Sites


Introduction à la ligne de commande

Mise en route

L'informatique moderne est hautement interactive, et l'usage de la ligne de commande n'est finalement qu'une autre forme d'interaction. La plupart des gens utilisent leur ordinateur au travers du bureau ou de l'interface graphique. Cette interaction est rapide : ;il clique sur un objet, le glisse et le dépose, double-clique sur un autre pour l'ouvrir, le modifier, ... etc.

Bien que ces interactions se passent si rapidement que vous n'y pensez plus, chaque clic ou touche est une commande pour l'ordinateur, commande à laquelle il réagit. Utiliser la ligne de commande est la même chose, mais d'une manière délibérée. Vous tapez une commande et pressez la touche Return ou Enter. Par exemple, dans mon terminal, je tape :

date

Et l'ordinateur répond :

Thu Mar 12 17:15:09 EDT 2009

Tout cela est relativement jargonesque. Dans les chapitres suivants nous expliquerons comment obtenir la date et l'heure dans un format plus "sympathique". Nous expliquerons également comment travailler dans différents pays et différentes langues change le résultat. L'idée à retenir à ce stade est que vous avez eu une interaction avec l'ordinateur.

La ligne de commande peut faire beaucoup mieux

La commande date, telle que vue jusqu'à présent, fait pâle figure comparée avec l'alternative de parcourir un calendrier ou consulter une horloge. Le problème principal n'est pas l'apparence peu ragoutante, et déjà notée, de la réponse mais l'impossibilité d'en faire quoi que ce soit de valable. Par exemple, si je cherche à insérer la date dans un document que je suis en train d'écrire ou à mettre à jour un événement dans mon agenda, je devrai la retaper. La ligne de commande peut faire beaucoup mieux..

Lorsque vous aurez appris les commandes de base et quelques astuces pour gagner vous-mêmes du temps, ce livre vous expliquera comment passer les résultats de commandes à d'autres commandes, comment automatiser les activités et comment sauvegarder des commandes pour une utilisation ultérieure.

Que voulons nous dire par commande ?

Dès le début de ce chapitre nous avons utilisé le mot "commande" de façon très générale pour faire référence à toute manière d'indiquer à l'ordinateur que faire. Mais dans le cadre ce livre, "commande" a une signification très spécifique. Il s'agit d'un fichier qui peut être exécuté, ou dans certains cas d'une action prédéfinie de l'interprète de commande (shell program). À l'exception des commandes prédéfinies, l'ordinateur lance chaque commande en trouvant le fichier qui porte son nom et en l'exécutant. Nous vous donnerons plus de détails lorsque cela se révèlera utile.

Comment entrer des commandes

Pour suivre le fil de ce livre, vous devez ouvrir sur votre ordinateur un interprète de ligne de commande (aussi appelé shell ou terminal sous GNU/Linux). C'était l'interface qui était présentée aux utilisateurs avant l'avènement des interfaces graphiques. Aujourd'hui presque tout le monde exceptés les administrateurs systèmes professionnels utilisent une interface graphique, même si la ligne de commande reste plus facile et plus rapide dans bien des cas. Nous allons donc vous montrer comment démarrer un shell.

Trouver un Terminal

Il est possible de démarrer un terminal à partir du bureau, mais il peut être plus facile de quitter le bureau et d'utiliser la console purement textuelle disponible à l'origine (avant l’avènement des interfaces graphiques) Pour y accéder, utilisez la combinaison des touches <ctrl><alt><F1>. Vous obtenez un écran presque totalement vide avec une invitation à vous connecter. Introduisez votre nom d'utilisateur et mot de passe. Vous pouvez également accéder à d'autres terminaux en utilisant <alt><F2> etc, et démarrer des sessions avec des noms d'utilisateur différents (ou le même) pour effectuer les tâches que vous voulez. À tout moment, vous pouvez passer d'une session vers une autre en utilisant la combinaison <alt><F#> correspondant à la session que vous désirez accéder. Une de ces combinaisons, probablement avec F7 or F8, vous ramènera au bureau. Dans les terminaux en mode texte vous pouvez utilisez la souris (si votre système tourne gpm) pour sélectionner un mot, une ligne ou une série de lignes. Vous pouvez alors coller cette sélection ailleurs dans ce terminal ou dans tout autre terminal.

