Sites


Guide du SIG libre

13 Kit de Cartographie OpenStreetMap

Les Libres Géographes

v1.0, 01/12/2015

88x31.png

Publié sous licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License

Paternité (BY) - Partage des Conditions Initiales à l'Identique (SA)

http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Introduction

Le but de ce chapitre est d’aider à créer aisément de l’Information Géographique (IG) de type carte de base en utilisant efficacement les ressources du projet de cartographie OpenStreetMap (OSM).

Il organise l’utilisation des techniques de cartographie OpenStreetMap à des fins de création de carte de base selon des scenarii spécifiques sous forme de sections pratiques en croisant les cas d’utilisation suivants avec le constant souci de les ancrer dans les contextes opérationnels des cartographes OSM et des géomaticiens des pays francophones du sud :

  • Le type de travail à effectuer : préparation, conduite, exploitation, validation d’enquêtes de terrain ;

  • Les visées cartographiques : bâti, trame viaire, usages du sol, points d’intérêts ;

  • Les ressources à disposition : GPS, ordiphones, imagerie satellitaire ;

  • Les échelles de cartographie : locale ou régionale.


En cela, il contribuera à combler un manque dans la documentation existante autour du projet OpenStreetMap (sections du wiki openstreetmap, portail de documentation learnosm.org, nombreux tutoriels) constituée  pour l’essentiel de contenus et d’approches génériques qui seront ainsi complétés et enrichis.

Documents de référence


I. Préparation des relevés terrain

Editer la base OSM en utilisant l’imagerie disponible sur l’aire d’intérêt

But : améliorer l’efficacité de votre relevé de terrain en éditant à distance les routes, les formes de l’occupation du sol (“landuse”) et les emprises de bâtiment à partir de l’imagerie disponible.

 

Le Gestionnaire de Taches, un outil que le projet Humanitarian OpenStreetMap Team (HOT) utilise pour la cartographie à distance et le relevé de terrain, peut être utilisé dans cette section du kit de cartographie.  

Utiliser le Gestionnaire de Taches du projet HOT

Document de support :

  • LearnOSM Niveau Intermediaire - Chapitre “Gestionnaire de Tâches”


Se rendre sur le site du TM : http://tasks.hotosm.org/

Se connecter avec son compte OSM

Sélectionner le projet cartographique réalisé pour le relevé de terrain ; des éléments de contexte sont fournis dans l’onglet de description de ce projet

Choisir une tâche en cliquant sur l’un des carrés de la grille couvrant la zone de relevé

Charger la donnée OSM du carré choisi dans JOSM

Compléter la tâche dans la session JOSM (voir la section consacrée à JOSM plus bas)

Marquer la tâche comme marquée dans le Gestionnaire de Tâches

Se déconnecter

Préparer sa session d’édition dans JOSM

Documents de support :

  • LearnOSM "Niveau débutant"

  • LearnOSM "Niveau Intermédiaire"


Démarrer JOSM

S’assurer que JOSM est bien configuré (voir annexe - Paramètres de JOSM)

Charger les données OpenStreetMap et les couches de données (imagerie et traces GPS) qui vont appuyer la session d’édition

Document de support :

  • LearnOSM "Niveau débutant"

  • LearnOSM "Niveau Intermédiaire" (chapitres 1,2,4)


Télécharger les données OpenStreetMap ainsi que les données GPS

    • En utilisant le Gestionnaire de Tâches : à partir de la page internet du carré choisi, charger les données OpenStreetMap dans JOSM, puis dans celui-ci, télécharger les données GPS en sélectionnant la case

    • En utilisant uniquement JOSM : depuis JOSM, télécharger les données OSM et les données GPS en cochant les deux cases

Changer la couleur des traces GPS chargées pour les rendre plus visible

Ajouter l’imagerie BING (ou une autre source si plus appropriée)

Vérifier la qualité de l’imagerie :

Désafficher la couche des données OSM pour ne garder affichées que les couches BING, les traces GPS téléchargées et les données GPS issues de l’enquête de terrain

Comparer l’imagerie BING avec l’ensemble des traces GPS

Vérifier dans le wiki OSM si un décalage de l’imagerie BING a été documenté

Corriger l’éventuel décalage en utilisant les traces GPS, si elles sont de bonne qualité, de sorte que l’imagerie BING soit alignée avec ces traces

Clic droit sur le calque BING pour sélectionner “Nouveau Décalage”

Clic gauche continu de la souris sur l’imagerie pour la déplacer de façon à ce que les routes de l’imagerie coïncident avec les traces GPS.

