes en ligne personnalisées utilisant des rendus OSM en fonds avec la possibilité d'intégrer des couches interactives issues d'OSM, de données externes ou créés depuis l'interface utilisateur. Ce service est décrit dans le présent guide dans le chapitre dédié au webmapping.


Maposmatic

http://www.maposmatic.org/

 

MapOSMatic.png       


MapOSMatic est un service en ligne qui, à partir de la donnée OSM, permet de créer facilement des plans de ville qui intègrent automatiquement un index des rues et certaines catégories d'objet et une grille permettant de localiser facilement les objets de l'index sur la carte. Exemple : Rue Untel A3-B4. La carte peut tenir soit dans une seule feuille dont le format peut varier du A4 au A0, soit être divisée en un atlas dont les éléments s'organisent selon un tableau d'assemblage (voir la vignette ci-dessus).


Les cartes produites sont récupérables aux format png, svg et pdf. Ce dernier permet facilement d'imprimer sur papier les plans de ville. La carte est personnalisée une fois pour toutes et ne peut plus être modifiée, mais les données OSM peuvent être actualisées d'un simple clic.


MapOSMatic comporte cependant certaines limites contraignantes :

  • il n'est possible de choisir les objets dans l'index ou d'insérer un logo

  • quand vous l'utilisez, vérifiez bien l'état de la plate-forme concernant la mise à jour de la base de données, qui peut parfois connaître un écart important avec l'actualité

  • les mises en page proposées pour chaque format de papier sont souvent inadaptées avec le défaut fréquent de proposer des rues beaucoup trop élargies, de sorte qu'il convient de demander par exemple une carte A3 ou A2 pour une impression finale sur A4 en demandant au logiciel de lecture de pdf une réduction de la carte aux limites du format A4.


Routage

OpenStreetMap Routing Service

http://yournavigation.org/ (interface uniquement en anglais)


OSM_RoutingService_accueil.png


Ce service utilise la donnée OSM pour faire du routage entre un point de départ et un point d'arrivée, avec la possibilité de rajouter des points intermédiaires. Il est possible de choisir différents moyens de transports, ainsi que deux types de préférences pour le routage : chemin le plus rapide (Fastest) ou le plus court (Shortest). Il est possible d'obtenir le chemin résultant sous forme de fichier .gpx, qui pourra par exemple être utilisé dans un terminal GPS pour se déplacer.  

Le service a cependant des limites : il réclame du temps pour fournir le routage, sans donner les directions tout au long du chemin à parcourir.


OSM RM (OSM Routing Machine)

http://project-osrm.org/ pour la page générale

http://map.project-osrm.org/ pour l'interface avec la carte


OSMRM.png


OSM Routing Machine est un service de routage qui utilise la donnée routière d'OSM pour calculer des plus courts chemins entre lieux. en utilisant une méhodologie qui permet d'obtenir le résultat en quelques millisecondes.


L'interface permet de saisir la localité de départ et celle d'arrivée et propose le plus court chemin. Il possible de cliquer sur la carte pour ajouter des étapes intermédiaires qui vont entrainer un recalcul automatique de l'itinénaire, comme dans l'exemple ci-dessous avec des étapes à Koutiala et Bobo-Dioulasso entre Bamako et Lomé.  


OSMRM_map_etapes.png


Le résultat peut s'exporter sous forme de lien ou de fichier GPX.


La page wiki OSM qui lui est consacrée raconte la genèse de ce projet d'étudiant et l'étude comparative de ses résultats avec deux grands routeurs web : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Open_Source_Routing_Machine.

Outils et services web OpenStreetMap

Projet Espace OpenStreetMap Francophone

v1.0, 18/12/2014

88x31.png

Publié sous licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License

Paternité (BY) - Partage des Conditions Initiales à l'Identique (SA)

http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/




Visualiser

Carte générale avec osm.org

Cartes thématiques

Autres visualiseurs basés sur OSM

itomaps

Contribuer

Editeurs complets

Potlatch 2

ID

JOSM

Services d'édition spécialisés

OSM Amenity Editor

Notes

OnOSM

Collecte de terrain avec des cartes papiers

Présentation des Walking Papers et Field Papers

Avatages et limites

Contribution collaborative

Gestionnaire des Tâches (Tasking Manager)

Mapcraft

Analyser et valider

Détection et corrections d'erreurs

Osmose

OSM Inspector

KeepRight!

