Sites


Guide du SIG libre

11 Mise en page et production cartographique de cartes de base

Les Libres Géographes

v1.01, 08/09/2015

88x31.png

Publié sous licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License

Paternité (BY) - Partage des Conditions Initiales à l'Identique (SA)

http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Certains matériaux de ce chapitre sont issus du Tutoriel QGIS de l'UMR 5185 ADESS, GRANIT, www.ades.cnrs.fr sous licence CC-BY, accessible à cette adresse : www.ades.cnrs.fr/tutoqgis/index.php

D'autres matériaux sont repris du chapitre 6 "Mise en page" du tutoriel de l'Ecole Nationale des Sciences Géographiques sous licence ouverte ETALAB, accessible à cette adresse :

http://fad.ensg.eu/moodle/

 

Introduction

Ce chapitre est dédié à la réalisation de mises en page de cartes avec l’outil de mise en page cartographique du logiciel QGIS (appelé composeur d’impression) pour l’impression ou l’utilisation sous forme de fichiers numériques (formats PDF ou image) notamment les modèles de cartes de bases aux deux échelles (locale et régionale) préparées au chapitre précédent avec le jeu de données de base.

L’explication des conventions et de bonnes pratiques en cartographie ont été rappelées au chapitre précédent si bien que le travail est centrée sur la prise en main du composeur d’impression de QGIS en s’appuyant sur le travail réalisé jusqu’à présent (exploration, documentation, archivage et représentation).

De manière spécifique, ce chapitre  :

  • expose les principes et l'interface du composeur d'impression

  • explique comment créer ex nihilo une nouvelle composition et y ajouter les différents objets indispensables à une mise en page cartographique (carte, légende, échelle, titre, rose des vents, etc.)

  • montre comment placer les objets de la composition de manière harmonieuse en utilisant la fonction d accrochage

  • décrit les procédures à suivre pour imprimer ou exporter les mises en page

Le chapitre fournit egalement des mises et garde et des astuces pour contourner des soucis potentiels dans la création et la gestion des mises en page dans QGIS.

Il permet de valoriser sous la forme de produits cartographiques papier ou numérique le travail réaslisé sur des jeux de données openstreetmap, données ouvertes sur une zone de travail donnée.

Il y est fait usage du système de fichiers générique constitué pour les besoins du guide et alimenté par le produit des travaux réalisés dans les chapitres précédents

 

Principes du composeur d’impressions

Le mode mise en page se nomme "composeur d'impression" dans la version française de QGIS. C'est dans le composeur d'impression que l’on peut créer une carte imprimable pourvue de ses  indispensables éléments comme une échelle, un titre etc. votre carte.

| Pour créer une nouvelle mise en page, aller dans le menu Projet> Nouveau composeur d'impression ou sur l'un des deux boutons ci-dessous :

Illustration issue du chapitre 6 "Mise en page" du tutoriel QGIS de l'Ecole Nationale des Sciences Géographiques, licence ouverte ETALAB

 

| Saisir le titre de la carte et cliquer sur OK. Le nouveau composeur d'impression s'ouvre

Le composeur d'impression présente un panneau d'options sur la droite avec deux onglets principaux :

  • l'onglet Composition permet de gérer les paramètres de la page (format A4, paysage ou portrait...)

  • l'onglet Propriétés de l'objet les paramètres de l'objet actuellement sélectionné.

 

Le composeur présente également un grand nombre d'outils présents dans l'image ci-dessous :

Illustration issue du chapitre 6 "Mise en page" du tutoriel QGIS de l'Ecole Nationale des Sciences Géographiques, licence ouverte ETALAB

Création d'une nouvelle composition

Définir les bases de la composition

Dès le départ, il convient de décider quel sera le format ou les dimensions personnalisées de la composition. En effet, changer de format par la suite obligera à retravailler la disposition des éléments de la composition.

| Se rendre dans l'onglet Composition> Options du papier, choisir le format désiré ou cliquer sur Personnaliser et saisir les dimensions

| Choisir l'orientation et la résolution

 

Illustration issue du chapitre 6 "Mise en page" du tutoriel QGIS de l'Ecole Nationale des Sciences Géographiques, licence ouverte ETALAB

               

Ajouter un objet carte et des aperçus

| Cliquer sur le bouton puis dessiner l'objet carte à l'emplacement désiré dans la composition

 

 

L'onglet des Propriétés de l'objet se présente ainsi :

Illustration issue du chapitre 6 "Mise en page" du tutoriel QGIS de l'Ecole Nationale des Sciences Géographiques, licence ouverte ETALAB

 

La suite des propriétés explique comment ajouter un graticule.

