Sites


Initiation à Scribus

Rudiments de design

Ça y est, vous avez réalisé une première mise en page : ce n'est sûrement pas encore parfait, mais c'est un bon début !  Quand vous aurez fini votre premier travail, vous pourrez l'exporter au format PDF pour l'imprimer et diffuser, mais c'est un peu complexe pour l'instant. Beaucoup de lecture vous attend encore pour apprendre toutes les subtilités de la mise en page !

Toujours sans avoir importé aucun contenu, vous pouvez commencer à jouer avec la disposition des cadres, et leur taille : par exemple si vous avez une mise en page en 4 colonnes, disposer une image sur 3 colonnes en fera un élément important de votre composition.

Il n'y a pas de règles définitives en mise en page, au sens où elles sont faites pour être détournées, mais certaines choses sont à garder en tête :

Choisissez deux ou trois éléments de base (deux ou trois couleurs de référence par exemple), et construisez à partir de ceux-là, plutôt que d'en avoir trop (on appelle ça une « mise en page pizza » !) : votre palette de possibilité est déjà très grande avec ce nombre restreint d'éléments.

Hiérarchisez l'information : au premier coup d'œil, voire en plissant les yeux, on doit distinguer les titres du texte courant, les éléments principaux des éléments secondaires, et la hiérarchie doit rester claire, en peu de niveaux (pas plus de trois si possible).

Dans les langues latines, on lit du coin supérieur à gauche au coin inférieur à droite, en Z. Cette habitude influence donc notre lecture de tous les documents, et les éléments placés en haut à gauche vont donc être lus en premier et les éléments en bas à droite en dernier. Prendre le contrepoint de cette règle introduit une autre façon de hiérarchiser l'information, qui peut être complémentaire ou contradictoire avec la hiérarchie du texte.

La typographie est l'élément central de votre composition : il ne peut y avoir de bonne mise en page sans un texte bien coulé.

Utilisez l'espace, et aérez votre composition : cela facilitera la lecture et mettra en valeur vos éléments graphiques et typographiques. Les espaces autour des cadres, appelés blancs tournants, sont des éléments essentiels à une bonne composition, presque aussi importants que la typographie. Si vous souhaitez renforcer une séparation entre deux zones, pensez aux filets (lignes et traits).

Jouez sur les contrastes ou les palettes de tons (camaïeux) : grand et petit, ombre et lumière, Serif et Sans serif, pleins et vides, proximité et distance, équilibre et déséquilibre, couleur et gris... Sachez créer des ruptures exceptionnelles dans la belle cohérence de vos colonnes, pour mettre l'emphase sur un élément en particulier.

Restez simple, et privilégiez la lisibilité et la cohérence à l'effet : les motifs, les dégradés existent, mais ils resteront des éléments de détails, pour ne pas alourdir la composition et gêner la visibilité des éléments principaux.

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.