Maproulette

Statistiques

Taginfo

Whodidit

OSM Mapper

OSMStats

How did you contribute? (hdyc)

Heatmap

Overview of OpenStreetMap Contributors

Open Street Map Reporter

Réutiliser et personnaliser

Cartes personnalisées

uMap

Maposmatic

Routage

OpenStreetMap Routing Service

OSM RM (OSM Routing Machine)



L’ouverture de la base OpenStreetMap et de la donnée qui y est produite permet à tout développeur ou groupe de développeurs de proposer des éditeurs ou de répliquer la base pour créer différents types de services accessibles à tous. Cette myriade de services non centralisés est souvent méconnue, notamment par les acteurs du Sud. Ce chapitre vise à présenter ceux jugés comme les plus intéressants, en expliquant comment les utiliser et en présentant leurs avantages, mais aussi leurs limites afin que le lecteur puisse déterminer quel service correspondra le mieux à son besoin.

 

 

Visualiser

Carte générale avec osm.org

http://www.openstreetmap.org

Il s'agit du point d'entrée le plus courant pour accéder à OSM. Il permet d'effectuer des opérations fondamentales :

  • visualiser différentes rendus (Standard, Carte cyclable, Carte de transport, Mapquest ouverte, Humanitaire...) de la donnée OSM avec osm_org_layers.png

  • créer son compte OSM

  • accéder à son profil OSM personnel une fois que l'on est inscrit et connecté

  • visualiser les dernières modifications sur une zone et accéder à d'autres profils de cartographes, avec lesquels il est possible d'échanger des messages

  • rechercher un nom de lieu ou d'équipement et l'afficher avec son contexte sur la carte

  • suggérer une modification de la carte sans l'éditer directement avec l'outil Notes osm_org_notes.png

  • accéder à l'édition de la donnée OSM via les éditeurs en ligne (iD, Potlatch) ou l'envoi des données de la zone couverte par la carte dans un éditeur externe comme JOSM

  • partager la carte (avec la possibilité d'y ajouter un marqueur) ou l'extraire sous forme d'image avec osm_org_share.png

Cartes thématiques

Autres visualiseursbasés sur OSM

http://map.openseamap.org

http://www.opencyclemap.org/

http://hikebikemap.de/

Ces sites web sont consacrés à un rendu spécifique mettant en valeur une thématique particulière et les objets qui y sont associés. Leurs fonctionnalités peuvent se limiter seulement à un rendu ou bien proposer des données interactives, ou encore des possibilites d'accès à l'édition de la donnée.

Itomaps

http://www.itoworld.com/map/main

Itomap_groups.png

ITO World est une société spécialisée dans la fourniture de services de géoanalyse pour l'aide à la prise de décision auprès de clients cherchant à réduire leurs coûts ou étendre leur marché. Elle s'appuie sur des sources de données ouvertes dont OpenStreetMap et représente un exemple de société ayant fondé une partie de son business model grâce à l'ouverture de la licence ODbL. La communauté OSM en tire un bénéfice via un ensemble de cartes thématiques en ligne que ITO World met en libre accès à tous.

Itomaps propose sur son site un ensemble de cartes en ligne illustrant une thématique de la donnée OSM. L'avantage de ces cartes est qu'elles sont déjà toutes prêtes avec une donnée continuellement à jour, sont partageables via une simple URL et qu'elles incluent une fonction de recherche de noms de lieux et une légende détaillée. Les inconvénients par contre résident dans le fait qu'elles sont en anglais, ne sont pas paramétrables et ne sont pas prévues pour être imprimées.

Un groupe de cartes particulièrement intéressant pour qui veut suivre l'évolution des éditions sur une zone donnée est celui des "Recent edits" (éditions récentes).

