Sites


Introduction à la ligne de commande

CommandLineIntro: MovingAround

Se déplacer

Tout qui a utilisé une interface graphique s'est déjà déplacé d'un dossier à l'autre.  La figure 1 présente une situation typique d'une vue où quelqu'un a ouvert son dossier personnel, sous lequel il a ouvert un dossier nommé "my-stuff" et, enfin,  sous ce dernier un dossier au nom de "music".

Figure 1 : Folders

Lorsque vous utilisez la ligne de commande, les dossiers sont appelés répertoires. C'est simplement un terme plus ancien utilisé fréquemment en informatique lorsqu'on se réfère à une collection de choses.   Tout ce que vous faites dans un dossier sur le bureau est reflété, lorsque vous êtes à la ligne de commande, dans le répertoire correspondant, et vice versa. Le bureau et la ligne de commande fournissent deux manières différentes d'accéder à un répertoire/dossier, chacune avec ses avantages et inconvénients.

Les fichiers contiennent vos données -- que ce soit des photos, du texte, de la musique, des tableaux ou quel qu'autres données -- tandis que les répertoires contiennent des fichiers.  Les répertoires peuvent également contenir d'autres répertoires (imbriqués). Vous serez bien plus à l'aise avec la ligne de commande lorsque vous pourrez vous déplacer d'un répertoire à l'autre, voir leur contenu, en créer de nouveaux, les détruire et ainsi de suite.

À leur tour, les répertoires sont organisés en systèmes de fichiers.  Votre disque dur a un type particulier de système de fichiers, un CD ou DVD un autre, les sticks ou disques USB un autre encore, etc... C'est pourquoi un CD-ROM, DVD ou un disque USB apparaissent avec des icônes particulières sur le bureau lorsque vous les insérer dans l'ordinateur. Heureusement, vous ne devez pas vraiment vous préoccuper de ces différences parce que le bureau et le terminal peuvent les masquer. Cependant, dans ce livre nous aborderons parfois de l'information dont un système de fichiers particulier dispose à propos de vos fichiers.

Le "premier" répertoire est appelé la racine et est représenté par le nom / (simplement une barre oblique directe).  Vous pouvez voir l'ensemble des répertoires et fichiers du système comme un arbre qui pousse depuis cette racine mais la tête en bas (Figure 2):

desktop_home_vim.png

Figure 2 : Root Directory

Chemins absolus et chemins relatifs

Tous les fichiers et répertoires du système ont une "adresse" qui est appelée son chemin absolu ou parfois simplement son chemin.  Il indique la route à suivre depuis la racine pour arriver à un fichier ou un répertoire particulier.

Supposons, par exemple, que vous aimiez l'éditeur vim que nous présenterons dans un chapitre ultérieur, qu'on vous indique que vous pouvez le démarrer en lançant la commande /usr/bin/vim. Cela souligne un point introduit ci-avant : les commandes sont simplement des fichiers exécutables. Donc, l'éditeur vim est un fichier dont le chemin est  /usr/bin/vim, et si vous lancez la commande /usr/bin/vim, vous exécuterez l'éditeur. Comme ces exemples le montrent, la barre oblique est également utilisée comme séparateur entre les répertoires.

Retrouvez-vous /usr/bin/vim dans la Figure 2? Le chemin est interprété comme suit :

  1. Partez du répertoire racine (/).
  2. Descendez de / vers le répertoire nommé usr.
  1. Descendez de usr vers le répertoire nommé bin.
  2. vim se trouve dans ce dernier répertoire.
Vous êtes juste familiarisé avec la ligne de commande et cela peut vous être difficile de taper les exemples tout en lisant ce livre. Si vous avez quelques difficultés à suivre cette section, essayez de gribouiller sur papier l'arbre des répertoire de la Figure 2. Dessinez alors des flèches lorsque vous exécuter les différentes commandes de cette section, cela vous permettra de vous orienter et de savoir où vous êtes.

Notez qu'en ne considérant que le chemin, il n'est pas possible de déterminer s'il indique un fichier ou un répertoire.