Attention à la qualité de la mosaïque d’images de BING qui n’est pas toujours bonne : répéter cette opération sur d’autres clusters de points dans votre aire d’enquête.

 

Définir le niveau de zoom :

1/25 m pour tracer des routes, voirphoto de la barre d’échelle de JOSM

Zoomer sous 1/15m pour tracer des bâtiments, voirphoto de la barre d’échelle de JOSM

 

Vous êtes prêts pour votre session d’édition

Editer avec JOSM

Pour chaque objet, point (Point d’Intérêt - POI), ligne (Ex Route), surface (Plusieurs Bâtiments) que vous voulez éditer, vous devez vous assurer qu’il n’existe pas déjà dans la base de données OSM.


Documents de support :


Faire une vérification visuelle

Faire une recherche ou appliquer un filtre (Alt + Shift + F) sur le couple clé/valeur (tag) de l’objet à éditer. Exemple pour une école : amenity=school

Désactiver les filtres, une fois le contrôle effectué.


Deux cas :

  • Cas 1 : l’objet existe déjà dans la base de données OSM

Géométrie:

Si l’objet n’est pas correctement positionné dans la base de données OSM par rapport à votre connaissance du terrain et le schéma de localisation de votre formulaire terrain, ou votre Walking Paper annoté, corriger le positionnement de l’objet en le déplaçant à la bonne position. Utiliser également l’imagerie Bing et les traces GPS

Attributs/Tags:

Sélectionner l’objet

Dans le panneau des Attributs et appartenances, vérifier les clés/valeurs de l’objet

Comparer avec les informations recueillies dans votre formulaire terrain

Si l’objet a été tagué (attribué) de manière incorrecte par rapport aux méthodea actuelles, le corriger. En cas de besoin, demander le soutien de mappers plus avancés.

  • Cas 2 : l’objet n’existe pas

Géométrie

Créer la géométrie de votre objet en s’appuyant sur les  traces GPS et l’imagerie BING, décalage corrigé.

Attributs/Tags

Utiliser la dernière version de la balise/ pré-réglage (“Preset”) xml pour saisir les informations.


Valider les éditions

Vérifier qu’il n’y a pas d'objet sélectionné

Lancer le Validateur de JOSM en appuyant sur le bouton Valider dans le panneau Résultats de validation

Si aucune de vos éditions n’est surlignée en jaune, ignorer les autres messages et continuer.

Sinon, corriger les erreurs attachées à vos éditions


Transmettre (“Upload”) votre édition à la base OSM.

Note : veiller à lancer l’upload souvent, au bout de quelques objets ou quelques minutes

Ajouter un commentaire pertinent au groupe de modification associé à votre session d’édition (“changeset”), en mentionnant la localisation. En cas d’édition à l’aide du Gestionnaire de Tâches, une bonne pratique est d’ajouter l’URL de la tâche en cours.

Cartes de planification des enquêtes terrain

Document de support :


Field Papers (FP)

But : créer des Field Papers (FP) comme cartes d’enquêtes pour les Aires d’Intérêt, à partir du Gestionnaire de Tâches


Document de support :


A partir du Gestionnaire de Tâches, créer un FP pour l’Aire d’Intérêt définie dans le plan de relevés de terrain


S’assurer que le FP corresponde à la dalle (“grid”) du projet cartographique défini dans le Gestionnaire de Tâches. En cas d’incohérence, dans votre navigateur internet, modifier l’URL du FP pour obtenir le même niveau de zoom que dans le job du Gestionnaire de Tâches