Itomap_recent_edits.png

Les deux premières permettent de visualiser les éditions réalisées dans les 7 (http://www.itoworld.com/map/131) ou les 90 derniers jours (http://www.itoworld.com/map/127) avec une légende en huit grands types d'objets, dont les routes et les bâtiments et les cours d'eau. Ces deux cartes permettent très aisément de suivre d'un coup d'oeil les évolutions ur de larges zones ou d'illustrer un rapport.

Contribuer

Editeurs complets

Plusieurs éditeurs peuvent être utilisés pour interagir avec le contenu de la base OSM. Une page du wiki OSM liste leurs avantages et inconvenients respectifs : https://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Comparison_of_editors

Potlatch 2

http://wiki.openstreetmap.org/wiki/Potlatch

Potlatch.png

Son interface est simple d'utilisation avec dans la partie gauche des objets classés par catégories et déjà tagués, qu'il suffit de glisser/déposer sur la carte. Les symboles de POI sont ceux qui apparaissent dans le rendu OSM standard (dit Mapnik). Potlatch2 a pour défaut d'exiger un plugin Flash, de ne pas fonctionner hors ligne et d'avoir des outils d'édition restreints.

ID

https://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:ID

iD2.png

Plus récent que Potlatch, iD est développé en Javascript et peut ainsi être lu directement par un navigateur moderne sans ajout de plug-in. Pas de glisser-déplacer, mais un menu interactif dans lequel on peut faire des recherches qui vont filtres le modèle d'attributs. Par contre, il consomme plus de ressources que Potlatch et comme lui, ne fonctionne pas hors ligne et possède des outils d'édition restreints.

 

JOSM

Le Java OpenStreetMap editor est un logiciel basés sur Java (donc multiplateforme) qui permet l'édition de la base OSM sur tout type de plate-forme. Il constitue l'éditeur OSM le plus puissant dont les capacités dédition d'objets vectoriels dépassent les capacités de logiciels SIG tels qu'ArcGIS ou QGIS et les modèles dátributs sont totalement modifiables en XML. Il fonctionne hors ligne le moment du téléchargement des données que l'on veut éditer et le transfert des changements apportés ; il est donc fortement conseillé dans les contextes à faible connectivité internet. Il est constamment amélioré par une communauné très active de développeurs et est téléchargeable ici : https://josm.openstreetmap.de/

De larges chapitres de LearnOSM lui sont consacrés :

Services d'édition spécialisés

OSM Amenity Editor

http://ae.osmsurround.org/ae/index

OSM_Amenity_editor.png

Ce service se consacre à l'édition des POI dans OSM. Son interface est uniquement en anglais. Lorsque l'on zoome sur la carte, à partir de z15, les POI apparaissent sous la forme de marqueurs dont le symbole change en fonction du type de POI. Au passage de la souris, leurs attributs apparaissent dans une fenêtre et peuvent être modifiés. D'autres attributs peuvent être ajoutés en cliquant sur les petites icônes en bas à gauche. Le service utilise le compte utilisateur OSM et les éditions seront intégrées dans une session d'édition OSM (changeset).

 

Notes

https://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Notes

OSM_Notes_creation.png

Cet outil permet d'ajouter par-dessus la carte des marqueurs indiquant des erreurs ou des informations manquantes, sans passer par les outils d'édition. Il s'agit d'un moyen utile pour avoir des retours de la part de personnes visualisant la carte sans être des cartographes OSM. Certains applications mobiles utilisent aussi cette méthode pour récupérer des infos venant du terrain. Ce projet, directement intégré à osm.org, vise à remplacer différents services proposant la même focntionnalité, comme OepnStreetBugs.

Il suffit simplement de cliquer sur l'icône osm_org_notes.pngpour faire apparaitre un marqueur à placer au bon endroit, et une fiche à remplir pour expliquer les changements à apporter, comme le montre l'image au-dessus.

OSM_Notes.png

Pour visualiser les notes et les résoudre, cliquer sur osm_org_layers.png puis cocher la case des "Notes de carte". Des marqueurs apparaissent sur la carte sur lesquels il est possible de cliquer pour faire apparaitre le commentaire laissé par leur créateur. Il faut ensuite d'éditer la carte dans son éditeur préféré. JOSM possède un greffon Notes qui affiche toutes les notes de la zone téléchargée dans un calque à part. Une fois l'édition faite et transmise au serveur OSM, il convient de laisser un bref commentaire et cliquer sur le bouton "Résoudre" de la note.

