Sites


Sécurité informatique et vie privée

Les piliers du deuxième cercle : S'incruster dans les navigateurs

Si on veut être un acteur du Net gagnant beaucoup d'argent mais que l'on a ni Système d'exploitation ni navigateur pour espionner les internautes (car ce sont les profils des internautes qui valent une fortune - voir la valorisation des profils des utilisateurs de Facebook, le jour de son entrée en Bourse, à plus de 104 milliards de US$), comment faire pour être au plus près d'eux ?

La solution est de s'incruster dans les navigateurs des autres. Il y a deux grandes formes d'incrustation : les "Barres d'outils" et les "services".

Les "Barres d'outils"

Pourquoi croyez-vous qu'ils soient des milliers à essayer de vous refourguer leurs "Barres d'outils" ? Elles sont toutes aussi inutiles les unes que les autres et n'ont qu'une finalité : tracking (espionnage de tout ce que vous faites sur le Net - espionnage de pans entiers de la vie privée, si vous préférez !)

Le tracking est tellement important, rapporte tellement d'argent, que certains pratiquent le hijacking ou le "Drive by download" ou l'exploit (exploitation d'une faille de sécurité) pour incruster de force une "Barre d'outils".

Les "Services"

Des services comme "Wot" (Web of Trust), Safe Browsing (Google Safe Browsing), ... encensés par la presse et les utilisateurs, paraissent comme hautement suspects de tracking. Ils s'incrustent dans les navigateurs, exactement comme les "Barres d'outils", mais de manière plus subtile et furtive (on ne les voit pas toujours - il n'y a généralement pas d'interface). Ils ont le même comportement que les Web Bug et même pire. A chaque mot clé saisi, à chaque page visitée, ils rapportent à un serveur central (ce qui ralenti la navigation) sous prétexte de consulter et rapporter la Web Réputation de l'URL visitée. A partir du moment où quoique ce soit accède à un site tiers durant la navigation, page par page, c'est très exactement le même comportement qu'un Web Bug, au même endroit, au même moment. On enfume l'internaute, on se substitue à sa vigilance qu'il fini par perdre et on l'espionne "pour son bien" !
Google, qui durant des années n'avait que sa barre d'outils pour s'incruster dans les navigateurs des autres, comme Internet Explorer ou Firefox, a désormais son propre navigateur ! Avec Google Chrome, Google est entré dans votre ordinateur avec un beaucoup plus gros espion.

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.