Sites


JIR 2021

Vidéo Dignité des réfugiés à travers le réseau social et l'autonomisation

 

je

alors bonjour à tous nous sommes sur le line-up 11 heures nous avons un peu de retard c'est donc dans l'agenda donc c'est la cession de 11 heures et dans cette section de 11h en fait je vous je vais vous parler de qui et régénération matrix de ce que nous faisons et quelles sont nos valeurs nos projets et quel est le lien avec finalement cette journée internationale des réfugiés donc je vais partager mon écran et en partageant mon écran voilà partager et je vais aller sur les dires voilà donc nous sommes donc ces deux à 11 heures le thème de 11 heures c'est l'art et la dignité du réfugié par le réseau social et l'autonomisation la première heure on n'a pas du tout parlé en anglais on fera comment dire des sous titrages plus tard et donc je vais parler quand même un petit peu en anglais sur cette session donc s'est réfugié dig it if rousseau sur le network n ôte aux nominations voilà donc je vais aller à la dia suivante donc je suis l'intervenant qui suis-je je suis fondatrice de l'écosystème qui s'appelle régénération matrix et régénératrices sur matrix à de multiples je dirais activités au départ à l'origine nous venons d'une formation en gestion de projet qui s'appelle book gdp pour lequel j'ai été coordinatrice de la de l'ap que la formation appliquée c'est à dire que les étudiants de vrais projets qu'ils mettent en place et à partir de là c'est vrai projet à la fin de la formation appliquée eh bien ils sont prêts à présenter un business plan pour aller voir des investisseurs donc nous avec notre équipe est à l'époque composée était composée de 25 personnes nous avons formé 600 personnes à travers la francophonie dont 300 en afrique d'où notre lien très fort avec l'afrique et de fil en aiguille nous arrivé à être contactés par des très grandes communautés de victimes la première faisait 47 mille victimes en or en côte d'ivoire la deuxième 160 mille victimes aussi en côte d'ivoire et de fil en aiguille en fête nous avons développé des activités autour des victimes tout en restant dans la gestion de projets faisons une plaie de start up de l'aide aux victimes victime de climat du coronavirus aux victimes de guerre c'est égal et et en même temps donc nous créons des écosystèmes de vie positifs pour ses victimes et dans ce système ces des écosystèmes de vie positifs nous développons particulièrement tout ce qui est entrepreneuriale l'aide à l'entrepreneuriat l'aide à la gestion de projet l'aident aussi à l'implantation de manufacture et l'aide aux scientifiques africains qui sont aussi un petit peu abandonné et peut aider finalement à travers le monde voilà donc ça c'est ça fait partie de nos d'une partie de nos activités nous avons side et nous déployons si d'autres projets donc je vais parler normalement nous devrions avoir un invité surprise qui s'appelle gaffard ou jima qui est notre ambassadeur afrique qui responsables de notre incubateur il est au bénin il n'a pas une très bonne connexion alors je ne sais pas s'il va réussir à nous rejoindre hull pas sinon un peu plus tard va prendre je vais vous présenter un projet qu'il a mis en place avec justement des étudiants en gestion de projet et c'est un vrai projet que l'on va mettre en place à travers l'afrique donc on verra si notre invité surprise arrive en cours de deux live ou pas voilà donc notre un de nos projets phares qui a été développée là depuis le début de cette année c'est angel génération matrix qu'est ce que c'est angel serait le generation matrix enregistre une génération matrix en fait c'est un projet de renforcement communautaire par le réseau par un réseau de d'êtres humains qui sont reconnus pour leurs actions positives ou pour leurs titres comment dire comme si quelquefois ce sont des juristes des procureurs les avocats etc et ou alors des responsables ong parce que nous faisons aussi de la coordination des ong aidant ce région angels le premier réseau orange est que nous mettons en place actuellement c'est en rdc le réseau actuellement être en train de se déployer en ituri nord kivu sud kivu c'est une ce sont des régions ou qui