Pour plus d'informations, consulter la pasge wiki OSM qui est consacrée aux Notes : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Notes

OnOSM

http://onosm.org/

onOsm.png

Ce service, actuellement seulement en anglais (mais qui devrait proposer une interface multilingue) vise les propriétaires/gestionnaires de commerce ou déquipements qui peuvent l'ajouter facilement en tant que Notes (voir plus haut) OSM à travers deux étapes, sans passer par l'interface standard des Notes.

Dans la première étape, les cartographes indiquent l'adresse (qui peut être seulement un nom de lieu) du commerce ou de l'équipement, puis déplacent un marqueur au bon emplacement. Dans une seconde étape, ils ajoutent des informations sur le type, le nom, les horaires d'ouverture, le site internet et le compte Twitter.

L'intégration de ces remontées d'informations se fait ensuite comme pour les Notes. Il ságit donc d'une interface pour ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas éditer directement, en étant plus sûr de la bonne localisation via la recherche par l'adresse et la bonne remontée des informations nécessaires via les champs prédéterminés.

Collecte de terrain avec des cartes papiers

Présentation des Walking Papers et Field Papers

http://www.walking-papers.org/

http://fieldpapers.org/

Ces deux services permettent de créer une carte d'une zone géographique sous forme de fichier pdf imprimable, montrant soit un rendu OSM, soit une imagerie, dans le but de l'emmener sur le terrain pour collecter de l'information en dessinant ou ajoutant des notes dessus. Il est possible ensuite de reporter ces informations sur OSM, si besoin après avoir scanné ou photographié la carte et l'avoir transféré au service afin d'obtenir la carte annotée sous forme de calque dans son éditeur OSM préféré.

Avatages et limites

L'avantage de ces services est de disposer d'un moyen de collecte sans terminal GPS ou ordiphone, pour le prix d'une impression. Ils sont particulièremnt utiles en zone urbaine oú il est facile de se repérer grâce aux nombreuses rues et ruelles et des bâtiments caractérisitiques ou en les comptant dans l'alignement d'une rue. Pour le fond de carte, l'imagerie s'utilisent plutôt lorsque la zone a encore été peu digitalisée, alors que les rendus OSM s'utilisent dans les zones déjà bien, voire complètement, digitalisées d'après imagerie.

Historiquement, Walking Papers est le premier de ces services à avoir été créé. Ils offrent l'avantage de posséder une interface multilingue, dont le français et permettent de créer la carte en quelques étapes. La création d'atlas est possible, mais leur assemblage n'est pas évident en l'absence d'identifiants. Depuis 2012, le transfert des scans n'est plus assuré, mais il est possible d'utiliser le serveur des Field Papers, comme expliqué dans la page wiki OSM : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Walking_Papers

Les Field Papers ont encore malheureusement une interface uniquement en anglais (une interface multilingue est envisagée dans un futur proche), mais offrent plus de possibilités : possibilité de création d'atlas facilement assemblables, utilisation du compte OSM pour pouvoir accéder par la suite aux atlas, rattachement des cartes annotées transférés aux atlas pour suivre la progression, plus de mises en page. La création et l'utilisation des Field Papers fait l'objet d'un chapitre dédié de LearnOSM : http://learnosm.org/fr/beginner/field-papers/ et d'une page dans le wiki OSM : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Field_Papers

L'un comme l'autre service présentent parfois des soucis pour l'affichage de l'imagerie Bing, les zones apparaissant alors en noir.

Contribution collaborative

Gestionnaire des Tâches (Tasking Manager)

http://tasks.hotosm.org/

Ce service fait l'objet d'un chapitre dédiée de LearnOSM, qui explique aussi bien sa genèse que son intérêt : http://learnosm.org/fr/intermediate/tasking-manager/

Il fait l'objet depuis 2013 d'un développement constant pour améliorer son interface, ses performances pour la collaboration et la validation. Il dispose d'une interface multilingue.