Sauvegarder le FP dans votre Dossier de Travail:

C:\Système_Fichiers_SIG\02_ENQUETES\0201_PLANIFIE\020101_FIELD-PAPERS

  • date(jjmmaaaa)_lieu_FP_nom-du-createur


Imprimer le FP

Distribuer le FP

Se munir du FP

GPS

Prendre le GPS

Allumer le GPS

Vérifier l’état de chargement des piles

Se munir de 2 piles de rechange

Vérifier les détails de configuration suivants

Langue

Choix des unités : mètres, datum WGS 84, degrés décimaux

Traces

Activer le journal de suivi (Config>Traces)

Définir l’intervalle entre deux mesures à 1 seconde

Configurer l’archivage auto à quotidien

Désactiver l’option verrouillage des points sur la route (Config>Carte).

Supprimer les anciens waypoints inutiles


Vérifier la réception des satellites

S’assurer que la dernière version de la carte Garmin OSM est chargée sur le GPS

Après le relevé de terrain, désactiver l’enregistrement des traces

Appareil photo

Prendre l’appareil

Allumer l’appareil

Vérifier l’état de chargement des piles

Effacer les photos stockées dans la mémoire de l’appareil

Vérifier le bon fonctionnement de l’appareil et prendre une photo du temps du GPS pour permettre la synchronisation

Questionnaires

Imprimer des questionnaires

Stocker des questionnaires

Se munir de suffisamment de questionnaires pour la journée de relevés terrain

Se munir de feuilles de papier blanches

Se munir d’une tablette et d’un crayon

II. Relevés terrain (surveys)

Naviguer jusqu’à l’Aire d’Intérêt en utilisant les FP et la carte Garmin sur le GPS

Utiliser la fonction Où aller ? (“Where To?”) pour atteindre des waypoints et des aires déjà chargés dans le GPS (s’il y en a)

Point d’Intérêt (POI)

Prendre une photo d'ensemble du POI en évitant d’inclure d’autres personnes que celle simpliquées dans l’enquête

POI à faible emprise spatiale (Ex point d’eau)

Marquer un waypoint

Remplir le questionnaire

Faire un croquis de localisation qui s’appuie sur des croisements de route et des objets géographiques bien distincts ou localiser le POI sur le FP si la carte OSM est suffisamment détaillée

Marquer le POI sur le FP et inscrire le nom du waypoint associé. Choisir une seule orientation du FP pour toutes les annotations

POI à grande emprise spatiale

Cas d'un bâtiment isolé

    • Cas 1 : Le POI n’a pas été tracé à partir d’imagerie satellite

Marquer un waypoint à l’entrée du bâtiment

Remplir le questionnaire (bâtiment et activités générales)

Marquer le POI sur le FP et écrire le numéro du waypoint associé

Faire un croquis de localisation qui s’appuie sur les croisements de route et les objets géographiques bien distincts

Marquer le numéro du Waypoint sur le croquis

 

    • Cas 2 : Le POI a été tracé à partir d’imagerie satellite ou mesuré directement

Marquer un waypoint à l’entrée du bâtiment

Remplir le questionnaire

Marquer le POI sur le FP et écrire le numéro du waypoint associé

 

Cas de plusieurs bâtiments dans une enceinte (Ex une école faite de plusieurs bâtiments)

    • Cas 1 : Le POI n’a pas été tracé à partir d’imagerie satellite ou enquêté sur le terrain

Activer le journal de suivi des traces

Enregistrer le périmètre (s’il y en a un) du POI en marchant avec l’appareil à 1 mètre de l’enceinte

Marquer le POI sur le FP et écrire le numéro du waypoint associé

Enregistrer le périmètre des bâtiments et marquer un waypoint pour chaque building à l’intérieur du périmètre

Remplir le ou les questionnaires (ex : Service d’intérêt public, bâtiments, points d’eau, etc.)