sont très complexes au niveau géopolitique et qui souffre de problèmes économiques qui souffrent de problèmes je dirais d'insécurité avec beaucoup de réfugiés des réfugiés qui sont soit économique soit politique est maintenant aussi depuis depuis deux trois ans des réfugiés climatiques et ce réseau en jesse a pour vocation de développer des programmes donc à partir de ce réseau de personnes reconnues par tous comme étant des personnes de biens faisant le bien autour d'elle pourquoi on a décidé de faire un réseau de personnes qui étaient reconnus comme faisant le bien autour d'elle parce que souvent dans ce genre de communauté il ya beaucoup de victimes et beaucoup de méfiance envers envers son voisin envers l'autre et si c'est déjà ces personnes sont reconnus comme étant des personnes de confiance ça veut dire qu'on peut leur faire confiance et c'est un réseau en fait finalement de confiance qu'on met en place pour régénérer le tissu social qui s'est délitée qui est détruit soit par des guerres soit par des problèmes x ou y où les gens finalement sur lesquels les gens n'ont pas d'emprise etc ce qui fait que à terme y deviennent victimes et donc notre idée à nous c'est de créer un réseau social sur différentes dimensions de la société ça peut être sur la sur le niveau sécuritaire ça peut être sur le niveau économique ça peut être sur le niveau éducatif ça peut être est en fait tous notre action et sur un périmètre à 360° de la société c'est-à-dire qu'on évalue sur tous les champs du possible de la société les toutes les parties finalement qui dysfonctionnent ou qui sont ralentis ou qui ont un souci en fait on on identifie des problèmes ou des besoins et on essaie de trouver des solutions face à ces problèmes et à ses besoins par exemple avec gaffard où j'espère qu'il va réussir à nous joindre on va commencer à mettre en place un projet angels agriculture sur le bénin et en même temps valence et le même projet sur le sénégal en parallèle pourquoi parce qu'en fait nous avons les équipes qui sont qui se connaissent en ligne parce qu'ils ont travaillé longtemps ligne en gestion projets et ou autres et qu'ils échangent des bonnes façons de faire d'un pays sur l'autre c'est à dire quand nous développons un projet sur un pays il vend l'idée c'est que soit on le demande et on le développe en économie en autonomie sur un pays et après quand il fonctionne on le dupliquer ailleurs soit on fait de la co création c'est-à-dire qu'on lance sur un deux trois pays en même temps et chaque chacun et chacune des parties de chaque pays co construire ensemble un même projet qui sont sur des territoires différents mais souvent qui soulève des problématiques humaines qui sont les mêmes parce qu'un être humain est un être humain un être humain qui afin qu'ils soient en russie qu'il soit comment dire sdf aux états unis où qu'ils soient au milieu du désert en afrique quand quelqu'un a faim c'est une personne qui a faim la faim fait des dégâts psychologiques qui comment dire qui péjorent finalement l'avenir de personnes et nous on est là aussi pour essayer de swat de réparer alors je dis pas guérir parce que guérir c'est de l'ordre de l intime nous on ne va pas aller dans la partie intime de la vie des gens mais on va essayer de leur trouver des outils qui leur permettent de d'aller de l'avant de ce tonneau misé au niveau psychologique et au niveau physique et au niveau économique pour pouvoir se créer leur propre avenir voilà donc à nos projets donc c'est le réseau angels ton qui est qui est actuellement en déploiement donc sur la rdc qui va se déployer aussi sur le rwanda parce qu'en fait on a aussi déjà nous responsables rwandais et au burkina faso qui sont déjà désignés qui se sont désignés donc et qui vont qui regarde ce qui se passe en rdc pour pouvoir le dupliquer dans ces autres pays donc rwanda burkina faso en rdc ce sont des problématiques qui sont similaires et bénin et sénégal ce sont des problématiques un petit peu différente parce que avec le coronavirus malheureusement beaucoup de gens étaient confinés le confinement a fait qu'il ya plein de gens qui n'ont pas pu travailler dont certains agriculteurs et comme