Quiconque peut participer pour cartographier de manière collaborative à travers son compte de cartographe OSM, par contre la création de tâches est réservée à ceux qui ont des droits de gestionnaires de projets du service. droits qui s'acquièrent par cooptation auprès d'autres gestionnaires de projets.

Depuis sa version 2, le Gestionnaire des Tâches (Tasking Manager) permet non seulement de diviser une tâche en de multiples carrés constituant chacun une petite tâche indépendante, mais aussi d'importer des polygones (exemple de zones résidentielles) sous forme de fichiers GeoJSON ou KML qui vont être divisiés en carrés ou bien conserver leur decoupage interne dont chaque partie constituera une petite indépendante.

Mapcraft

http://mapcraft.nanodesu.ru/list

Ce service est ouvert à la création sans droits spécifiques et permet également d'importer des zones déjà dessinées sous la forme d'un fichier .osm (limité à seulement 512 Ko), de les annoter au fur et à mesure de l'avancement de la cartographie et d'échanger avec les participants en ligne. Son interface est en anglais.

Il fait l'objet d'une page wiki OSM dédiée : https://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:MapCraft

Analyser et valider

Détection et corrections d'erreurs

Les trois outils qui suivent (Osmose, OSM INspector et KeepRight!) sont des services de détection et de correction d'erreurs dans OSM. Les erreurs sont détectés via des algorithmes de test, classées en catégories qui apparaissent comme des calques que l'on peut afficher/désafficher qui montrent des symboles colorés cliquables qui présentent les erreurs et permettent de les corriger directement ou via un éditeur OSM. Une page du wiki OSM les comparent : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Quality_assurance

Osmose

http://osmose.openstreetmap.fr/

Osmose_accueil.png

Osmose (OpenStreetMap Oversight Search Engine) a été créé par une équipe de bénévoles. Son fonctionnement est décrit dans une page du wiki OSM : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Osmose.

Sa couverture n'est pas mondiale, mais comprend la plupart des pays du Sud. L'information qu'il interroge est mise à jour quotidiennement. Il possède une interface multilingue dont le français et de nombreuses fonctionnalités que ne possèdent pas les deux autres outils :

  • filtrage de plus ou moins grande gravité des erreurs

  • filtrage des erreurs pour lesquelles un fix peut être proposé

  • filtrage par catégorie d'objets (building, highway, etc.)

  • filtrage par utilisateur

  • prise en compte du contexte local (culturel ou lié à la qualité de l'imagerie)

  • éditeur d'attributs intégré en plus de la possibilité d'utiliser un éditeur OSM classique

  • export des erreurs dans différents formats de fichiers (HTML, GPX, GeoJson, OSM...) ou vers un flux RSS

OSM Inspector

http://tools.geofabrik.de/osmi/

OSMInspector_accueil.png

OSM Inspector est un des services proposés librement par Geofabrik. L'interface est uniquement en anglais. Sa couverture est mondiale et sa mise à jour très proche du temps réel.  Par rapport à Osmose, il se distingue également dans la catégorisation des erreurs et se focalise sur celles jugées les plus importantes. Il n'a pas d'éditeur intégré, mais offre des liens directs aux trois éditeurs OSM, à la page de description et à l'historique des objets.

KeepRight!

http://keepright.ipax.at

KeepRight_accueil.png

Ce service possède une interface multilingue dont le français. Assez semblable à Osmose dans son principe, il a moins de fonctionnalités, mais possède une couverture mondiale. En l'absence d'un outil intégré de recherche de nom de lieu, il oblige à dézoomer/zoomer pour se rendre sur la zone d'intérêt, ce qui peut prendre du temps avec une connexion internet limitée.

 

Maproulette

http://maproulette.org/

MapRoulette_accueil.png

MapRoulette détecte également des erreurs et a pour but de les faire corriger, mais utilise un autre principe, celui du jeu : en se connectant, l'utilisateur va se voir proposer de rejoindre un des différents "challenges" en cours, puis de corriger un à un les objets à corriger, choisis au hasard par le service au sein du challenge choisi.

