Sites


Le Permanagement

Comment déployer le PM - Processus - La DSAI chez METRO France

 

Partie : Déploiement du Permanagemenr dans les entreprises :

 

La DSAI chez METRO France

 

Un exemple de management en entreprise qui s’inspire de la permarculture

 

Thibaut Massiet du Biest : Directeur des Services et Achats Internes

« On m’a donné la responsabilité d’un service qui regroupait une multitude de petites expertises toutes différentes autour des services généraux, des achats indirects et de la gestion de l’énergie.

Et la question qui s’est posé en 2017, avec mes collègues était :

  • comment pourrions nous donner du sens à tout ça ?
  • comment relier cet ensemble de services à destination de nos collaborateurs, de nos clients internes ?

Mais aussi avec l'objectif pour les personnes de travailler ensemble, dans la même direction, malgrès un panel de collaborateurs aux profils très différents et très hétérogènes

 

Donner du sens à un service qui a priori n’en avait pas de façon évidente !

Après un travail de réflexion collective nous avions trouvé notre ligne directrice qui était de répondre aux besoins de l’entreprise et des collaborateurs, en activant les 3P : Profit, People et Planet

  • Profit pour répondre aux attentes économiques de l’entreprise
  • People pour répondre au mieux aux besoins de nos collaborateurs
  • Planet pour systématiquement favoriser une démarche durable

Notre organisation d’équipe c’est naturellement structuré autour de ces 3 leviers...

Le profit

avec le pôle « Achats internes » pour créer de la valeur et générer des économies en apportant les meilleures réponses aux attentes de nos clients internes par l’achat de biens et de services nécessaire au bon fonctionnement de leur activité

Les people

avec le pôle « Services aux collaborateurs » pour apporter des services innovants qui facilitent le quotidien et améliore le bien vivre en entreprise

La planet

avec le pôle management de l’Energie pour fournir de l’énergie durable et optimiser les consommations de l’entreprise mais aussi pour accompagner l’ensemble de l’équipe dans l’approche durable des projets

 

Le lien avec la permaculture était donc naturel avec ses 3 principes éthiques :

Le « profit » : redistribuer les surplus

Les « people » : prendre soin des humains

La « planet » : prendre soin de la terre

 

Concrètement comment retrouve-t-on les 12 principes de la permaculture dans nos projets du quotidien

1 – OBSERVER ET INTERAGIR "

Ce qui a été important pour moi, manager d'organisation, était que les personnes de l’équipes soient référentes sur leurs métiers, même et surtout à l’extérieur de l’entreprise, de sorte qu’elles puissent se connecter avec leurs marchés dans le sens le plus large possible pour observer et donc pour appréhender toutes les solutions existantes sur leurs marchés

Donc observer ce qui nous entour avant d' interagir avec l’environnement.

Par exemple

Une collaboratrice acheteuse de solutions de mobilité (avion, train, flotte auto) est devenu Administratrice au conseil d’administration de l’AFTM (Association Française du Travel Management) qui représente les responsables d’achat de mobilité dans les entreprises. Developper le rapport avec le #1

2 – ECONOMISER ET RÉGÉNERER LES ÉNERGIES NON RENOUVELABLES  [COLLECTER ET STOCKER L’ÉNERGIE]

Limiter les dépenses est le métier de base d’un acheteur.

Mais être guidé uniquement par l’économie à réaliser lors de la négociation, sans prendre en compte à limiter les consommations l'efficaité énergétique des équipements, ne sera pas optimum. Avec l’énergie, la réduction des consommations des équipements est une préoccupation qui  majeur, en amont de la négociation des prix. Ex : Cela passe par l’innovation, la mise en place systématique d’éclairages LED par exemple .

 

3 – OBTENIR UNE PRODUCTION

Mettre en place des services qui répondent aux besoins des personnes tout simplement. Chaque projet doit aboutir à une production utilisable.

Exemple ?

 

4 – APPLIQUER L’AUTO REGULATION ET ACCEPTER LA RÉTROACTION

Le management d’une équipe performante passe par la mise en place d’une culture collective afin d'augmenter l’intelligence du groupe et l’utilisation de la co-construction.

et du feedback  Appliquer la rétro-action (feedback) tant positive qu'améliorative, et de façon moins silotée, moins hiérarchique, va libérer l'autonomie, la reponsabilité collective et individuelle en utilisant l'intelligence collective.

moins hiérarchique pour libérer l’intelligence individuelle par plus d’autonomie et de responsabilisation

 

5 - UTILISER ET VALORISER LES ÉNERGIES ET LES RESSOURCES RENOUVELABLES

"Laissons faire la nature !"

