Sites


Initiation à PHP

Mieux gérer l’affichage avec Twig

Durant tout cet ouvrage, nous avons géré l’ajout de contenu dans la page web à l’aide de simple echo ou print. Ce faisant nous avons mixé le PHP et le HTML dans un seul fichier. Cette solution, souvent pratique pour commencer ou pour faire un test rapide, n’est pas conseillée dans le cadre d’un projet. Comme il est conseillé de séparer le contenu HTML et sa présentation CSS dans une page web, comme les données sont séparées du PHP dans une base de données, le traitement de celles-ci doit être séparé de leur affichage.

C’est là qu’interviennent les systèmes de templating tels que Twig.

Installer Twig

Pour utiliser Twig, il faut évidemment l’installer. Vous pouvez récupérer Twig sur le site du projet mais le plus simple et efficace est certainement d’utiliser composer.

  1. En ligne de commande, dans un Terminal, allez dans le dossier de votre projet web (ex : cd /home/cedric/www/)
  2. tapez composer require twig/twig:~2.0 ou un autre numéro de version
  3. Twig va s’installer avec les dépendances, dans un dossier vendor qui contiendra aussi un sous-dossier Symfony et un fichier autoload.php

Préparer l’environnement de templating

La première chose à faire est de lier le fichier PHP personnel avec le fichier autoload.php du dossier vendor.

require_once("vendor/autoload.php");

Ensuite, nous devons dire à Twig où nous allons stocker nos templates html. Si nous n’avons pas de dossier créons en un par exemple un dossier nommé templates à la racine de notre projet, ce qui donnerait mkdir /home/cedric/www/templates.

Une fois cela établit, il faut dire à notre script qu’il peut aller y chercher les infos. Dans ce cas, nous utiliserons une solution interne à Twig et pas la solution habituelle include ou require.

$loader = new Twig_Loader_Filesystem('templates');

 

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.