Sites


LibreGraphicsMag 2.2

Interview : le collectif Empowermentors

Citation 1 : . " La façon dont le logiciel libre est perçue par la plupart des gens consiste en empowerment, le fait que nous parlons de logiciel libre et pas de la liberté de l'utilisateur. La liberté du logiciel implique que la chose qui doit être libre, c'est le logiciel , pas l'utilisateur . Nous prenons les idéaux, les extrayons du corps pour les appliquer à des objets " .

Citation 2 : "Un des bogues que j'ai vu était dans ce jeu appelé // 0 AD // similaire à // Civilisation //. Il y a des personnages dans le jeu qui semblent, si vous cliquez dessus, être des femmes dont une des propriété principale est de faire travailler les hommes plus dur, de par leur existence à proximité."

[[ Subhead ]]Kyra est le fondateur du collectif Empowermentors, une nouvelle initiative pour les femmes et de couleur multi marginalisées intéressées par le logiciel libre et la culture libre. Kyra a été interviewé par ginger coons pendant Libre Planète 2013 à Cambridge , Massachusetts . [[ / Subhed ]]

GC: En commençant l'initiative Empowermentors , qu'est-ce que vous visez à faire?

K : Tout d'abord, c'est un espace . C'est un espace pour les personnes de couleur marginalisées. Ainsi, par multi-marginalisée , c'est un peu le jargon que beaucoup de gens ne comprennent pas , mais fondamentalement , ce sont des gens qui ont une autre identité marginalisée, qu'ils soient femmes ou trans ou handicapés, ou des choses  de ce genre. Tant qu'ils sont aussi une personne de couleur. Ils sont invités à se joindre au groupe . À la base, j'ai commencé par faire un espace pour cela. Tout ce qui sort de ce contexte est susceptible de changer, mais c'est pour les gens dans le logiciel libre et les communautés culturelles libres . Ce que je voulais personnellement aborder à travers cela, ce qui pourra changer si d'autres ne veulent pas, devait servir à des fins semblables à Jeunes Linuxiens ou au Feminisme Geek en documentant ces questions et expériences. Ainsi, au lieu d'essayer d'être assimilé et normalisé dans le mouvement, en faire un mouvement en propre qui se bat pour lui-même et trouve ses solutions. Nous n'essayons seulement pas de faire que les gens de couleur se sentent les bienvenus dans le logiciel et la culture libre. Nous essayons d'introduire une nouvelle façon d'aborder les questions. Fondamentalement. Donc vous ne pouvez pas le faire juste en appelant les gens. Ainsi, sous le nom "Empowermentors", comme il l'indique, est caché l'émancipation , qui est ce que le logiciel libre est censé recouvrir, mais aussi le mentorat (de mentor, celui qui aide à penser) et atteindre les gens qui ne sont pas dans les normes . Au lieu de simplement mettre les gens dans des positions qui parlent des positions. Les gens ont une communauté qu'ils peuvent atteindre et rejoindre ainsi que d'autres personnes . Et se sentir en sécurité et validée .

GC: Concernant cette interdisciplinarité de la marginalisation se multiplient, certains diraient que vous êtes radicalement discriminant...

K : Qui nous pouvons atteindre ? C'est un petit créneau ?

GC: Oui. Pour le moment il n'y a pas beaucoup de gens qui sont intéressés dans le logiciel libre et la culture libre qui pourraient convenir à ...

K : Nous n'essayons pas d'être grand. Nous le faisons pour nous. Ce n'est pas pour que l'ensemble du mouvement se sente mieux . Cela fournit un espace pour les gens qui en ont besoin. Si vous n'en avez pas besoin , c'est vraiment super pour vous, mais d'autres personnes le pourront. Et cela parle à toutes les personnes qui, lorsque le groupe a été annoncé, étaient en train de se dire : " Oh, je suis un homme blanc, mais je me sens une sorte de parenté avec tous ces gens et je souhaite en faire parti." Le reste de la communauté vous accepte déjà. Vous avez votre espace. Cela signifie vraiment quelque chose quand les gens ne reconnaissent pas qu'il y a un déséquilibre, lorsque les rôles sont inversés.

