Sites


La co-édition grâce à Booktype au B7 : mise à l’épreuve du livre numérique

Conclusion

Vision

La vision qui m'anime

Métissage de la philosophie méta-critique et de la mobilisation des individus et des groupes

L’édition de livrels comme ciment de communautés de pratique

Alors il me semble que la rédaction de rapports conjoints serait un bon moyen. S’entendre sur une version de l’histoire où les deux points de vue sont compris doit être d’une grande aide pour parvenir à un accord et se pardonner.

Il faut pouvoir aller de l’avant.

«Allons de l’avant»

Lien avec la rédaction de la déclaration des engagements individuels et collectifs d’Occupons Montréal

Les défis que j’anticipe

Bénéfices qu’on peut espérer de l’engagement dans un tel processus de co-édition

Objectif : Identifier les avantages qu’il peut y avoir à développer une habitude de documentation des pratiques

Dans le contexte du B7, où il s’agit de former une communauté vivante, il semble important que tous les groupes présents aient accès à des outils libres sur le serveur dont ils vont se doter pour co-écrire leur histoire, et la partager.

La nécessité que l’appropriation de cet outil soit simple est évidente.

Mais il faut aussi qu’il permette de rapidement mettre à jour une histoire déjà publiée et de rendre plus précise et claire, avec l’ajout d’exemples, ne serait-ce que parce que cette histoire peut être utile du point de vue du fonctionnement de la communauté.

Dès lors, je crois que cela relativise l’importance de baliser les contenus structurés.

Mais il faut pouvoir structurer les contenus pour qu’ils soient utiles tels qu’affichés sur les différents dispositifs de lecture.

Il importe de ne pas avoir à réimprimer un guide à chaque fois, mais de pouvoir l’imprimer si personne n’a de tablette sous la main pour l’utiliser.

Premièrement, c’est une manière de faire connaître ces initiatives et cette aventure afin d’inspirer d’autres groupes et milieux à amorcer des démarches allant dans ce sens (promotion, mobilisation)

Les livrels au format ePub peuvent aussi constituer d’excellents outils de promotion pour faire connaître les services offerts au B7, et donner le goût à de nouvelles personnes de découvrir les potentialités de cet environnement où des groupes se sont organisés pour faire vivre un rêve dans une approche d’auto-gestion. Et en même temps qu’on fait connaître notre existence, on contribue à la mobilisation d’autres milieux qui ont le potentiel pour constituer de telles communautés autonomes sur la base de la réappropriation collective d’un patrimoine bâti. Évidemment, cela peut aider à la transmission des enseignements que ces démarches et cheminements ont pu procurer à leurs participants, afin qu’ils rejaillissent sur d’autres collectivités et donnent naissance à d’initiatives analogues.

Deuxièmement, cela apporte une source de revenus pour encourager la communauté qui porte le B7 et contribuer à la pérennité de la démarche

Éventuellement, on pourra associer cette chaîne éditoriale à une distribution sur différentes plateformes de vente, y compris par l’intermédiaire de l’impression à la demande. Et éventuellement, on se dotera des infrastructures pour imprimer nos propres ouvrages, récupérant ainsi les marges de profit supérieures sur l’impression d’ouvrages papier. Il faudrait convaincre un groupe d’imprimeurs alternatifs de venir s’installer dans une phase ultérieure du B7 pour permettre une collaboration accrue à différents niveaux dans ce contexte.

Troisièmement, cela améliorera l’efficacité des dispositifs de résolution de conflits et de mise en œuvre de bonnes pratiques dont la reddition de compte et la gestion démocratique de la vie communautaires

Le fait de mettre en récit les péripéties de ce ce grand voyage vers une forme plus complète de liberté, cela peut aussi éviter la reproduction d’erreurs ou accélérer le processus de démarrage, par d’autres groupes en fournissant un modèle d’autant plus nuancé qu’il est informé des témoignages des différents acteurs ayant pris part à la mise sur pied de cette fabrique d’autonomie collective. Et comme c’est un laboratoire vivant il est important que la consignation des situations susceptibles de constituer des nœuds soit continue et fasse l’objet d’un suivi. Si cette auto-analyse est rigoureusement menée, il y a fort à parier que le temps investi dans la documentation des pratiques permettent de devenir plus efficaces dans l’instauration de nouvelles manières de faire pour réduire les sources de mécontentement et améliorer l’état d’esprit de tous, ce qui est – on s’en doute – la clé du succès.

Conclusions sur les bienfaits de l’écriture : l’augmentation du niveau de conscience individuelle et collective.

L’un des grands bénéfices de toujours être en processus de documentation de nos pratiques est de nous inciter à réfléchir pour être conscients des implications de nos choix.

Le fait de tenir compte des trois approches de l’écriture qui sont celle du récit de vie, de la formation par tutoriels et de la promotion par des communications visant à convaincre de la valeur de ce qui est entrepris ici, fait en sorte qu’on peut percevoir une situation tendue comme étant une richesse car elle donne l’occasion de rendre compte de telles tensions, sachant que cela pourra être utile à d’autres tout en donnant une plus grande diversité d’expérience à partager en lien avec la vie de la communauté du B7. Réciproquement, le fait de savoir que si on trouve des meilleures manières de fonctionner, celles-ci pourront immédiatement être partagées et adoptées à l’échelle de l’ensemble de la communauté d’abord, et au-delà éventuellement, en plus d’apporter des revenus à la collectivité, grâce aux Éditions 7 à Nous, cela motive à être pro-actif.

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.