Sites


Inkscape : premier pas en dessin vectoriel

Paramétrage de l'espace de travail

Bien que défini pour satisfaire le plus grand nombre d’utilisateurs et s’adapter à la plupart des situations, le paramétrage par défaut d’Inkscape peut ne pas convenir à un travail particulier ou plus généralement à vos habitudes. Vous trouverez ici tout ce qu’il vous faut pour adapter l’interface à votre goût.
Personnaliser les barres de contrôle
Vous pouvez adapter la position des barres de contrôle en fonction du type d’écran à votre disposition ou de votre façon d’utiliser Inkscape avec les menus Affichage>Large (optimisé pour les écrans larges ou les ultra-portables) et Affichage>Personnalisé (favorisant l’encombrement vertical). Pour revenir à un paramétrage intermédiaire, convenant à la plupart des usages, utilisez le menu Affichage>Défaut.
(01_Affichage_personnalise.png)
Affichage personnalisé
Afficher une grille
Lorsque vous utilisez de nombreux guides, il est judicieux de les remplacer par une grille. Pour afficher ou masquer la grille, utilisez le menu Affichage>Grille (ou passez par le raccourci #).
La grille affichée dépend du modèle utilisé, mais ses paramètres (origine, espacements, couleurs, unité de mesure) peuvent être modifiés pour le document en cours, grâce à l’onglet Grille du menu Fichier>Propriétés du document… (Maj+Ctrl+D).
En plus de la traditionnelle grille rectangulaire, Inkscape propose une grille axonométrique qui propose dans son paramétrage le réglage des angles.
(01_Grilles.png)
Deux types de grille
Jargon Axonométrie
L’axonométrie est une technique de dessin en perspective consistant à conserver le parallélisme (pas de point de fuite). Elle est particulièrement adaptée au dessin technique ou architectural.
la force d’attraction (c’est-à-dire la distance en pixels à partir de laquelle l’objet est aimanté).
Les boîtes de dialogue
Depuis la version 0.46 d’Inkscape, les boîtes de dialogue, auparavant flottantes, peuvent être rattachées à l’interface. Avec cette fonctionnalité, les boîtes s’ouvrent dans l’espace situé à droite et à l’intérieur de la fenêtre, et peuvent être redimensionnées, empilées, réorganisés, puis fermées ou encore transformées en icônes.
(01_Dialogue.png)
Empilement de boîtes
Les boîtes peuvent être individuellement sorties de la fenêtre principale pour retrouver leur autonomie dans une fenêtre particulière. Il est possible de les regrouper dans une ou plusieurs fenêtres flottantes. Pour extraire une boîte de la zone d’entrepôt, cliquez-déplacez en partant de la barre de titre de la boîte. Pour réintégrer une boîte flottante dans l’entrepôt ou dans une autre fenêtre, utilisez cette même barre (et non pas la barre de la fenêtre) pour déposer la boîte à l’endroit désiré.
Si vous préférez travailler « à l’ancienne » et ne conserver que des boîtes flottantes, paramétrez ce comportement dans Édition>Préférences… (Maj+Ctrl+P), rubrique Interface>Fenêtres.
Pour les petites résolutions
Par souci de compatibilité avec les systèmes limités en résolution d’écran, (les tablettes ou ultra-portables par exemple), la taille minimale d’Inkscape a été descendue à partir de la version 0.47 à 652 × 443 pixels.
(01_MiniInkscape.png)
Inkscape tout riquiqui !
Pour récupérer un peu de place pour dessiner (c’est tout de même le but d’Inkscape), vous pouvez réduire la taille des barres. Pour cela, ouvrez le menu Édition>Préférences… puis sélectionnez l’entrée Interface. La boîte à outils et les barres de contrôle et de commande sont alors disponibles en trois tailles : petit, moyen ou grand.
Cacher un élément de l’interface
Pour laisser encore plus de place au canevas, certains éléments de l’interface peuvent être masqués. Les barres de défilement et les règles bénéficient de raccourcis clavier :
Ctrl+B pour les barres de défilement ;
et Ctrl+R pour les règles.
Pour les autres éléments (la palette, la boîte à outil et les autres barres), il faudra passer par le menu Affichage>Afficher/cacher.
De même, le menu Affichage>Afficher/cacher les boîtes de dialogue (F12) masque ou affiche d’un coup l’intégralité des boîtes de dialogue ouvertes.
(01_Inkscape_sans_barres.png)
Inkscape (presque) tout nu !
À savoir Pour ne rien vous cacher
Masquer l’intégralité des éléments proposés par le menu rend l’utilisation d’Inkscape assez périlleuse car vous vous priveriez d’un accès rapide et direct aux commandes les plus courantes. Une telle configuration ne se justifie que si vous avez une parfaite maîtrise des raccourcis clavier.
Modifier la couleur du canevas
Le canevas semble être blanc, mais, dans les faits, il est bien transparent. Si vous voulez exporter ou imprimer votre dessin avec un fond, n’oubliez pas de le rendre opaque. Ce paramètre se situe dans la fenêtre Propriétés du document (Maj+Ctrl+D) accessible via le menu Fichier. Cliquez sur le rectangle présentant la couleur de fond. Une boîte de dialogue vous invitera alors à modifier la couleur.
(01_Modification_fond.png)
Modifiez la couleur du fond
Idée Pour les objets blancs
Pensez à modifier la couleur par défaut du canevas lorsque vous avez de nombreux objets blancs à réaliser. Vous risqueriez sinon d’avoir des difficultés pour les retrouver sur un canevas de la même couleur que la couleur dominante de votre dessin. Et si vous ne souhaitez pas exporter ce fond, il suffit de laisser l’opacité (le canal alpha) à 0.

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.