ils n'ont pas pu travailler ben ça crée une sorte de famine endémique en fait et qui n'est pas une famine ni économique ni une famine je dirais climatique c'est une famille liée à une crise sanitaire voilà donc c'est pour ça que le sénégal qui est quand même un pays qui et je dirai qui est assez prospère normalement aujourd'hui commencent à souffrir aussi d'une crise d'une crise proche de la famine simplement parce que ce sont les conséquences simplement du corner voilà donc ça c'est une chose est plus d'autres facteurs qui vient nous bien sûr s'ajouter à l'ensemble des situations dans les situations sont jamais simples comme on peut pas les résumés un seul mot comme j'aime le dire mais de façon générale c'est juste le phénomène qui a fait basculer les choses de la stabilité vers une certaine un petit peu instabilité en tout cas au niveau de alimentaire donc voilà donc après nous nous savons aussi un autre projet que je voulais aborder qui s'appelle le projet parc alors comment je fais le projet parc régénération alors par cogénération celle inverse parc régénération c'est on prend un territoire qui a un il ya des gros problèmes par exemple un exemple ça pourrait être par exemple territoire de ouvira ouvira en rdc s'éteint c'est une ville qui rassemble beaucoup de réfugiés mais aussi beaucoup de gens localement qui se sont réfugiés dans une enclave qui est un petit peu en sécurité par rapport à tout ce qui se passe dans les régions aux alentours parce qu'il faut savoir que nord-kivu sud-kivu et uri mais il ya il se passe des choses qui sont qui se passent pas ailleurs dans le monde où il ya des choses qui sont assez violente qui se passe qui sont d'origine communautaire ou autres et comment dire et c'est jean enfin dans quelques fois ils ont ils trouvent des enclaves où ils vont se réfugier et on verra c'est une enclave un petit peu refuge il ya quand même un peu de banditisme et autres mais c'est beaucoup moins que ce qui se passe autour le problème tout verra c'est que c'est une ville qui est entre une rivière qui descend de la montagne et qui est très très forte très puissante et le lac tanganika ça veut dire que vous verra régulièrement subi des inondations aujourd'hui depuis un an les inondations sont de plus en plus forte c'est à dire que la ville de vera a perdu 20% de sa ville il ya cinquante mille personnes qui n'ont aujourd'hui qui sont laissées à elles mêmes sans maison sans aide et sans rien simplement parce que elles sont elles ont été pris en étau entre cette rivière et le lac et ça détruit en fait leur habitation donc ça correspond donc aujourd'hui à 20% de la ville de vire à ce qui est quand même pas rien et comme on tire sur vire a en fait un des problèmes qui se passe c'est que il n'y a pas de plan d'urbanisme c'est à dire qu en europe on aurait des zones inondables verra le plan d'urbanisme dirais à banon n'a pas le droit de reconstruire là parce que là c'est trop dangereux on sait très bien en occident que quand la rivière est passé quelque part elle va toujours repasser quelques pas même si c'est deux ans trois ans dix ans après mais elle repassera au même endroit donc construire une maison là où la rivière et à ses fins et très dangereux sauf qu'a eue verra bien il ya beaucoup de pression comment dire foncière parce qu'il ya beaucoup de gens il ya de plus en plus de gens et ce qui fait que ces terrains dès qu' ils sont un peu sec même si les gens ont déjà des gens précédemment perdu leur maison sur ce terrain mais pas les genres construisent elles font déjà des repères en fait sur le sur le sur les lieux c'est la même chose qui se passe aujourd'hui à goma le volcan est entré en éruption il ya quelques semaines par les gens déjà sur la coulée du volcan sont déjà en train de mettre leur piquer pour dire voilà ce sera ma propriété alors pourquoi c'est de la magie magie peut-être parce qu'avant il était déjà là alors que c'est super dangereux parce que là la vallée à quoi elle est même pas 50 cm elle est refroidie cas sur 50 cm donc là laval continue à couler par en dessous mais des gens ils ont déjà remis leur père voilà donc ça veut dire que au vira par exemple pourrait