Faire un croquis de localisation qui s’appuie sur les croisements de route et les objets géographiques bien distincts

Marquer le numéro du waypoint sur le croquis

 

    • Cas 2 : Le POI a été tracé à partir d’imagerie satellite ou enquêté sur le terrain

Activer le journal de traces

Marquer un waypoint à l’entrée de l’enceinte et pour chaque building à l’intérieur du périmètre et les marquer avec leur numéro associé respectif sur le FP

Remplir le ou les questionnaires (ex : Service d’intérêt public, bâtiments, points d’eau, etc.)

Objets ligne (Routes)

Activer le journal de traces

Utiliser le formulaire route ainsi que les documents de guide sur les évaluations routières

Commencer à enregistrer des valeurs pour un premier segment de route du formulaire route : cela sera la première ligne du formulaire.

Marquer un waypoint au début de l’enquête au début du segment de route

Sur le formulaire route, saisir le numéro du waypoint qui ouvre ce premier segment dans la colonne “Du GPS Waypoint”

Prendre une photo de la route

Conduire (ou marcher) 50 m

Sur le formulaire route, sur la ligne relative à ce premier segment de route, dans les colonnes “Nom”, “Surface”, “Condition”, “Ouvert pour quels véhicules”, saisir les valeurs observées

Conduire (ou marcher) jusqu’à ce qu’un des attributs change de valeur.

Marquer un waypoint

Prendre une photo

S’assurer que le changement est conséquent sur 100 mètres.

Deux cas :

  • Cas 1 : le changement n’est pas conséquent

Laisser les valeurs d’attributs de la route inchangées dans le formulaire route (il ne comporte toujours qu’une seule colonne).

Se reporter au formulaire obstacle (sur la même feuille) si le changement de valeur crée un changement dans le trafic

Saisir le numéro du waypoint

Sur le formulaire obstacle, cocher les bonnes valeurs “Type d’Obstacles” et “Passable par quel type de véhicule”

 

  • Case 2 : le changement est conséquent

Saisir le numéro du waypoint (enregistré 100 m avant) qui termine ce premier segment de route dans la colonne “Au GPS Waypoint” du formulaire route, première ligne (relative à ce premier segment de route)

Commencer à noter des valeurs pour le second segment de route dans le formulaire route  : cela sera la seconde ligne du formulaire

Saisir le numéro du waypoint (enregistré 100 m avant) qui commence ce second segment de route dans la colonne “Du GPS Waypoint” du formulaire route, seconde ligne (relative au second segment de route enquêté)

Cocher les valeurs observées dans les colonnes “Nom”, “Surface”, “Condition”, “Ouvert pour quel type de véhicule” du formulaire route, seconde ligne (relative à ce second segment de route)

Conduire (marcher) jusqu’au prochain changement de valeur des attributs route

Procéder ainsi segment par segment jusqu’au terme de la route à enquêter

Surface (ex : Occupation du sol)

Prendre une photo générale de la surface

Activer le journal des traces

Deux cas :

  • Cas 1 : la surface n’a pas été tracée à partir d’imagerie satellite ou enquêtée sur le terrain

Marcher le long du périmètre de l’objet à enquêter et marquer les waypoints importants

Remplir le ou les questionnaires (ex : Service d’intérêt public, bâtiments, points d’eau, etc.)

Faire un schéma sur le formulaire

Placer et numéroter les waypoints

Annoter le FP

  • Cas 2 : la surface a déjà été tracée à partir d’imagerie satellite ou enquêtée sur le terrain

Marquer les waypoints importants

Remplir le ou les questionnaires (ex : Service d’intérêt public, bâtiments, points d’eau, etc.)

