Sites


RepRap

Rencontrer des pièges

Au cours de la mise au point ou de l'usage de votre machine, vous allez rencontrer des petits problèmes qui peuvent paraître insolubles si vous ne les abordez pas avec du bon sens. Pour le reste, ce chapitre répond aux différents problèmes courants rencontrés.

Remonter la chaîne

Même si l'imprimante 3D, une fois en service, apparaît comme un simple périphérique informatique, elle peut être sujette à des problèmes qui viennent d'autres plans.

Une RepRap a des composants mécaniques, guidés électriquement par une carte électronique, elle-même pilotée par un logiciel. C'est dans cet ordre et toujours dans cet ordre qu'il faut remonter le fil des incidents. Cette méthode vous permettra d'économiser un temps précieux.

Quelques difficultés les plus fréquemment rencontrées

Problème : l'extrudeur patine et le filament n'avance pas

Du côté mécanique 

  • la bobine de filament est-elle libre et non emmêlée ?
  • la roue d’entraînement est-elle propre ?
  • un obstacle (comme le plateau par exemple) n'obstrue-t-il pas la sortie de la buse ?
  • la buse est-elle bouchée ? ( si c'est le cas, retirer et remettre le filament, à chaud)

Du côté électrique 

  • vérifier dans le logiciel que la buse a bien atteint la température requise ?
  • si ce n'est pas le cas :
    • vérifier le câblage de la résistance de chauffe.
    • hors tension, décâbler la résistance et vérifier sa valeur au multimètre pour s'assurer de son état.

Du côté électronique 

  • sous tension, en mettant une consigne de température, vérifier au multimètre la tension qui sort de la carte de contrôle au niveau de la résistance de chauffe.

Du côté logiciel 

  • vérifier la communication USB.
  • transférer à nouveau le firmware sur la carte.

Le point de non-retour, si vous ne trouvez toujours pas l'origine du problème, il vous reste à :

  • passer dans un lab pour demander de l'aide (lisez le chapitre Où trouver de l'aide ?).
  • demander de l'aide sur IRC ou un forum.
  • ouvrir la fenêtre et y jeter au choix, l'ordinateur, l'imprimante ou quelques briques en mousse bleue (ça défoule bien).

Problème : la machine "saute des pas", les couches sont décalées les unes par rapport aux autres

Du côté mécanique

  • la courroie est-elle bien fixée aux éléments mobiles ?
  • la courroie est-elle bien tendue ?
  • la structure est-elle bien rigide ?
  • la plaque de verre est-elle bien attachée ?

Du côté électrique

  • Le réglage du courant des drivers de moteurs pas-à-pas est-il correct (il doit être au minimum possible) ?
  • L'alimentation est-elle suffisamment puissante pour la machine ?
  • Tous les câbles sont-ils bien connectés ? Vérifier les connecteurs, les faux contacts sont parfois cachés.

Du côté électronique

  • L'accélération n'est-elle pas trop haute ?
  • La vitesse n'est-elle pas trop haute ?
  • Les drivers de moteurs pas-à-pas sont-ils trop chauds ?

Du côté logiciel 

  • Le fichier STL contient-il trop de détails (il en résulte un fichier G-code trop dense) ?
  • Le baud-rate du port série est-il trop lent ?
  • L'ordinateur se met-il en veille ?

Comme vous pouvez le constater, la démarche consiste à aller du plus simple au plus compliqué. Normalement vous trouverez la solution au problème avant d'avoir remonté toute la chaîne (et d'avoir atteint le point de non-retour).

Problèmes de qualité d'impression

Imprimer en 3D s'apprend. La réussite d'une impression dépend de nombreux paramètres. Avec un peu d'expérience, vous apprendrez à les maîtriser, mais à vos débuts vous rencontrerez forcément des problèmes mineurs qui impacteront la qualité de vos pièces.

Voici quelques-uns des problèmes les plus courants :

  • La pièce n’adhère pas au lit chauffant. Pour le PLA, si vous imprimez sur un plateau en verre directement, nettoyez-le, et augmentez la température du lit. Vous pouvez également essayer du scotch de peintre bleu collé sur le plateau, ou du scotch de PET passé au papier de verre fin. Pour l'ABS, augmentez la température du lit, et appliquez un mélange assez dilué d'acétone et de chutes d'ABS (attention aux vapeurs).
  • La pièce se déforme après quelques couches et finit par se décoller. Cela est dû à un refroidissement de la pièce en cours d'impression. Vérifiez que vous ne refroidissez pas la pièce trop agressivement avec les ventilateurs. Vérifiez également qu'il n'y a pas de courant d'air et que la pièce dans laquelle vous vous trouvez n'est pas trop froide.
  • Il manque du filament dans les chemins de plastique déposés. Vérifiez que le filament avance bien, voir l'aide à ce sujet ci-dessus. Vérifiez également que les réglages de pas par millimètre de l'extrudeur sont corrects. Dans Slic3r*, lorsque vous configurez le diamètre du filament, ne vous fiez pas au fabricant, mesurez-le, souvent le filament de 3mm fait plutôt 2.8mm.
  • Les pièces sont cassantes, se séparant entre deux couches. Augmentez la température de la buse.
  • Les pièces présentent des "coulures" sur leurs parois, diminuez la température de la buse.
  • Vous voyez de petites "vagues" sur les parois, resserrez les courroies.

Si vous avez un problème non listé ici, n'hésitez pas à contacter la communauté (avec une photo de votre problème), et pensez à consulter également cette page provenant du wiki RepRap (http://reprap.org/wiki/Print_Troubleshooting_Pictorial_Guide).

Perturbations électromagnétiques et autres ésotérismes

Les systèmes électroniques sont en général assez sensibles aux perturbations électromagnétiques et aux décharges d'électricité statique.

Il est bon de savoir qu'en changeant d'étage dans un bâtiment, le corps humain peut se charger de plusieurs centaines de volts en électricité statique (avec une très petite puissance, évidemment). Cette charge, si elle est transmise directement à des composants électroniques, par contact, peut les détruire instantanément. Pour éviter ce genre de désagrément, il est bon de prendre l'habitude de toucher préalablement la masse de la machine (une partie métallique, par exemple celle qui entoure la prise USB) avant toute intervention sur l'électronique.

Les perturbations électromagnétiques, quant à elles, sont des courants résiduels et violents, provoqués par des alimentations à découpage ou autres composants de puissance, qui se propagent dans le réseau électrique d'une machine, ou même d'une maison. Ce type de perturbation peut provoquer différents phénomènes étranges qui peuvent paraître à la limite de la magie. Par exemple, la liaison USB se déconnecte intempestivement en cours d'impression, un moteur perd des pas (et ne se retrouve pas à l'endroit où il devrait être).

Rassurez-vous, ce type de problème apparaît très rarement, les cartes électroniques étant en général protégées contre ce type d'agressions. Cela dit, ces indications peuvent tout de même servir de piste, en dernier ressort (avant l'étape de la fenêtre).

Pièces de rechange

Imaginez-vous dans quelques semaines, avec devant vous une imprimante 3D qui peut imprimer ses propres pièces. Et une de ces pièces casse ! Il vous faudrait une imprimante 3D pour imprimer cette pièce, mais la vôtre ne peut plus le faire ...

Pour éviter ce genre de situation, une solution toute simple : dès que votre imprimante 3D fonctionne correctement, utilisez-la pour imprimer un jeu de pièces d'avance. Les fichiers STL pour chaque modèle sont en général référencés sur la page du wiki http://reprap.org de votre machine.

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.