Sites


Performance audiovisuelle et pratique du VJing

Objets 3D

Nous nous intéresserons plus spécifiquement à l'intégration d'objets issus de programmes de modélisation dédiés comme Blender ou leurs équivalents propriétaires. Les objets 3D sont rélaisés en assemblant des éléments de base nommés vecteurs et primitives (triangles, cubes, extrusions). On peut aussi assembler des objets 3D dans des logiciels comme Pure Data et Processing (voir l'article "images génératives").

Le format Wavefront

Il s'agit originellement d'un format de fichier au format texte ASCII, pendant libre d'un format binaire propriétaire issu du monde Silicon Graphics. Les fichiers Wavefront se distinguent le plus souvent par leur extension de fichier .obj et contiennent une description textuelle d'objets géométriques (lignes et courbes de Béziers, polygones, formes libres). La librairie Gem de Puredata permet de les ouvrir et de les afficher, seuls ou par groupes, sans toutefois pouvoir les modifier. Pour cela, on fera appel à un modeleur 3D tel que Blender, Xara Xtreme ou Wings3D et ensuite enregistrer ses objets au format .obj.

Modélisation 3D réalisée avec Blender affichée par le programme Puredata/Gem. Auteur: Bathie Baye Fall, Licence GNU/GPL. Extrait de la valise pédagogique de Ker-Thiossane, Dakar.

Le moteur OGRE

OGRE est un moteur 3D libre et multiplateforme, distribué sous forme de framework de programmation orienté objet avec le langage C++. Il permet de gérer des éléments 3d complexes contenant à la fois des acteurs 3D, les informations nécessaires au mapping de leurs textures, et différentes animations de ces acteurs dans une scène 3D en temps réel. On peut également y intégrer des algorithmes sous forme de shaders. Il tire parti de l'accélération matérielle des cartes graphiques modernes. Il est intégré dans de nombreuses applications, notamment Blender.

Capture d'écran OGRE - NeD80 sous licence CC-BY-SA 

Le moteur de jeu de Blender

Le programme 3D Blender est une exception dans la mesure où il peut à la fois être utilisé pour modeler, calculer un rendu, effectuer un montage vidéo, être scripté en Python, mais également contrôlé de façon interactive par le biais de son moteur de jeu, ou game engine. Il s'agit d'un outil de programmation de haut niveau, constitué par l'assemblage de briques logiques de 3 types : les capteurs, les contrôleurs et les actuateurs, ne nécessitant pas l'apprentissage préalable d'une langue de programmation. Le wiki de www.blender.org regorge de documentation, en anglais comme en français. La consultation du tutoriel de Jean-Michel Soler est également un bon point de départ (http://jmsoler.free.fr/didacticiel/blender/tutor/bgameengine_basis.htm).

Photo d'écran de l'interface de Blender Game version 2.6. L'utilisateur s'apprête à insérer un capteur de type Détection de collision.

Dans le spectacle Même pas morte de la cie Mabel Octobre, une marionnette 3D nommée Vesna est animée en direct par ce game engine. Ses mouvements de tête et du corps sont commandés en direct par un Space Navigator (une sorte de joystick 3D). Son image est projetée sur un tulle. Les comédiens, qui interagissent avec elle, se trouvent dans l'espace situé juste après ce tulle et sont éclairés de telle sorte qu'une image hybride soit recomposée avec la rétro-projection depuis l'arrière-scène. http://www.mabeloctobre.net/creations/meme-pas-morte/.

Les hacks de moteurs de jeu libres

La libération du code source du moteur du célèbre jeu de combat multijoueurs en vision subjective Quake en 2005 a permis la naissance d'une importante communauté de joueurs "libérés". Des développeurs ont également publié des ressources graphiques, des personnages, des cartes. Très rapidement, des artistes-joueurs s'en sont emparés pour les hacker et les utiliser au cœur de leurs performances et sets de VJ. On peut notamment citer l'artiste français Rep (http://www.314r.net/) et l'artiste anglais Julian Oliver, lequel a également développé une extension à son programme permettant de sonifier le jeu avec Puredata.

"q3apd Lovebytes", 2006,CC by-SA Julian Oliver & Steven Pickles

"q3apd", 2003, CC by-SA Julian Oliver & Steven Pickles

On peut également citer les moteurs de jeu libres Irrlicht (irrlicht.sourceforge.net)et Sauerbraten (www.sauerbraten.org).

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.