Faire un schéma sur le formulaire

Placer et numéroter les waypoints

Annoter le FP

Questionnaires

S’assurer que les métadonnées et les données ont bien été inscrites sur le questionnaire durant l’enquête

Les métadonnées comprennent :

- date

- prénom, nom, nom OSM

- Numéro du GPS

III. Sauvegarder l’information collectée

Données GPS

Documents de support :


Utiliser l’explorateur de fichiers pour sauvegarder les waypoints et les traces GPS au format GPX dans le dossier de travail suivant :

C:\Système_Fichiers_SIG\02_ENQUETES\0202_EN_COURS\020202_GPS

Les fichiers sont nommés selon la convention suivante :

  • date(jjmmaaaa)_lieu_waypoints_nom-du-createur

  • date(jjmmaaaa)_lieu_traces_nom-du-createur


Ouvrir le fichier GPX de la trace

Vérifier les traces et les nettoyer avec EditGPX


Copier et coller les fichiers gpx dans le dossier Archives GPX localisés dans vos “Favoris”

Seulement pour les coordinateurs HOT et locaux : transmettre (“Upload”) les traces GPS sur OSM via le site OSM ou sur JOSM via le plugin DirectUpload

Les fichiers sont nommés selon la convention suivante (écarter les éléments qui ne conviennent pas à la situation) :

  • Pays,region,ville,quartier,nom de la route


Il est plus facile d’utiliser DirectUpload avec un seul fichier GPX dans JOSM

Questionnaires

Ecrire sur les formulaires le nom du fichier de waypoints GPX auquel ils font référence

Archiver les formulaires dans les classeurs/boîtes d’archives.

S’assurer qu’il reste suffisamment de formulaires en stock ; sinon, imprimer et faire des copies.

Field Papers

Archivage papier :

Ecrire sur les FP le nom du fichier de waypoints GPX auquel ils font référence

Archiver les FP dans les classeurs/boîtes d’archives

Archivage numérique :

Sauver les photos dans le dossier de travail

C:\Système_Fichiers_SIG\02_ENQUETES\0202_EN_COURS\020201_FIELD_PAPERS

Photos

Sauver les photos dans le dossier de travail

C:\Système_Fichiers_SIG\02_ENQUETES\0202_EN_COURS\020203_PHOTOS

Les fichiers sont nommés selon la convention suivante :

  • date(jjmmaaaa)_lieu_waypoints_nom-du-createur


Transmettre (“Upload”) seulement les photos pertinentes (essentiellement les bâtiments non résidentiels) selon la procédure retenue par le projet

Effacer les photos de la mémoire de l’appareil

Equipements

Mettre les batteries en charge

IV. Editer les données collectées

Documents de support :

Préparation de la session d’édition

Lancer JOSM

S’assurer des options de configuration ci-dessous :

  • Utiliser la dernière version de JOSM

  • Authentifiez-vous (“Sign In”) avec votre nom de compte OSM et votre mot de passe

  • Coordonnées géographiques en WGS 84

  • Utiliser la dernière version du preset HAITI_OSM_STM020.xml

  • Activer la fonction Contrôle à distance (“Remote Control”)

Charger dans la fenêtre de liste des calques de JOSM les données OSM (données et traces gpx) ainsi que les matériaux qui vous serviront de support dans votre session d’édition.

Ouvrir les fichiers gpx (waypoint et tracks) collectés et qui devront être édités.

Télécharger la donnée OSM et les données GPS uploadées sur le site OSM : c’est cette couche de données OSM que vous allez éditer en utilisant en appui les données GPX, l’imagerie, les FP, les photos et les questionnaires

Ajouter l’imagerie BING (ou une autre source si plus appropriée)

Contrôler la qualité de l’imagerie BING

Désactiver le calque d’information OSM dans le panneau latéral des Calques

La fenêtre des calques de JOSM contient BING, données GPS (véhicules) et données GPS (enquête)

Comparer l’imagerie BING aux traces GPS

Vérifier dans le wiki OSM si un décalage de l’imagerie BING a été documenté

Corriger l’éventuel décalage de l’imagerie BING en utilisant les traces GPS de façon à ce que les routes visibles sur l’imagerie BING coïncident avec les traces GPS

Clic droit sur le calque BING pour sélectionner “Nouveau Décalage”

Clic gauche continu de la souris sur l’imagerie pour la déplacer de façon à ce que les routes de l’imagerie coïncident avec les traces GPS.


Attention : la qualité de la mosaïque d’images de BING qui  n’est pas toujours bonne : répéter cette opération sur d’autres clusters de points dans votre aire d’enquête.