METRO France, en 2019, a été la première entreprise en France à signer un PPA (power purchase agreement => contrats d'énergie) avec un fournisseur pour être alimenté par de l’énergie éolienne pour 20% de ses besoins électriques totaux avant de déployer un programme d’installation de panneaux photovoltaïque en autoconsommation sur ses entrepôts

ML => il y également l'énergie humaine ds l'entreprise !

 

6 – NE PRODUIRE AUCUN DECHET

"Pas de gaspillage, pas de manque - Un point à temps en vaut cent."

A chaque fois préférer la solution qui ne génère pas ou peu de déchets comme avec la distribution de gourdes à l’ensemble des salariés du siège pour éviter l’usage de bouteille jetable et de gobelets en carton au quotidien;

ML => tu n'as pas d'exemple d'achat "juste", ou de produit avec la prise en compte de l'ACV ?

 

7 LA CONCEPTION DES MOTIFS AUX DETAILS

"C’est l’arbre qui cache la forêt"

Chaque projet avant de répondre à des indicateurs précis, techniques, doit déjà être perçu dans sa globalité => Va-t-il répondre aux 3 enjeux Profit, People Planet ?

Lorsque l’objectif d’un salarié se limite à quelques critères, seuls ces derniers risquent d’être atteint, mais cela sera-t-il bénéfique pour l’ensemble. => développer la perte macro caché par l'objectif de dimension "micro"

Demander à un acheteur de faire des gains n’a d’intérêt que dans une réalité plus globale, avec une vision systémique (macro?)

Un exemple très simple et concret. => Si l’objectif d’un acheteur et d’acquérir des bureaux en baissant les coûts de 10%, cela sera facilement atteint si le critère qualité (défn la qualité => critère de ce qu'est la qualité) est mis au second plan, le coût à court terme pourra donc baisser.

Mais imaginons que la durée de vie soit 2 fois plus courte, le coût final, sur le long terme, sera augmenté de 80%. L’objectif financier devient donc contre productif et peu même générer des pertes pour l’entreprise.

 

8 – INTEGRER AU LIEU DE SEPARER

"Plus on est nombreux, moins le travail est dur"

Pour le déploiement de panneaux photovoltaïques, la mise en place d’un mécanisme de financement participatif permet aux salariés d’intégrer le projet et d’en être partie prenante. Le salarié se voit proposer un placement financier et participe activement à la politique durable de l’entreprise.

ML = as tu des exemples de travail collaboratif ?

 

9 – SOLUTION LENTE A PETITE ECHELLE

"Plus on est grand, et plus on tombe de haut. Rien ne sert de courir, il faut partir à point"

Chaque changement commence par une première étape. Les salariés peuvent prendre un abonnement trismestriel pour bénéficier tous les 15 jours de paniers de fruits et légumes issus des produits qui ne peuvent plus être vendus aux clients (Caisses ouvertes, abîmées, emballages déchirés..)

ML => N'avez pas fait de qq chose de nouveau à petite échelle avant de le développer, ou avez fait un nouveau qq chose aui n'as pas fonctionner et que vous avez pu arrêter sans grands coût.

 

10 – SE SERVIR DE LA DIVERSITE ET LA VALORISER

"Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier"

Un collaborateur qui chante pour un groupe de musique dont le groupe a été retenu pour animer une soirée d’entreprise. Les savoirs, les compétences sont nombreux et il faut pouvoir les mettre a profit.fiés

ML => avez vous des activités qui sont diversifiés ? ou des fournisseurs diversifiés ? ou des clients diversifiés ?

 

11 – UTILISER LES BORDURES ET VALORISER LES MARGES

"La bonne route n’est pas toujours la plus fréquentée"

Notre siège avait un service d’accueil avec une activité variable selon les jours, les heures, mais globalement cette activité était plutôt réduite.

Les créneaux horaires connaissant moins de passage ont ainsi été utilisés pour mettre en place une offre de conciergerie à destination des collaborateurs. Cela a permis de créer plus de lien avec les salariés et de donner plus de sens au travail quotidien des hôtesses d’accueil présentes.

Et bien sûr avec en plus un véritable service permettant d’améliorer le bien (mieux ?) vivre des collaborateurs.

 

12 – FACE AU CHANGEMENT ETRE INVENTIF

"La vision ne consiste pas à voir les choses comme elles sont, mais comme elles seront"

En 2018 nos commerciaux parisiens bénéficiaient de voitures électriques pour leur déplacements professionnels avant que la ville de Paris décide d’arrêter le service autolib et les bornes de recharges électriques qui vont avec. N’ayant plus de solution de recharge ces véhicules ont été remplacés et replacés comme véhicules de services sur nos entrepôts.

 

ML => "l'idée ici est de rentre plus fort, grâce à un problème qui pourrais être vu comme un frein.

 

 

 

 

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.