bénéficier d'un projet park un projet parc c'est quoi c'est c'est un petit peu c'est une sorte on peut prendre le modèle des parc naturel régional ou en fait il ya des règles qui sont plus strictes sur une région que sur le reste du pays et dans ce cas d'une verra une des règles qui seraient plus stricts à mettre en place c'est un plan dur humanise sur lequel ben il ya des gens qui sont autorisés à construire un tel endroit et pas autorisés à construire à tel autre endroit et un projet parc peut se faire aussi sur 360 degrés c'est à dire qu'on peut avoir un projet park sur comment dire le développement économique le développement de la sécurité vraiment où tous les niveaux de la vie peuvent être développées sur un projet parss et on peut évidemment mixer un projet angels avec un projet parks un projet par ses plus territoriales c'est quand c'est un territoire qui a un problème et qu'il faut résoudre ce territoire un projet angel sait plus quand une population un problème et dans ce cas là on va la renforcer communautairement avec des gens bienveillants dans la communauté et qui sont reconnus comme bienveillant donc ça veut dire que ce ne songe pas comme on dire autant approché par que c'est plutôt mais c'est plutôt une mise en place de structures officielles un projet angels c'est plutôt une coordination de la société civile locale qui permet si la société civile locale est coordonné par exemple sur une situation comme à goma avec le volcan ben on aurait pu imaginer peut-être comment dire pouvoir distribuer des vivres sur la route aux gens directement avec les organisations locales étant donné que les organisations appeler normes internationales ne pouvaient pas amener du tout d'être de l'extérieur parce que la situation de goma est très particulière d'un côté vous avez le rwanda pour la frontière est fermée à cause du coc vide de l'autre côté vous avez la forêt et puis le troisième cause c'est le lac puis au milieu vous avez une route qui va vers un cul de sac et après il faut prendre le bateau pour aller ailleurs et donc ça veut dire que ben l'aide ne pouvait pas venir par avion parce que le volcan avait craché donc on peut pas faire voler des avions avec la cendre l'aide ne pouvait pas venir par les bateaux parce que ben il ya des nappes de pétrole et de gaz dans le lac et que la lave se dirige vers les nappes de pétrole et de gaz donc ça veut dire que même maintenant actuellement il pourrait on pourrait s'attendre à une explosion au niveau du lac tanganika et pas une petite explosion qui pourrait détruire une partie de l'écosystème sur les rives du lac par exemple et donc ça veut dire que dans ce genre de situation il ya que les gens eux mêmes les associations locales elles mêmes qui peuvent réellement cédé il ya des organisations internationales sur place bien sûr mais comme elles peuvent pas être appris vous a pris si elles ne peuvent pas être approvisionné de l'extérieur il faut que l'aide se retrouvent localement parce que les organisations lequel elles ont aussi leurs sources d'approvisionnement local qui sont un peu moins de masse mais qui mise tout ensemble bout à bout peuvent peuvent faire vraiment une aide locale tout à fait pertinente sur place un goma qu'est ce qui s'est passé les gens savent s'auto évacué tout seul parce que le plan d'évacuation il existe depuis des décennies donc les gens savent très bien que si la lave s'ils sont à l'est si la lave est au milieu de la ville s'ils sont à l'est de la ville et doivent aller vers le rwanda s'ils sont à l'ouest de la ville doivent aller vers ça qu'est donc tout ça c'est bien dans la tête des gens par contre sur la route y avait rien il n'y avait pas d'alimentation pas d'eau pas de logement pour des gens qui bougent il y avait bien un camp de réfugiés mais qui fonctionnait comme un camp de réfugiés politiques et tant qu'ils n'ont pas compris que leur rôle n'était pas d'enfermer des gens dans les camps donc en fait voilà c'est alors que simplement faire appel aux organisations locales comme nous on le fait les coordonnées pour leur donner je dirais un peu plus de d'efficacité mais c'est tout aussi efficace que que dans ces situations extrêmes