  • Préparer les questionnaires remplis sur le terrain lors du relevé

  • Préparer les Field Papers annotés sur le terrain lors du relevé

  • Photos de  terrain prêts à l’usage


Définir le niveau de zoom. Quelques valeurs indicatives qui peuvent être ajustées :

1/25 m pour tracer des routes, voirphoto de la barre d’échelle de JOSM

Zoomer sous 1/15m pour tracer des bâtiments, voirphoto de la barre d’échelle de JOSM


Vous êtes prêts pour la session d’édition.

Editer avec JOSM

Pour chaque objet, point (POI), ligne (Ex Route), surface (enceinte avec plusieurs bâtiments) que vous voulez éditer, vous devez vous assurer qu’il n’existe pas déjà dans la base de données OSM :

Faire une vérification visuelle

Faire une recherche ou appliquer un filtre (Alt + Shift + F) sur le couple clé/valeur (tag) de l’objet à éditer :

Ex pour une école : amenity=school

Désactiver les filtres une fois le contrôle effectué


Deux cas :

  • Cas 1: L’objet existe déjà dans la base de données OSM

Géométrie :

Si l’objet n’est pas correctement positionné dans la base de données OSM par rapport à la connaissance du terrain, les schémas de localisation sur les Walking Papers ou les questionnaires, corriger sa localisation en le déplaçant à la bonne position. Utiliser également l’imagerie Bing (décalage corrigé) et les traces GPS

Attributs/Tags :

Sélectionner l’objet

Dans le panneau latéral Attributs et appartenances, vérifier les clés/valeurs de l’objet

Comparer avec les informations recueillies dans le questionnaire

Ajouter les valeurs de votre formulaire qui ne sont pas dans la base en utilisant le modèle d’attributs (“preset”)

Si l’objet a été tagué (attribué) de manière incorrecte, corriger en suivant les méthodes établies pour Saint Marc. En cas de besoin, demander le soutien de mappers plus avancés

 

  • Cas 2: l’objet n’existe pas

Géométrie :

Dessiner la géométrie de l’objet en s’appuyant sur les waypoints, traces GPS, schémas, Walking Papers et l’imagerie BING avec décalage corrigé

L’imagerie BING (si son décalage est bien corrigé) est la source d’information principale

Les waypoints et traces GPS aident à localiser les objets dans JOSM

Utiliser les schémas de localisation et les Walkings Papers pour localiser l’objet par rapport aux autres (POI, intersection de routes, points remarquables)

Attributs/Tags :

Utiliser le modèle d’attributs (“preset”) pour saisir les informations du questionnaire terrain.

Guide sur les équipements à l’intérieur des bâtiments

Cas d’un bâtiment unique ou de plusieurs bâtiments dotés d’un terrain et entourés par une enceinte

Vérifier que cet objet n’est pas déjà dans OSM (cf. instruction au-dessus)

Dessiner l’enceinte ou la limite de propriété

Utiliser la section Occupation du sol (“Landuse”) du modèle d’attributs (“Preset”) et saisir la valeur d’occupation du sol appropriée. Ajouter un tag clôture ou mur si nécessaire.

Créer un noeud au centre du polygone (terrain)

Utiliser la section Equipements (“Amenity”) du modèle d’attributs (“Preset”) pour ce noeud Equipements et saisir la valeur décrivant la fonction du polygone (terrain)

Dessiner chaque bâtiment en lien avec l’équipement

Utiliser la section Caractéristiques du bâtiment (“Buildings”) pour spécifier l’usage du bâtiment (“Type du bâtiment”). Si l’usage n’est pas contenu dans le menu déroulant, utiliser building=yes, saisir en note l’usage et avertir les coordinateurs pour s’assurer que cette information sera documentée

 

Cas d’un objet équipement (amenity) ou commerce (shop) dans un bâtiment unique sans terrain et sans enceinte sans usage multiple

Vérifier que cet objet n’est pas déjà dans OSM (cf. instruction ci-dessus)

Créer un noeud sur le bâtiment, proche de l’entrée permettant l’accès à l’équipement

Utiliser la section équipements (“Amenity”), commerces (“shop”), etc. du modèle d’attributs pour taguer le noeud créé sur ce bâtiment

Si le bâtiment n’est pas important, ne pas le dessiner et ne pas le taguer comme bâtiment

Si le bâtiment est important, le dessiner en utilisant imagerie Bing, traces GPS et croquis.