MapRoulette_challenges.png

Une page wiki OSM fournit plus d'explications : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:MapRoulette

Statistiques

Taginfo

http://taginfo.openstreetmap.org/

taginfo_homepage.png       

Ce service fournit des statistiques sur tous les tags de la base OSM. La page du wiki OSMqui lui est consacrée est très succincte et n'explique pas vraiment le concept du service. Il permet de récupérer facilement par exemple le nombre total d'un attribut (exemple : les bâtiments dans la base OSM), soit que l'on cherche à s'informer sur les contributions mondiales totales pour cet attribut, soit surtout que l'on cherche à déterminer l'existence ou la fréquence d'utilisation d'une clé ou d'un attribut pour un type d'objet que l'on veut caractériser.

Par exemple, nous allons ici rechercher (dans la zone en haut à droite de la page) la clé "shop" dans le but de connaître quelles sont les valeurs les plus utilisées. On obtient tout d'abord un résultat similaire, avec bien plus de 1 million d'objets ayant un attribut shop =* :

 

taginfo_key_shop.png

Si l'on clique sur le lien d'une clé, on accède alors à une vue d'ensemble des valeurs qu'elle prend :

taginfo_vue_ensemble.png

Si l'on clique ensuite sur l'onglet valeurs, on obtient les statistiques précises sur ces valeurs.

taginfo_valeurs.png



Whodidit

http://zverik.osm.rambler.ru/whodidit/

Whodidit_accueil.png

Whodidit est un service qui détecte les sessions d'édition réalisées sur une zone donnée depuis différentes périodes de temps (un jour, une semaine, un mois, une année, toujours). Son interface est uniquement en anglais, mais est essentiellement visuelle.

Les changements apparaissent dans des carrés colorés, rouges si la majorité des éditions ont été des suppressions, jaunes si cette majorité touche à la modification de données existantes, ou verts s'il s'agit avant de nouveaux objets. Attention cependant, seuls les objets ponctuels sont considérés, pas les ways (lignes ou polygones).

En cliquant sur les carrés on obtient la liste de toutes les sessions dédition sur la periode de temps considérée, avec pour chacune le nom du cartographe OSM, le nombre d'objets créés, modifiés et supprimés.

Il est possible de chercher directement les éditions d'un cartographe sur la zone en ajoutant son nom dans la case "User" puis en cliquant sur "Apply". Mais surtout, le service permet non seulement de consulter l'activité sur une zone, mais aussi d'être averti de cette activité, via un lien RSS que l'on peut ajouter à son lecteur de flux RSS préféré. Pour cela, il suffit de cliquer sur "Get RSS link" et de tracer l'étendue de la zone d'intérêt pour voir s'ouvrir une page dans laquelle on peut soit choisir son lecteur dans une liste déroulante, soit copier l'URL et aller la coller dans le lecteur comme adresse d'un nouveau flux.

Whodidit_RSS.png

OSM Mapper

http://www.itoworld.com/static/openstreetmap_tools/osm_mapper.html (interface uniquement en anglais)

 

ITO_OSMmapper_accueil.png

OSM Mapper est l'un des services offerts par la société ITO sur son site web. Il permet d'analyser les changements dans la base OSM sur une région donnée, avec une mise à jour quotidienne. Il nécessite de s'inscrire sur le site, en cliquant sur le bouton "SUBSCRIBE" en bas de la page d'accueil.

Une fois enregistré et connecté, il faut tout d'abord définir une zone géographique d'analyse en zoomant, puis en lui donnant un nom et cliquer sur "Save".

ITO_OSMmapper_newarea.png

Une fois la zone créée, le service propose à la fois :

  • le choix entre différentes catégories d'analyse, utilisateurs ("users"), sessions d'éditions ("sessions"), attributs ("tags")

  • le choix (en cliquant sur la liste à droite de Colour) entre différents pas de temps, entre la veille ("last day") et les trois dernières années ("three last years")

  • l'affichage des contributions dans chaque catégorie concernant les noeuds, les chemins et leur total

  • l'obtention d'un flux RSS pour la catégorie sessions

  • la possibilité d'exporter les résultats statistiques dans un fichier .csv (en cliquant sur "Export")

 

ITO_OSMmapper_users.png

 

Ce service est peut-être visuellement moins efficace que whodidit pour faire apparaitre les changements opérés sur une zone, mais offre l'avantage de montrer des statistiques fines et de permettre de les exporter.