Les distributions GNU/Linux viennent avec des interfaces graphiques (GUI) et des métaphores sémantiques différentes. Les interfaces qui tournent au dessus du système d'exploitation sont connues sous le terme d'environnements de bureau. GNOME, KDE and Xfce sont parmi les plus utilisées. Pratiquement tous ces environnements fournissent un programme qui imite les vieux terminaux en mode texte que les ordinateurs présentaient comme interface par le passé. Sur votre ordinateur, regardez dans les menus d'applications pour un programme appelé. Il est souvent situé dans un menu appelé "Accessoires" ce qui n'est vraiment juste car lorsque vous aurez lu ce livre vous passerez beaucoup de temps chaque jour à utiliser le terminal.

Sous GNOME choisissez Applications -> Accessoires -> Terminal.

Screenshot_1.png 

Sous KDE, choisissez K Menu -> System -> Terminal; sous Xfce, Xfce Menu -> System -> Terminal
Où qu'il se trouve, vous pourrez plus que certainement trouver un programme "terminal".

Lorsque vous démarrer le programme de terminal, il affiche juste une fenêtre vide ; il n'y a pas grand chose pour vous aider. Vous êtes supposés savoir que faire -- et nous allons vous montrer.

La figure suivante montre le Terminal ouvert sur le bureau sous GNOME.

 Screenshot_2.png

Lancer une commande unique

Plusieurs interfaces graphiques fournissent également une petite boîte de dialogue appelée quelque chose comme "Lancer Commande". Elle présente un petit champ dans lequel vous tapez une commande et pressez les touches Return ou Enter

Screenshot_Run_Application.png 

Pour afficher cette boîte de dialogue, essayez la combinaison de touches Alt + F2, ou cherchez la dans les menus d'applications. Vous pouvez utilisez cette boîte de dialogue comme un raccourci pour démarrer rapidement un terminal, si vous connaissez le nom du programme de terminal installé sur votre ordinateur. Si vous travaillez sur un ordinateur qui ne vous est pas familier et que vous ne connaissez pas le nom du terminal par défaut, essayez en introduisant xterm pour démarrer un programme de terminal sans fioritures (pas de menus avancés permettant de changer les couleurs ou les polices de caractères). Si vous avez désespérément besoin de ces menus avancés,

  • sous GNOME le programme de terminal par défaut devrait s'appeler gnome-terminal;
  • sous KDE, konsole;
  • sous Xfce, essayez Terminal ou en utilisant des noms de terminaux spécifiques à la version de Xfce : par exemple sous Xfce 4 essayez xfce4-terminal.

Comment sont indiqués dans ce livre les commandes et leurs résultats

Il existe une convention commune aux livres traitant de la ligne de commande. Lorsque vous démarrer un terminal, vous voyez un court message indiquant que le terminal est prêt à accepter votre commande. Ce message est appelé l'invite et peut être aussi simple que :

$

Après avoir introduit votre commande et pressé les touches Return ou Enter, le terminal affiche le résultat de la commande (si résultat il y a) suivi d'une nouvelle invite. Ainsi l'interaction décrite ci-dessus apparaîtra dans ce livre comme suit :

$ date
Thu Mar 12 17:15:09 EDT 2009
$

Vous devez savoir interpréter correctement des exemples tels que le précédant. La seule chose que vous tapez est la commande date. Suivi de la touche Return. Le mot date dans l'exemple est imprimé en gras pour indiquer quelque chose que vous tapez. Le reste est affiché comme résultat par le terminal.

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.