où finalement l'aide internationale peut pas arriver parce que techniquement c'est pas possible voilà donc ça c'est une chose donc je parlais du projet park et puis bang à faro est pas arrivé donc moi je vais présenter son son projet à lui à l'orgue à farrou donc c'est notre responsable afrique mais c'est aussi notre responsable de l'incubateur et en même temps nous nous avons vocation à ce qu' il est plein de gens qui se forme à la gestion de projet nous venons de la formation en ligne gdp de l'école centrale d'ingénieurs de lille nous sommes toujours à très attachés à cette formation c'est à dire que tous les gens qui rentrent dans notre écosystème on les pousse gentiment à un an leur dis ma tu sais tu ce serait bien que tu fasses la formation en gestion de projet que tu puisses avoir la certification officielle ou pas parce que si tu c'est clair qu'il ya un certain à un minimum de coût pour avoir la certification universitaire officielle mais on peut quand même suivre la formation sans avoir juste en ayant une attestation par exemple à des coûts moins en moins important et c'est toujours très important pour nous que les gens qui montent des projets et les bons outils pour monter ses projets et donc à cette session si on avait une dizaine de personnes là qui ont suivi la formation qui ont été jusqu'au bout et on en a quelques-uns qui ont fait la formation suivante la suite donc il ya moult gdp la formation universitaire et après la gdp lab qui est la formation appliquée pour que nous on connaît bien parce que là on l'accord donné pendant très longtemps et est dans le cadre de cette formation gdp là bas on a créé ce projet qui s'appelle as as à oulu un ca au look est ce que c'est c'est un projet en fait deux là c'est une petite vidéo que je vais vous montrer par contre celle là on peut la montre et sans problème ça ça va rester dans la vidéo

1

m

donc là c'est l'équipe finale alors le projet donc c'est un projet qui a été initié dans le cadre de la formation rouge et d'épée donc de l'école centrale d'ingénieurs de lille après donc ce projet donc les gens se sont formés les équipiers de cette équipe projet se sont formés à la gestion de projet après son entrée dans une dans un autre un de nos projets qu'on a déposé sur le jdp lab donc qui est une production en fait un centre de production de champignons pour donner un avenir à des femmes en fait c'est une sorte de coopérative de femmes dont le premier projet aux radios bénin et l'idée c'est que ce projet puisse être dupliqué une dizaine de fois dans une première étape de développement et que ce soit toujours dans cet état d'esprit de pouvoir faire du développement économique pour des personnes qui de pour qui c'est compliqué en fait de pouvoir s'en sortir dans la vie et donc voilà ça c'est un projet qu'on a qu'on a monté et qui va se faire là on cherche des financements des financements en tout cas les 10 premiers pour cent parce que il faut être clair que quand vous êtes en afrique mais aussi dans d'autres régions du monde si vous n'avez pas les 10% d'investissement de dori de faux de base vous ne pouvez pas aller voir une banque pour pouvoir faire un projet pour pouvoir avoir un prêt pour aller plus loin avec votre projet laisser le minimum c'est d'avoir 10 % en fait de financement pour pouvoir créer ce projet nous avons pour nous allons essayer de faire un test avec du crowdfunding et nous allons essayer de faire appel aux populations africaines qui sont un peu aisée et aussi aux gens de la diaspora parce que je pense que la diaspora a un grand rôle à jouer dans le financement des entreprises de demain en afrique voilà donc ça c'est vraiment très important de sensibiliser les personnes de la diaspora des personnes de la diaspora sont des jantes sont des personnes très généreuse il y en a beaucoup qui créent des ong des organisations locales qui envoie de l'argent à leur famille il ya toujours un lien qui existe mais juste envoyer de l'argent pour que cet argent soit juste dépenser sans qu'elle soit que cet argent soit injecté dans l'économie locale c'est finalement alors ça va aider la famille sur le moment c'est clair mais quel est l'avenir