OSMStats

http://osmstats.neis-one.org/ (interface uniquement en anglais)

OSMStats_accueil.png

Ce service est l'un des nombreux services statistiques sur OSM créés par Pascal Neis, baptisés ResultMaps, dont voici lapage principale : http://resultmaps.neis-one.org/.

OSMstats présente des statistiques détaillées par rapport à la contribution dans la base OSM selon plusieurs indicateurs : les membres (combien d'inscrits, combien dáctigs dans les derniers 7 ou 30 jours, etc.), les objets (noeuds, chemins et relations - nombre total, éditions depuis la veille, etc.), les pays, les sessions d'éditions (nombre total, éditions depuis la veille, etc.).

Pour plus d'information sur ce service, vous pouvez consulter le billet de blog (en anglais) de Pascal Neis à son sujet : http://neis-one.org/2014/09/welcome-osmstats/.

How did you contribute? (hdyc)

http://hdyc.neis-one.org/ (interface uniquement en anglais)

hdyc.png

Cet autre service statistique de Pascal Neis permet d'obtenir des statistiques sur les contributions pour un cartographe OSM, simplement en saisissant son nom en haut de la page. On obtient alors le détail du nombre d'objets créés, modifiés et supprimés, le nombre total d'objets par catégories (amenity, building) que le cartographe est le dernier à avoir modifiés, les dates et emplacement des premières et dernières éditions dans OSM, les pays dans lesquels il a édités avec le nombre d'éditions, ses contributions par années ou encore le pourcentage d'utilisation des différents éditeurs OSM (iD, Potlatch, JOSM). Les statistiques sont fondées sur une copie de la base OSM qui a une décalage de plusieurs jours avec la base OSM principale.

Ce service constitue donc un bon moyen de jauger la contribution quantitative pour un cartographe donné et d'en dresser son profil.

Pour plus d'information sur ce service, vous pouvez consulter le billet de blog (en anglais) de Pascal Neis à son sujet : http://neis-one.org/2012/10/overhauling-hdyc/.

Heatmap

http://yosmhm.neis-one.org/

HeatMap_resultats.png

Cet autre service statistique de Pascal Neis représente les contributions d'un cartographe OSM, cette fois sous la forme d'une carte de chaleur en fonction de la quantité d'éditions produites sur l'ensemble du globe.

Plus on zoome, plus la carte se fait précise. En plus de présenter un visuel de l'importance quantitative des éditions et de leur repartition mondiale, il est possible de déplacer un curseur en bas de la carte pour retracer la chronologie de ces contributions.

Pour plus d'information sur ce service, vous pouvez consulter le billet de blog (en anglais) de Pascal Neis à son sujet : neis-one.org/2011/09/yosmhm-2/.

Overview of OpenStreetMap Contributors

http://resultmaps.neis-one.org



Cet autre service statistique de Pascal Neis fait apparaitre sur une carte les cartographes OSM pour une zone choisie, en fonction de l'importance de leur contribution dans la base OSM, mesurée par leur nombre de sessions d'éditions (changesets). Chaque cartographe apparait sous la forme d'un petit bonhomme dont la couleur dépend de la catégorie à laquelle il appartient, depuis les nouveaux enregistrés sans contribution à celle de ceux qui ont déjà à leur actif plus de 2000 sessions d'éditions. Les catégories peuvent être désaffichées une par une si besoin, par exemple pour ne conserver que les catéogires des plus importants cartographes OSM.

L'emplacement de chaque cartographe obéit à une règle qu'il est possible de varier en cliquant à droite sur l'icône en forme de couches superposées, qui permet de changer de règle : centre d'activité principal, premier noeud créé, dernier noeud créé.