GC: Je suppose que ce que je veux dire ici, c'est cette question de : "Très bien". Cela fait sens. Vous déterminez vos limites. Vous existez pour servir une situation spécifique. Sensible .Mais un grand nombre d'organisations de ce genre s'allient. Quelle est votre position sur ...

K : " et s'allient"

GC: Oui . Parce que c'est une chose controversée .

K : En ce moment , il semble que les alliés soient plus nombreux que nous. Non seulement en nombre, mais dans l'espace que les individus occupent. Qui est un gros problème et vraiment bouleversant de voir se produire. Donc, je ne sais pas comment cela va continuer. Je ne sais pas comment cela va tourner. Ce sera probablement toujours une discussion en cours. Mais c'est une question, certainement.

GC: A propos des idéaux méritocratiques du Logiciel Libre , qui font tellement à masquer toutes les autres questions en disant " oh non , regardez, nous donnons aux gens leur chance". Nos jugements sont basés sur cette chose abstraite et technique que nous disons que nous disons pouvoir quantifier, pas en fonction de leur capacité à s'intégrer dans une communauté. Comment comprenez-vous ses aveuglement méritocratiques ?

K : Je pense que c'est un énorme problème. C'est une communauté homogène qui réussit à ignorer le fait que la plupart des gens qui viennent volontairement et sont en mesure non seulement d'atteindre la communauté et de s'impliquer, mais à y rester une fois qu'ils ont obtenu, sont essentiellement des hommes. Donc, nous devons attribuer ces différences aux différences inhérentes à des gens qui n'ont rien à voir avec la façon dont la communauté du logiciel libre se comporte , ou qui représente l'une ou l'autre de ces questions. Je suppose que la plupart des gens pensent que la décentralisation vient d'abord et dans un second temps, la diversité et ces autres problèmes. Et [ ils ] ne réalisent pas qu'il ya d'autres problèmes qui ne dépendent pas de la centralisation et que, en fait ,la décentralisation et les réseaux peuvent être beaucoup plus oppressants que les organisations verticales du fait qu'ils sont si culturellement ancrée dans une communauté, que c'est ce qui en retient des personnes à l'extérieur.

gc : Plus de femmes sont explicitement incluses dans les communautés F/LOSS, mais on peut sans doute tenir pour acquis que presque chaque femme qui va à tout genre de rencontre de libriste ou hacker sera à un certain niveau inquiété ou insulté...

K : Il y a cette poussée externe [d'inclure les femmes], c'est populaire en ce moment. Et les gens qui prennent ces décisions sont toujours les mêmes personnes, créant un espace ou un effort pour inclure les femmes. Mais cette discussion n'a pas vraiment commencé sur la race . Ou d'autres points. La sexualité ou les genres non-binaires. Nous n'inclusion de ces différentes identités dans le cas où elles acceptent déjà notre message. Je pense que les espaces fermés, en particulier , sont très importants pour ne pas compromettre les idéaux du logiciel libre, et de les aborder d'un lieu complètement différent. Et c'est vraiment important pour la grande communauté du logiciel libre, car elle peut former des coalitions sur la défense de la liberté de l'utilisateur et la liberté du logiciel et aussi apprendre des erreurs du passé. Et je pense qu'il ya quelque chose que nous ne pouvons pas réaliser simplement en essayant d'atteindre plus ou inclure plus de personnes parce que dans ce cas vous n'êtes pas en position de vous changer. Vous vous changez superficiellement .

J'aimerais qu'Empowermentors fournisse un espace spécifique pour les personnes multi-marginalisées de couleur parce que je pense que les questions de genre, de sexualité et de classe sont aussi importantes. Mais je pense que la race est vraiment une question rarement traitée de la culture libre. J'espère qu'Empowermentors peut aider les gens à être maîtres de leur politique. C'est assurément la chose imortante pour moi. Je ne considère pas que le comportement au sein de la communauté, mais le logiciel lui-même en tenant compte des moyens que le logiciel peut être potentiellement raciste. Comme une façon d'exclure sans avoir de règles explicites pour le faire.