finalement du pays si c'est simplement des familles qui sont aidées au cas par cas comme on ferait de l'aide humanitaire alors que ce qui fait qu'un pays puisse aller de l'avant et se relever c'est de pouvoir investir dans les commerces dans l'artisanat dans dans les métiers et et pouvoir aider chacun à sortir de la pauvreté et a accédé à la classe moyenne pourquoi parce que la classe moyenne c'est le seul la seule façon pour une économie en phase que nous connaissons aujourd'hui on a peut-être d'autres dans l'avenir pour une économie finalement d'aller vers la prospérité pour un pays pour une communauté d'aller vers la prospérité je vous donne juste un exemple vous avez beaucoup de familles africaines qui font beaucoup d'efforts pour envoyer leurs jeunes faire des études aux états unis en angleterre en europe par exemple prenons l'exemple d'un médecin ce médecin en fait il fait ses études disant d'année quinzaine d'années d'études et il s'est marié peut-être là bas alors peut-être avec une dame africaine ou pas et à un moment donné se pose la question du retour au pays alors lui de bonne volonté se dit chouette j'ai bien appris je dois rendre à mon pays je retourne pays pour m'installer pour aider les gens chez moi ce médecin il s'installe dans son pays mais très vite il s'aperçoit que la population n'a pas l'argent pour le pays la seule façon dont ils pas de piller en général c'est par part du des poulets par exemple donc ce monsieur au bout de six mois après avoir été payée par de multiples poulet bas ben il se retrouve avec un gros problème se retrouver un problème parce qu'il peut pas survivre il peut pas payer ses notes d'électricité et cetera juste parce que avec ce que lors de ce que ce que peut payer la population dans lesquels il est implanté et comment dire et puis peut-être sa femme est pas contente non plus parce qu'il avait un certain train de vie [ __ ] scola est en train de vilains vraiment baissé et problèmes financiers commencent à se poser très vite ce monsieur au bout d'un an deux ans il va repartir à new york il va repartir en angleterre il va repartir en europe parce que économiquement c'est pas viable pour lui parce que l'écosystème dans lequel il est effet composé de gens pauvres voire très pauvre et seuls les gens de la classe moyenne aurait les moyens de payer ses services après il ya toujours les gens qui sont comment dire qu'ils se disent ben oui il faut que je reste parce que il faut que j'aime mon pays et c'est quelles que soient les conditions financières y en a toujours qui font ça mais c'est clair que c'est pas comment dire pour la plupart c'est ça ça peut pas fonctionner surtout s'ils se sont mariés avec des personnes qui viennent d'horizons différents et s'ils ont des enfants qui sont habitués à un autre train de vie voilà et ça c'est vraiment un énorme problème alors c'est un exemple un petit peu comment dire caricaturale que je vous donne mais vous pouvez transposer ce problème à beaucoup beaucoup de gens qui reviennent au pays et qui finalement ne trouve pas de leurs pleurs place dans le pays dont ils sont originaires et qui repartent dans le pays là où ils ont étudié et ça c'est vraiment c'est un grave problème en fait donc voilà c'est ça que comment dire que c'est un petit peu notre notre mission à nous c'est de donner un avenir aux enfants de demain quel que soit l'endroit où ils vivent et qu'il se sente bien là où ils vivent et qu'ils ne se sentent pas obligés de partir de prendre la route parce que peut-être l'herbe l'herbe est plus verte ailleurs parce qu'en fait en réalité là n'est jamais plus verte ailleurs notre idée c'est que ces enfants de demain ben ils soient fiers dans l'endroit où ils vivent ils soient heureux d'y vivre et qu'ils aient des potentialités économiques scolaires et autres pour pouvoir développer leurs qualités et pour pouvoir créer un avenir dans le pays dans lequel sont nés ou dans le pays dans lequel ils ont choisi de vivre voilà et ça c'est vraiment super important voilà je sais pas ni anglais si tu veux rajouter quelque chose après on a d'autres activités ont fait du développement de plateformes de plateformes technologiques pour la gouvernance des des populations dont on s'occupe des choses comme ça mais je dirais que c'est des sujets un petit connexes qui sortent un petit peu du sujet comment dire du réfugié nous qu'est ce qu'on fait avec les réfugiés baron comme on fait de la coordination de la société civile ben à goma va en se retrouver d'un seul coup avec cette éruption volcanique à environ on s'est retrouvé avec c'est comment dire ses multiples inondations donc nous on s'adapte sur le terrain et on essaie de faire le maximum pour trouver des solutions à des gens qui sont en souffrance voilà un bel et tu veux dire quelque chose