Ce service est pratique pour découvrir les cartographes intervenant en priorité sur une zone, spécialement lorsque leur contribution s'effectue dans un peŕimètre d'activité restreint, ce qui est le cas de la majorité des cartographes OSM.

Pour plus d'information sur ce service, vous pouvez consulter le billet de blog (en anglais) de Pascal Neis à son sujet : http://neis-one.org/2013/01/oooc/.

Réutiliser et personnaliser

Cartes personnalisées

uMap

http://umap.openstreetmap.fr

uMap est un service en ligne gratuit et libre permettant de créer très facilement des cartes en ligne personnalisées utilisant des rendus OSM en fonds avec la possibilité d'intégrer des couches interactives issues d'OSM, de données externes ou créés depuis l'interface utilisateur. Ce service est décrit dans le présent guide dans le chapitre dédié au webmapping.

Maposmatic

http://www.maposmatic.org/

 

MapOSMatic.png       

MapOSMatic est un service en ligne qui, à partir de la donnée OSM, permet de créer facilement des plans de ville qui intègrent automatiquement un index des rues et certaines catégories d'objet et une grille permettant de localiser facilement les objets de l'index sur la carte. Exemple : Rue Untel A3-B4. La carte peut tenir soit dans une seule feuille dont le format peut varier du A4 au A0, soit être divisée en un atlas dont les éléments s'organisent selon un tableau d'assemblage (voir la vignette ci-dessus).

Les cartes produites sont récupérables aux format png, svg et pdf. Ce dernier permet facilement d'imprimer sur papier les plans de ville. La carte est personnalisée une fois pour toutes et ne peut plus être modifiée, mais les données OSM peuvent être actualisées d'un simple clic.

MapOSMatic comporte cependant certaines limites contraignantes :

  • il n'est possible de choisir les objets dans l'index ou d'insérer un logo

  • quand vous l'utilisez, vérifiez bien l'état de la plate-forme concernant la mise à jour de la base de données, qui peut parfois connaître un écart important avec l'actualité

  • les mises en page proposées pour chaque format de papier sont souvent inadaptées avec le défaut fréquent de proposer des rues beaucoup trop élargies, de sorte qu'il convient de demander par exemple une carte A3 ou A2 pour une impression finale sur A4 en demandant au logiciel de lecture de pdf une réduction de la carte aux limites du format A4.

Routage

OpenStreetMap Routing Service

http://yournavigation.org/ (interface uniquement en anglais)

OSM_RoutingService_accueil.png

Ce service utilise la donnée OSM pour faire du routage entre un point de départ et un point d'arrivée, avec la possibilité de rajouter des points intermédiaires. Il est possible de choisir différents moyens de transports, ainsi que deux types de préférences pour le routage : chemin le plus rapide (Fastest) ou le plus court (Shortest). Il est possible d'obtenir le chemin résultant sous forme de fichier .gpx, qui pourra par exemple être utilisé dans un terminal GPS pour se déplacer.  

Le service a cependant des limites : il réclame du temps pour fournir le routage, sans donner les directions tout au long du chemin à parcourir.

OSM RM (OSM Routing Machine)

http://project-osrm.org/ pour la page générale

http://map.project-osrm.org/ pour l'interface avec la carte

OSMRM.png

OSM Routing Machine est un service de routage qui utilise la donnée routière d'OSM pour calculer des plus courts chemins entre lieux. en utilisant une méhodologie qui permet d'obtenir le résultat en quelques millisecondes.

L'interface permet de saisir la localité de départ et celle d'arrivée et propose le plus court chemin. Il possible de cliquer sur la carte pour ajouter des étapes intermédiaires qui vont entrainer un recalcul automatique de l'itinénaire, comme dans l'exemple ci-dessous avec des étapes à Koutiala et Bobo-Dioulasso entre Bamako et Lomé.  

OSMRM_map_etapes.png

Le résultat peut s'exporter sous forme de lien ou de fichier GPX.

La page wiki OSM qui lui est consacrée raconte la genèse de ce projet d'étudiant et l'étude comparative de ses résultats avec deux grands routeurs web : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Open_Source_Routing_Machine.

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.