La façon dont les gens perçoivent le logiciel libre est l'autonomisation de l'utilisateur, et le fait que nous parlons de logiciel libre et de ne pas la liberté de l'utilisateur. Le logiciel libre implique que la chose qui doit être libre, c'est le logiciel, pas l'utilisateur . Nous prenons les idéaux, les retirons du corps pour les appliquer à des objets . Et une grande part de l'accent sur ​​le plaidoyer a tendance à être sur la façon dont nous pouvons avoir des joueurs plus puissants à notre côté : souvent des entreprises et souvent des gens qui ne veulent pas reconnaître ces questions. Et ce ne sont souvent pas des gens qui travaillent pour la justice sociale, mais seulement des personnes qui travaillent à banaliser le logiciel libre et de le transformer en quelque chose de rentable, ce qui en fin de compte toujours porte atteinte aux objectifs de responsabilisation des utilisateurs.

GC: Pour élargir le contexte de la discussion : qu'est-ce que vous voulez voir des Empowermentors ? Voulez-vous voir plus de gens de plusieurs marginalisations ? Voulez-vous voir un meilleur support pour les gens qui sont là ?

K : Probablement. C'est probablement une chose qui n'est pas un objectif du tout. Mais je le vois comme une chose naturelle qui se produirait, aux côtés des choses que je voudrais que nous fassions. Il n'ya pas de "nous avons gagné". Il n'ya pas de "nous l'avons fait". Il n'y a pas "toutes les personnes multi-marginalisées utilisent le logiciel libre" ou quelque chose. Il n'y a rien de ce genre là. À sa base, qu'il fonctionne comme un espace pour les gens. Ainsi, les désirs et les problèmes de la population qu'il dessert vont toujours être ce qui importe. Pour moi, je voudrais vraiment nous voir créer ou écrire et produire des matériaux qui expliquent le logiciel libre et la culture libre de notre point de vue. Et en faisant cela, former des coalitions avec d'autres organisations anti-racistes ou anti-sexistes sur les questions de propriété des médias et la propriété du logiciel et toutes ces choses. Donc, c'est quelque chose qui m'intéresse, je serais ravi de commencer la fabrication d'outils par et pour nous . Une des activités que j'ai ajoutés au wiki est de documenter et de travailler sur les bogues dans les projets de logiciels libres en général. Et je sais que cela ressemble à changer le logiciel libre , et ce l'est peut-être , mais le logiciel est encore infiniment reproductible et a un impact. Un des bogues que j'ai vu était dans ce jeu appelé // 0 AD // similaire à // Civilisation //. Il y a des personnages dans le jeu qui semblent, si vous cliquez dessus, être des femmes dont une des propriété principale est de faire travailler les hommes plus dur, de par leur existence à proximité. Donc vous pouvez voir comment les choses doivent changer . Et interpelant sur la façon dont le logiciel intègre les points de vue des gens qui le font. Et comment les différents idéaux sont codées dans le logiciel.

gc : Si la propriété de ce petit personnage féminin est de faire travailler plus dur les hommes, c'est quelque chose que nous pouvons légitimement dire avoir besoin de corriger ? Peut-on dire que ce jeu ne peut pas avoir cette propriété ?

K : Doivent-ils avoir la liberté de faire ce jeu de la façon dont ils veulent ? Parce que c'est pour eux ? Ce que j'entends, c'est ce "oh , mais c'est comme le sexisme inversé" ou "oh, c'est le racisme inversé" ou "tout le monde doit avoir son espace". En fait, non . Nous pouvons interpeler les gens qui sont dominent, qui occupent tout l'espace .

gc : Mais les gens vont vous demander pourquoi vous interpelez leur logiciel et vous dire que vous pouvez faire le votre ?. Une fois que vous serez inclus dans la conception du logiciel, pourquoi ne produiraient-ils pas le leur sans vous ?

K : Nous répondrons à cela quand ils le diront. Nous essaierons. Mais notre réponse, nous l'espérons, ne sera pas faite pour les apaiser, mais pour aider d'autres personnes comme nous, qui pourrait comprendre le problème et peut-être se joindre à nous. Notre but n'est pas de faire appel à des gens au pouvoir et d'être légitimés. Cette préoccupation va certainement venir encore et encore et encore. Et ça va être ennuyeux et pesant. Mais je ne pense pas que cette affaire soit finie, car ça a toujours été un problème. Il ya beaucoup de groupes qui tiennent à garder le cap.

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.