oui à ce stade je pense que vous avez dit vraiment essentiel si on s'en tient à ce que vous dites je pense que ya de quoi en tout cas redonné vie à une situation que les gens vivent je pense que tu as a en quelque sorte interpeller toutes les communautés a montré également aussi que les réponses sont aussi sous notre tour nos bras sous nos pieds et il suffit juste de se tourner et dévoila de l'émeute rami est de faire en sorte que les gens puissent en profiter et de remettre de nouveau leur situation qu'ils vivent en tant que réfugiés je pense que les deux projets que vous représentez c'est d'un projet salvateur qui mérite d'être soutenue d'être appuyés qui mérite aussi voilà que les gens puissent en bénéficier au maximum et que voilà les moins les états même doivent être à l'écouté les états africains eux mêmes les états et percevoir que voilà c'est un appel à une mobilisation sociale globale pour faire face aux risques on sait que les aides financières à travers des ong à travers des organisations et c'est bon césaire au panthéon des limites il ya des limites il ya aussi des comptes et voilà ça ne peut pas prendre en compte tout le monde ça ne peut pas non plus répondre à tous les besoins des gens qui sont dans les temps de trajet excepté le fait d'associer personnes en situation de refuser d'aller dans la recherche des solutions pour l'heure pour ça c'est quelque chose d'extrêmement important que vous venez le métrage mais je pense que globalement pour ne pas reprendre ce que vous avez dit est monopolisée je pense que c'est ça que je pourrais acheter en attendant de caumont un autre sujet qui va aborder le même le même thème on va on va peut-être encore approfondi est allé d'un bon c'est clair merci merci à toi donc faut savoir que ni un bel et c'est un très ancien de nos équipes tu es avec nous depuis combien d'années d'emblée recouvrent ton semble en bien ni en mêlée tu avec nous depuis combien d'années encore mais ça fait environ six ans ouais donc été fait partie des tous premiers du gdp lab et cetera donc ouais non mais c'est et puis on en est on a vu on a évolué pas mal et aujourd'hui je pense qu'on est sur une bonne formule c'est clair qu'en plus cela on a fonctionné de façon bénévole 1 pendant cinq ans en fait en gros c'est un peu ça on est on est encore sur notre sixième année encore de bénévolat et aujourd'hui on a dit on a des demandes qui sont de plus importante de communautés qui sont de plus en plus importante et aujourd'hui si j'ai un souhait à émettre c'est que là que les donateurs internationaux fasse plus attention à nos position qui est différent c'est clair des autres comment dire des autres fonctionnement des autres réservations jeu mais qui est tout aussi valable et pour lequel nous on s'occupe pas de communauté de 1000 personnes mais on s'occupe de communautés de centaines de milliers c'est ça et est tout de suite et on a beaucoup beaucoup de demandes de très grosses communautés qui qui pense que nous sommes plus nous leur apportons des solutions qui leur corresponde mieux en fait voilà donc à suivre merci beaucoup donc on va arrêter ce live on va passer au suivant je sais pas l'heure qu'il est dur on a beaucoup de noms on a un petit peu rattraper le retard et puis voilà donc merci beaucoup à la technique d'être des qui a été avec moi et agnant bel et donc qui a été avec moi sur ce deuxième live de 11h et maintenant va ailleurs enchaîné sur le celui de midi et je vais crever celui-ci à tout bientôt

je

et

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.