Sites


Putain de machines

Occasion2

Scilsé prépare son sac avant de partir pour sa journée de travail.

 

Il range son ordinateur portable dans la poche arrière, le plus prêt possible de son dos. Ses stylos sont rangés dans les pochettes de gauche. Il loge ses quatres clefs usb et son téléphone dans la pochette de droite. Il tris les documentations et ses notes pour les insérer par ordre alphabétique dans son classeurs. Ce porte document est inséré dans la poche centrale avec le chargeur de son ordinateur. Papiers administratif, badge d'entrée, clefs, lunette et piles sont logés dans la pochette avant.

 

Tous ces objets, constitués eux même d'objets, sont indispensable pour son quotidien. Rangés, triés afin de les trouver rapidement, ils sont aussi disposés pour ne pas être détériorés à la suite de choc.

 

Une fois son sac solidement arrimé à son dos grâce au système de bretelle munis de clipse réglable, il profite d'être en avance pour saisir l'éponge rangée dans le bac au dessus de son évier. Il nettoie sa table de travail, rassemble tous les objets ayant protégés les aliments de son petit déjeuner, ouvre la porte sous l'évier, tire la poubelle posée sur une étagère munis de glissière et mets les objets devenu inutile à l’intérieur. Après avoir refermé la porte, il saisie le savon situé dans le bac métallique prévu à cette effet. Il tourne les robinets, frotte ses mains, range le savon, se rince les mains, referme les robinets et prend le torchon posé sur le sèche serviette.

 

Une fois ses mains propre, il prend ses gants. Laissant l’extrémité de ses doigts découvert il les utilise lors de ses déplacements en vélo.

 

Son travail de technicien en robotique dans un centre de recherche à Bangui lui demande beaucoup de temps pour se tenir au courant de toute les avancées technologique. Scilsé est souvent consulté pour l'aide aux choix techniques avancés.

 

Un projet d'intégration d'une carte mère sur un exosquelette destiné à la recherche en milieux marin lui a été affecté il y a quatre mois. Les ingénieurs lui ont donnés toute les contraintes auxquelles sera soumis ce système. Il doit trouver tous les objets utiles constituant cette machine.

 

Vis, châssis, vérin amortisseur, connecteur électrique, connecteur de données, blindage électromagnétique, autant de choix technique à faire.

 

Une fois son vélo posé, il range ses gants dans son sacs et en ressort son badge d'identification. Après avoir atteint le premier sas d'entré, il l'a présente au lecteur de badge. La porte d'accès au site s'ouvre. Il épingle son badge d'accès à la ceinture de son pantalon et se dirige vers son laboratoire.

 

Aujourd'hui il doit tester une série d'objets destinées à rigidifier la carte mère avant sa fixation.

 

Il enchaine les tests, repère des points à améliorer, note les bon points, élimine les objets défaillants.

 

La matinée terminée, il se rend au self. Des terminaux indépendants sont installés à chaque tables.

 

Scilsé profite de cette partie de la journée pour se tenir au courant de l'actualité dans le monde. Ne privilégiant aucun liens, il navigue de site en site. Son attention est soudainement portée vers un fait divers. L'activité d'une plateforme pétrolière a été stoppée pour la journée suite à un accident. Un ouvrier a sectionné un conduit de pétrole lourd. Les sécurités ne s'étant pas enclenchées, le pétrole s'est répandu dans l'océan.

 

D'après les premiers résultat de l'enquête, un système d'exosquelette aurait eu une défaillance. Son système de contrôle se serait emballé. Le bras gauche aurait fait un mouvement brusque ayant emporté la canalisation principal en question.

 

L'homme dans la machine aurait subit de plein fouet la pression du pétrole sortant de la canalisation.

 

Scilsé regardant les reportages sur le sujet, ne pu s'empêcher de pester :

« Putain de machine »

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.