Illustration issue du chapitre 6 "Mise en page" du tutoriel QGIS de l'Ecole Nationale des Sciences Géographiques, licence ouverte ETALAB

 

La carte qui s'affiche n'est pas forcément centrée à l'endroit souhaité ni à l'échelle désirée.

| Cliquer sur pour pouvoir déplacer le contenu de l'objet carte

| Modifier la valeur de l'échelle dans l'onglet Propriétés de l'objet

Ajouter un objet légende

| Cliquer sur puis dessiner l'emplacement désiré pour la légende

La légende reprend par défaut celle de la couche dans QGIS avec une mise à jour automatique : si vous modifiez les étiquettes de la légende dans la propriété de la couche, la légende du composeur prend en compte ces modifications.

 

| Modifier le texte dans la zone d'affichage des couches de QGIS ou dans les Propriétés> onglet Style de la couche, notamment les colonnes "étiquette" ou "label"

Attention : la taille de la légende est fonction du nombre de couches qu'elle contient et de la taille des polices de son texte. Si la légende apparaît trop grande, il faut désafficher des couches ou diminuer la taille de la police.

 

Il est possible de désactiver la mise à jour automatique pour paramétrer chaque élément de la légende. Cela ne touche que la légende : la zone d'affichage des couches dans la fenêtre principale de QGIS ne sera pas affectée.

 

Si l'on souhaite faire un titre sur plusieurs lignes :

 

| Dans la case Titre, saisir le titre souhaité pour votre légende, et ajouter $ aux endroits où passer à la ligne

 

Illustration issue du chapitre 6 "Mise en page" du tutoriel QGIS de l'Ecole Nationale des Sciences Géographiques, licence ouverte ETALAB

 

Ajouter un objet barre d'échelle

 

Il est plus efficace et plus judicieux d'inclure une échelle graphique que textuelle, dans la mesure où si la carte est agrandie ou réduite à l'impression, la barre graphique connaîtra les mêmes déformations et continue à représenter correctement l'échelle de la carte.

| Cliquer sur le bouton puis dessiner l'objet carte à l'emplacement désiré dans la composition

Illustration issue du chapitre 6 "Mise en page" du tutoriel QGIS de l'Ecole Nationale des Sciences Géographiques, licence ouverte ETALAB

 

La légende reflète par défaut le système d'unités choisi pour la carte : valeurs angulaires pour les SCR non projetés et métriques, pieds ou miles nautiques pour les SCR projetés.

SI vous désirez afficher une échelle métrique pour un projet actuellement dans un SCR non projeté, il faudra changer le SCR pour un SCR projeté.

 

En dehors des plans de quartiers, on préfère afficher l'échelle en kilomètres et non en mètres. Il faut alors faire les paramétrages suivants :

 

| Saisir 1000 dans la case "Unités de carte par unité de l'échelle graphique"

 

Il est également possible de régler le nombre de segments de l'échelle, et la largeur du trait :

 

Par défaut la largeur de ligne est égale à 1 mm, ce qui est beaucoup trop large et nuit à la clarté de l'échelle. Il vaut mieux opter pour une valeur inferieure comme 0,1 mm.

 

 

Ajout d'objets texte ("étiquette")

| Cliquer sur le bouton puis dessiner l'objet étiquette à l'emplacement désiré dans la composition

Le texte à l'intérieur de l'objet étiquette ne se modifie pas dans l'objet lui-même, mais dans ses propriétés.

 

Illustration issue du chapitre 6 "Mise en page" du tutoriel QGIS de l'Ecole Nationale des Sciences Géographiques, licence ouverte ETALAB

               

Par défaut, les étiquettes sont limitées en terme de représentation, mais l'option "Afficher en HTML" permet d'utiliser les possibilités de représentation du HTML, y compris avec intégration des styles CSS.

Il est également possible d'ajouter des objets HTML via leur URL avec l'outil .

 

Ajout d'images et de roses des vents

L'outil permet d'ajouter non seulement des objets matriciels comme les images, mais aussi des objets vectoriels au format SVG.

 

| Cliquer sur le bouton puis dessiner l'objet à l'emplacement désiré dans la composition

Illustration issue du chapitre 6 "Mise en page" du tutoriel QGIS de l'Ecole Nationale des Sciences Géographiques, licence ouverte ETALAB

 

Pour ajouter une rose des vents :

 

| Cliquer sur le bouton de la source de l'image et se rendre dans le dossier  /05_DOC_SUPPORT_SIG/0502_IMAGES_LOGOS/050201_ROSES_DES_VENTS pour choisir l'une des roses des vents, de préférence au format SVG plutôt que PNG pour éviter tout pixellisation dans la carte

 

Positionner les éléments dans la composition

Pour obtenir une mise en page qui soit agréable à l'oeil, il convient de porter une attention particulière à l'emplacement et à l'alignement des objets entre eux.

| Utiliser l'outil pour sélectionner les objets, les déplacer et les redimensionner

Par défaut, le composeur d'impression intègre une fonction d'accrochage des objets avec une tolérance paramétrable dans l'onglet composition du panneau droit.

