Sites


La co-édition grâce à Booktype au B7 : mise à l’épreuve du livre numérique

La co-édition de livrels au format ePub avec la plateforme Booki

La co-édition de livrels

Histoire

Contours

Comme l’écrit Sébastien Célimon dans Livre numérique. État des lieux, perspectives et enjeux (Éditions du Cercle de la librairie, 2018), « 2017 peut être vu comme une année charnière où, enfin, des données beaucoup plus tangibles permettent d’évaluer les forces en présence.»

En effet, en France, le SNE (Syndicat national de l’édition), dans sa synthèse du marché de l’édition 2017-2017, « a produit en 2017 la mesure la plus précise sur l’économie du livre numérique à date.1 »

Plus tôt l’année dernière, le CNIL avait lui-même réalisé une excellente étude qui avait permis de recueillir des chiffres plus exhaustifs, présentés d’une manière lisible. On y constatait que 24% des lecteurs étaient aussi des lecteurs de livres numériques (ils n’étaient que 19% en France en 2015).

Concernant l’adoption du format ePub, elle est bien avérée, y compris en France. Comme le dit Hervé Bienvault, qui suit l’évolution de la lecture sur liseuses depuis 2006, « On notera également la constante progression du format ePub, désormais à 28% (+10pts) contre 43% pour le format PDF. »

Le marché du livre numérique représenterait 234 Millions d’euros pour 2016-2017, et aux États-Unis ce seraint 555,7 Millions de dollars américains (soit 464 Millions d’euros), ce qui exclut le segment des livres audio, pourtant en forte croissance.

On en comprend qu’aux États-Unis, la pression à la baisse exercée par les politiques de bas prix des livres numériques chez Amazon a conditionné les lecteurs à s’attendre à des prix bas pour leurs livres de loisir. D’ailleurs 44% des répondants dans l’étude française déclarent avoir acheté au moins un livre numérique pour moins de 4 euros. Pour être considéré comme un lecteur numérique, il faut en avoir lu quatre.

Si on compare la dernière page du rapport du SNE (Baromètre des usages du livre numérique) condensé, qui montre clairement que pour 61 des lecteurs le principal type de lecture qu’ils font porte sur un ouvrage littéraire, avec les chiffres des différents secteurs (Grand public vs professionnel) on ne manque pas d’être frappé par l’écart de revenus.

83 pour cent des revenus vont aux usages obligatoires2, alors qu’ils ne représentent que 22% de la pratique effective de lecture.

Si on considère que seuls les éditeurs qui peuvent et veulent participer donnent leurs chiffres, et que cela les plus grosses plateformes de vente de livres numériques (Amazon et Apple) ne diffusent pas leurs chiffres, mais indiquent que 50% des livres achetés sur leurs plateformes sont des livres numériques, on voit bien que le public de lecteurs de livres numériques est encore plus large que ce que révèlent les études du SNE et du CNIL.

Répartition du lectorat par genres selon le rapport du SNE 2017

La dernière page du condensé du rapport 2017 du SNE Baromètre des usages du livre numérique, p. 12 <http://aldus2006.typepad.fr/files/barometre-sofia-evolution-5-ans-opinionway.pdf> (sur le site Aldus).

Finalement, aux 21% de livres en sciences humaines, sciences et techniques, il faut ajouter au moins 1% de livres scolaires. C’est certainement plus. Mais les chiffres du SNE montrent que les achats de livres pratiques représentent 41% des revenus tirés de la vente de livres numériques au Grand public.

Si on ajoute les 8% représentés par l’achat de dictionnaires numériques et les près de 2% investis par les lecteurs dans des publications numériques de la catégorie (Religion, cartes, ouvrages de documentation), on dépasse les 50% pour les ouvrages qui sont des guides, des manuels ou de la documentation pratique ou à tout le moins visant à nous informer sur des connaissances utiles au moins pour nous orienter… dans le langage, dans le monde ou au-delà… (voir S. Célimon, Le livre numérique, op. cit., p. 24 : « 2.5 Sur l’édition numérique Grand Public »). 

Malgré tout, étant donné que les chiffres de l’auto-édition ne sont pas inclus, et que les ventes des plateformes comme Kobo et Amazon ne sont pas connues, « nous sommes et demeurerons sans doute encore longtemps dans une zone grise3. »

Critiques

Format ePub

Origine

Avantages

ePub 2 vs ePub 3

La plateforme Booki

De retour à Booktype

Illustrations du fonctionnement de la plateforme Booki

Rentrer dans un brouillon
Avantages et inconvénients par rapport à Etherpad : exemples ici

https://fr.flossmanuals.net/ecriture-collaborative/_draft/_v/1.0/comparatif-entre-titanpad-et-booki/

Éditer un livre en cours de fabrication ou déjà publié
Modifier le code HTML
Changer la feuille de style

Des moyens de lire les livrels au format ePub

Lire le résultat au format ePub directement dans le navigateur Edge ou le télécharger avec le plugin EPUBREader sur Firefox ou au moyen de Readium sur Chrome : https://www.flossmanualsfr.net/media/files/cartographie-culturelle/cartographie-culturelle.epub

 

1 Célimon, Sébastien, Livre numérique. État des lieux, perspectives et enjeux, Éditions du Cercle de la librairie, 2018, p. 13. Il nous renvoie au résumé qu’en a produit Hervé Bienvault, sur son blogue Aldus, «SNE : le baromètre des usages du livre numérique 2017 » http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2017/11/sne-le-baromètre-des-usages-du-livre-numérique-2017.html

2Célimon, ibid., p. 14.

3Célimon, Ibid., p. 18.

 

Plus clairement, ce que je veux dire, c’est qu’en permettant le suivi des modifications, l’enregistrement de différentes versions intermédiaires du livre et leur exportation vers des formats comme ePub 2 et ePub 3, Booktype indique bien la volonté de maintenir le lien avec le livre (susceptible d’être réédité même si c’est plus compliqué) et l’ouverture au potentiel de collaboration qui fait l’attrait du numérique pour les libres penseurs que nous sommes.
Et ma réflexion a évolué et je ne me sens plus aussi obligé de ne considérer comme révolutionnaires ou pertinents que les projets de co-édition. Mais je crois que le fait de prévoir que le livre pourra circuler et réédité est une démarche clé.

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.