Utiliser la section Caractéristiques du bâtiment (“Buildings”) du modèle d’attributs (“Preset”) pour ces bâtiments et spécifier leur usage dans “Type du bâtiment”. Si l’usage n’est pas contenu dans le menu déroulant, utiliser building=yes et saisir l’usage dans la zone Notes


Bâtiments ayants des usages multiples (plusieurs commerces/activitiés dans un même bâtiment)

Vérifier que cet objet n’est pas déjà dans OSM (cf. instruction au-dessus)

Traiter les bâtiments (bâtiment unique ou de plusieurs bâtiments dotés d’un terrain et entourés par une enceinte) selon les instructions au-dessus

Dessiner les bâtiments en utilisant imagerie, GPS et croquis

Utiliser la section Caractéristiques du bâtiment (“Buildings”) du modèle d’attributs (“Preset”) pour ces bâtiments et utiliser building=yes

Créer un noeud dans le bâtiment pour un usage spécifique et appliquer la section du  preset pertinente (équipements, connerces, etc.) pour ce noeud

Répéter avec les autres noeuds, les plaçant a l’intérieur du bâtiment et en appliquant la section du preset pertinente pour leurs usages

Guide sur les routes

Une route doit être éditée de la même façon qu’elle a été enquêtée : tronçon par tronçon.


Vérifier que cet objet n’est pas déjà dans OSM (cf. instruction supra).


  • Cas 1: la route existe déjà

Géométrie :

Ajuster la géométrie de la route s’il y a un décalage par rapport à l’imagerie : elle doit être cohérente par rapport aux traces GPS.

Vérifier que la route ou la rue n’est pas, de manière erronée, faite de plusieurs routes ou rues différentes. Si c’est le cas, les couper à l’emplacement des intersections

Repérer le segment de route à éditer (se référer à la trace GPS et aux valeurs des waypoints)

Si le chemin (“way”) est continu de part et d’autre des waypoints DE et A qui définissent le segment, couper le chemin à ces points

Sélectionner (ou créer puis sélectionner si le noeud n’existe pas) un noeud sur le waypoint

Utiliser l’outil “Couper chemin” (P)

Appuyer sur la touche Control (ou Ctrl) du clavier et sélectionner tous les segments du way compris dans ce segment de route.

Attributs (tags) :

Utiliser la dernière version du modèle d’attributs (“Preset”) pour taguer (attribuer) chaque tronçon de route conformément à l’enquête terrain (questionnaire et Walking Paper)

Correction d’erreurs d’édition de la route déjà existante correspondant au segment de route enquêté :

Une route ne peut avoir d’intersection qu’avec des routes : corriger toute erreur (route connectée à un bâtiment ou à un polygone d’utilisation du sol)

Une route doit croiser les autres routes avec un noeud commun d’intersection. Corriger toute erreur :

Sélectionner le mode d’ajout d’objets (N)

Double-cliquer sur l’intersection pour créer un noeud commun

 

  • Case 2 : la route n’existe pas

Dessiner le segment de route depuis le premier waypoint pris sur cette route, jusqu’au deuxième waypoint. Eviter les formes en U : couper aux intersections

S’assurer que le tronçon de route croise les autres routes avec un noeud commun : en dessinant la nouvelle route, cliquer sur la route existante pour créer un noeud commun.

Utiliser la dernière version du modèle d’attributs (“Preset”) pour taguer (attribuer) chaque segment de route conformément à l’enquête terrain (questionnaire et Walking Paper)

Validation des éditions

Documents de support :


Vérifier qu'aucun objet est sélectionné

Lancer le Validateur de données JOSM et appuyer sur le bouton Valider dans la fenêtre Résultats de validation

Si aucune de vos éditions n’est surlignée en jaune, ignorer les autres messages et continuer

Sinon, corriger les erreurs attachées à vos éditions

Transmettre (“Upload”) votre édition.