Dès que l'on déplace un objet et qu'on l'approche d'un autre, des lignes rouges apparaissent et montrent que la fonction d'accrochage est prête à effectuer un alignement entre les objets si celui qui est actuellement déplacé est relâché.

Dans l'exemple ci-dessous, l'objet légende est prêt à être aligné en bas et à droite avec l'objet carte.



Utilisation des modèles de composition

Lorsqu'une composition est bien configurée (objets, positions, paramétrages fins, etc.), il est possible de sauvegarder la composition sous forme de modèle au format QPT qui peut être utilisé par la suite dans d'autres projets.

 

| Cliquer sur pour dupliquer la composition existante

Cela ne crée pas de fichier modèle, mais une nouvelle composition dans le projet identique à celle actuellement à l'écran.

| Cliquer sur pour enregistrer la composition sous forme de modèle dans le dossier /05_DOC_SUPPORT_SIG/0504_FICHIERS_DE_MISE_EN_PAGE du système de fichiers

| Cliquer sur pour choisir un modèle existant

Il existe des modèles de composition QGIS dans le système de fichier générique :

 

| Partir d'une composition vide.

| Paramétrer le format et la disposition voulue.

| Cliquer sur et naviguer pour se rendre dans le dossier /05_DOC_SUPPORT_SIG/0504_FICHIERS_DE_MISE_EN_PAGE du système de fichiers

| Choisir l'un des modèles proposés qui correspond à la composition recherchée. Leur nom est normalement explicit quant à leur format et leur disposition

Il est probable que le modèle ait été réalisé pour une zone différente de celle du projet de travail. De fait, lorsque le modèle se charge, l'objet carte reste vide. Il faut alors :

| Sélectionner l'objet carte avec l'outil

| Dans les propriétes de l'objet, cliquer sur le bouton et attendre quelques secondes pour que la carte apparaisse.

 

Imprimer ou exporter la composition en tant que fichier

Attention : Il est recommandé d'enregistrer le projet avant d'imprimer ou exporter, QGIS pouvant s'arrêter pendant ces opérations !

 

Il est bien sûr possible d'imprimer la composition de carte avec l'imprimante de son choix, configurée et connectée à l'ordinateur.

Il est également possible de l'exporter :

  • dans des formats image (pour l'intégrer directement dans un rapport par exemple)

  • dans des formats vectoriels SVG ou PDF pour la retravailler dans un logiciel de dessin vectoriel type Inkscape ou Adobe Illustrator à l'aide des outils avancés de ces logiciels. QGIS n'est alors qu'une étape dans la chaîne de production de la carte.

 

Les outils suivants permettent de réaliser les différentes options disponibles :

| Cliquer sur pour imprimer la composition sur l'imprimante disponible de son choix

| Cliquer sur pour exporter la composition dans un fichier au format image (plus d'une vingtaine de formats possibles)

L'export sous format image peut rencontrer des soucis, surtout avec une carte de grand format. La résolution par défaut est de 300 dpi (ppp) et dans des formats de carte réduits (A4 et A3), la création d'un fichier au format image ne pose aucun problème.

Cependant, il est parfois nécessaire de diminuer cette résolution pour éviter que le logiciel ne réponde plus ou se ferme. Une qualité de 200 dpi (ppp) donne des résutlats encore encore très corrects. Si le problème persiste même à basse résolution, cela peut être dû à l'existence d'une couche composée d'entités trop "volumineuses". Il convient alors de ne pas l'afficher.

 

| Cliquer sur pour exporter la composition dans un fichier au format vectoriel SVG

| Choisir le format d'image

ou

| Cliquer sur pour exporter la composition dans un fichier au format PDF

L'export au format SVG peut poser quelques problèmes, en particulier pour gérer la transparence.

L'export au format PDF peut parfois être plus pratique pour ensuite retoucher la carte dans un

logiciel de dessin comme Inkscape.

 

| Se rendre dans le dossier/04_PRODUITS/0404_CARTES du système de fichiers

| Nommer le fichier en respectant des conventions de nommage

 

Gérer plusieurs compositions dans un même projet

Deux solutions sont possibles :

 

  1. Dans la fenêtre principale de QGIS

| Créer un groupe de couches par carte dans QGIS, quitte à dupliquer certaines couches, et afficher le groupe désire avant de travailler sur la composition qui s'y rapporte

  1. Dans chaque composition :

| Sélectionner l'objet carte avec l'outil

| Dans l'onglet Propriétes de l'objet, cocher la case "Verrouiller les couches pour cette carte"




Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.