Lorsque vous utilisez la ligne de commande, vous êtes toujours "dans" un répertoire.  Vous retrouvez le chemin de ce répertoire en utilisant la commande pwd (print working director/imprimer le répertoire de travail) :

$ pwd
/home/ben

Observez que pwd retourne un chemin absolu.  Si vous désirez changer votre répertoire de travail, vous utiliserez la commande cd (change directory/changer répertoire) suivie d'un argument indiquant le chemin du répertoire de destination :

$ cd /

Votre nouveau répertoire de travail est la racine du système de fichiers !  Si vous désirez retourner vers le répertoire précédant, introduisez la commande :

$ cd /home/ben

Une autre manière d'arriver au même résultat est de "se frayer un chemin" jusqu'à  /home/ben en utilisant des chemins relatifs.  Ils portent ce nom parce qu'ils sont spécifiés "relativement" à votre répertoire de travail courant.  Si vous retournez au répertoire racine, vous devriez introduire les commandes suivantes :

$ cd /
$ cd home
$ cd ben
$ pwd
/home/ben

La première change votre répertoire de travail courant vers la racine. La deuxième le déplace vers home, relativement à /, et de ce fait, le répertoire /home devient votre répertoire de travail courant.  La troisième commande le déplace vers  ben, relativement à /home, vous amenant dans /home/ben.

Qu'il est bon de retourner à la maison   

Chaque utilisateur du système dispose d'un répertoire qui lui est assigné, ce répertoire est appelé le répertoire personnel.  Peu importe quel est le répertoire de travail courant, vous pouvez retourner directement à votre répertoire personnel de la manière suivante :

$ cd

C'est à dire, tapez la commande cd sans aucun argument.

Tous vos fichiers et préférences sont stockés dans votre répertoire personnel (ou ses sous-répertoires). Tout utilisateur de votre système qui dispose d'un compte dispose également de son répertoire personnel propre.  Les répertoires personnels sont habituellement nommés de la même manière que l'identifiant de connexion de l'utilisateur, et se situent dans  /home, (bien que quelques rares systèmes les placent dans  /usr/home). Lorsque vous démarrer un terminal, celui-ci vous place dans votre répertoire personnel.

Il y a un raccourcis spécial qui pointe vers votre répertoire personnel, le symbole ~ (couramment appelé tilde, et qui se trouve, accessible avec AltGr, à haut à gauche de la plupart des claviers). Vous l'utiliserez pour spécifier des chemins plus complexes, et il représentera toujours votre répertoire personnel. Par exemple, ~/Bureau indique le répertoire nommé Bureau qui existe habituellement dans votre répertoire personnel.

Les répertoires . et .. 

Les entrées . et .. ont un statut spécial et existent dans tous les répertoires, même dans le répertoire racine (/). La première entrée est un raccourci qui signifie "ce répertoire" tandis que la seconde est un raccourci pour "le répertoire parent de ce répertoire."  Vous pouvez les utiliser comme chemin relatif : essayez et voyez ce qui se passe lorsque vous exécutez les commandes suivantes :

$ pwd
/usr/bin
$ cd .
$ pwd
/usr/bin

Si la commande vim est dans /usr/bin, à ce point vous pourriez l'exécuter en tapant son chemin relatif  :

$ ./vim

En poursuivant l'exemple précédant, vous pouvez lancer les commandes suivantes :

$ cd ..
$ pwd
/usr

Comme les entrées . et .. font partie intégrante du système de fichiers, elles peuvent être utilisées dans des chemins plus complexes, par exemple :

$ cd /usr/bin
$ pwd
/usr/bin
$ cd ../lib
$ pwd
/usr/lib
$ cd ../..
$ pwd
/
$ cd home
$ pwd
/home
$ cd ../usr/bin
$ pwd
/usr/bin

Le répertoire parent du répertoire racine,  /.., est lui-même.

Essayez de vous déplacer d'un répertoire à l'autre sur votre ordinateur en utilisant la ligne de commande et vous vous y habituerez rapidement!

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.