Une fois terminée votre session d’édition sur JOSM, déplacer les fichiers GPX, Field Papers et photos:  

C:\Système_Fichiers_SIG\02_ENQUETES\0202_EN_COURS\020201_FIELD_PAPERS

C:\Système_Fichiers_SIG\02_ENQUETES\0202_EN_COURS\020202_GPS

C:\Système_Fichiers_SIG\02_ENQUETES\0202_EN_COURS\020203_PHOTOS

Vers

C:\Système_Fichiers_SIG\02_ENQUETES\0203_REALISE\020301_FIELD_PAPERS

C:\Système_Fichiers_SIG\02_ENQUETES\0203_REALISE\020302_GPS

C:\Système_Fichiers_SIG\02_ENQUETES\0203_REALISE\020303_PHOTOS

V. Contrôles de qualité

Documents de support :


Au terme de la session d’édition, après avoir transmis les éditions (“Upload”), procéder au contrôle de la qualité de la donnée OSM sur la zone cartographiée au moyen du Validateur de données JOSM.

Filtres JOSM

Les filtres de JOSM permettent un contrôle de la donnée. Se reporter au document de support pour une description plus approfondie et des cas concrets.

Validateur de données JOSM

Il s’agit du premier niveau de contrôle de qualité. Il devrait être utilisé avant toute transmission (“Upload”) de données sur la base OSM

Document de support :


Se référer à la session du wiki OSM dediée auJOSM Validator

Lancer JOSM

Télécharger la donnée OSM couvrant l’aire éditée

Activer le validateur de JOSM en cliquant sur le symbole “case à cocher” bleu dans la barre d’outils gauche (ou ctrl+shift+v) : une fenêtre de validation s’ouvre parmi les panneaux latéraux sur la droite

Cliquer sur le bouton de validation si aucune erreur n’est montrée

Les problèmes sont divisés en erreurs, avertissements et autres, en fonction de leur sévérité

Cliquer sur le bouton “+” pour ouvrir les résultats de validation

Cliquer sur le bouton “+” des dossiers que vous souhaitez analyser

Choisir un objet dans le dossier d’erreur et cliquer droit “Zoom sur erreur” pour que JOSM montre et surligne l’objet à problème

Résoudre en fonction du type d’erreur et d’avertissements (pour plus de détail, se référer à la liste des types d’erreur déjà documentées dans le projet). Certains peuvent être corrigés automatiquement en cliquant sur le bouton Corriger


Parmi les erreurs :

  • Chemins dupliqués

Il s’agit de chemins en doublons. Toujours corriger

  • Noeuds de bâtiments dupliqués - Noeuds dupliqués

Il s’agit de noeuds en doublons. Toujours corriger


Parmi les avertissements :

  • Chemins non nommés

Peut-être quelques oublis mais beaucoup de petites rues n’ont pas forcément de nom

  • Bâtiments se chevauchant

Toutes les erreurs doivent être corrigées

  • Fin d’un chemin près d’une autre route

Vérifier s’il ne manque pas une connexion entre deux routes

  • Chemins se croisant

Deux lignes se croisent sans intersection. A corriger dans la plupart des cas

  • Cours d’eau/route se croisant

Un cours d’eau et une route se croisent mais pas d’indication s’il y a un pont ou un gué

  • Chemins sans attribut

Doit être corrigé. Jamais d’objets sans attributs

  • Aucun attribut - Noeuds non connectés  

Doit être corrigé. Jamais d’objets sans attributs

 

En cas de doute ou si l’erreur ou l'avertissement n’est pas documenté ici, demander un soutien de la part de l’équipe, des superviseurs ou des coordinateurs et faire en sorte que le problème rencontré soit connu de tous

S’il n’est pas besoin de résoudre l’erreur, l’ignorer et continuer le travail de contrôle de qualité.








Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.