Sites


Société post croissance

Expérimentation et pratiques concrètes

 

EXERCICES POUR (TENTER) D'EXPÉRIMENTER PHYSIQUEMENT LA RÉSONANCE

Les excercices ci-dessous seraient effectués un après l'autre dans cet ordre.

 

Exercice d'éveil du corps (5 à 7 min)

L'objectif étant de  sortir de notre tête

Tout le monde est debout et un animateur donne les exercices à faire: on bouge les jambes, les pieds, les hanches, les bras, on fait du bruit, on se déplace dans la salle de manière aléatoire, on bouge en mettant de l'avant la tête, puis l'épaule, la main, les hanches, les pieds. 

Exercice de mise en contact avec l'autre (15 min)

On se place ensuite en équipe de deux. Les gens s'assoient en indien les uns devant les autres, chaque couple de personne se tient par la et se regarde dans les yeux sans parler pendant 5 minutes.

Suite à cette observation, les équipes vont effectuer l'exercice du miroir : la personne A se met à bouger et la personne B  doit suivre chaque mouvement de A comme un miroir. Après 2 minutes, on inverse les rôles. Après 2 minutes, les rôles de leader/follower sont interchangés sans qu'aucun mot ne soit dit. Les équipes doivent donc être suffisamment à l'écoute de l'autre pour savoir quand chacun est leader ou follower. Cet exercice permet d'être à la fois à l'écoute et de répondre.

 

Moment de discussion (10-15 min)

Pour exprimer comment on s'est senti, comment on a vécut l'expérience.

  

Exercice d'embodiement (30 min)

Par la suite, on crée des équipes de 3 personnes.

Les animateurs vont dire des mots et chacune des équipes de 3 personnes doit prendre une position physique pour représenter une scène qui incarne ce mot. Ensuite, chacun leur tour, chaque personne d'une équipe doit changer de position pour représenter de nouveau ce mot. Après chaque changement de position, chaque membre du groupe observe la nouvelle scène, on observe ce qu'elle représente, ce qu'elle nous fait ressentir.

Les mots utilisés seront inspirés des thèmes abordés dans l'ouvrage collectif. Exemple de mots  :

  • Pouvoir
  • Care
  • Travail de production
  • Travail de reproduction
  • Inégalité
  • ...

Cet exercice vise à développer, à la fois notre capacité à écouter et à répondre à la scène, mais aussi à voir comment les différents concepts seront illustrés.

Par la suite, les animateurs qui ont observé les différents groupes sélectionnent une scène qui a été particulièrement intéressante et demande à l'équipe de la reproduire.

Cette scène est analysée collectivement  :

  • Qu'est-ce que les gens voient dans la scène? Observer comment les perceptions sont différentes selon qui l'observe.
  • Demander à des volontaires de venir remplacer une personne dans la scène (interchanger le genre des personnages, leur grandeur)
  • Ré-évaluer l'interprétation de la scène et voir comment simplement en changeant l'apparence physique de la personne, cela influence notre interprétation de la scène.

 Les objectifs de cet exercice sont  :

  • d'amener les participants à embodier le travail de reproduction, de production, les inégalités selon les mots que les gens devront mettre en scène.
  • D'amener les conditions favorables à une expérience de résonance  :
  • les gens sont volontaires de participer à l'atelier
  • ils doivent chacun leur tour incarner une position qui vient influence la scène et constamment observer ce que cette nouvelle scène leur fait ressentir
  • D'amener une autoréflexion sur ce que cet atelier leur aura fait prendre conscience.

 

EXERCICE POUR ATELIER SUR L'INSTRUMENTALISATION DE LA RÉSONNANCE

Est-ce que la résonance peut-être une sous-catégorie de l'aliénation? Peut-elle être au service du capitalisme?

#1 Résonance instrumentale est une simulation de résonance peut être instrumentalisée par le système? Comment distinguer les deux?

#2 dans le cadre de la consommation, du désir qui repose sur des promesses de résonnance. Derrière le consumérisme, n'y-t-a-il pas cette promesse de résonance. La publicité réoriente le désir de résonnance vers la consommation (je dois acheter la planche de surf pour pouvoir faire du surf).


Un animateur explique que la résonance peut être instrumentalisée pour servir le capitalisme. Et qu'il existerait par conséquent de la vraie résonance et de la fausse résonance. L'objectif de cet atelier est donc de trouver des guides pour différencier les deux types de résonance.

On présente donc une pièce de théâtre où on "tell" une histoire de résonnance telle qu'on les voit régulièrement dans la publicité (prendre une publicité que tout le monde connaît  : produits pour les règles, voiture, produit nettoyant, iPhone). Dans la pièce, on voit à quel point la personne est heureuse d'avoir ses règles/de faire du ménage/de s'évader en voiture/ d'avoir des ailes grâce à son iPhone/etc.

Ensuite, on rejoue la même pièce et avec une approche de théâtre forum, où on demande aux participants de faire «  stop  » et d'aller prendre un rôle et de dire comment les personnages se sentent réellement, qu'est-ce qui se cache derrière ses promesses de résonnance.

L'idée ici étant de faire ressortir comment la résonnance peut-être réappropriée pour créer une résonnance instrumentale et par la même occasion. De tenter, collectivement de démystifier les critères permettant de différencier la vrai résonance de la fausse résonance. Finalement, de développer ses réflexes pour détecter l'instrumentalisation de la résonance.


 

 

EXERCICE POUR ILLUSTRER LA RÉSONANCE CONTRAINTE

La résonance contrainte (pour elles et pour les autres).

Tous ne peuvent pas avoir accès aux mêmes chances de résonance. Et la femme a la responsabilité de créer cette résonance, pour l'homme qui revient de l'aliénation.

 

Proposer à M. Rosa et/ou d'autres personnes d'expérimenter la journée de Hannah/Anna décrite par Rosa, mais en leur imposant des contraintes physiques  pour la durée de l'expérience  :

  • être habillé trop chaudement (car Anna a des bouffées de chaleur)

  • avoir des écouteurs dans les oreilles où on entend (as-tu pensé à faire le lunch des enfants, au rendez-vous du vétérinaire, etc.) pour représenter la charge mentale d'Anna

  • faire un parcours dans plusieurs locaux de l'université, dans un ordre non optimisé et où les Anna doivent monter plusieurs étages, mais sans pouvoir prendre l'ascenseur, seulement les escaliers. Le tout pour représenter le fait que l'urbanisme de la ville n'est pas pensé pour Anna et ses trajectoires quotidiennes ne sont pas adapter aux tâches qu'elle doit réaliser

  • avoir des personnages qui interagissent avec les Anna avec condésendance, impatience ou qui l'ignore tout simplement quand elle interagit, et ce, afin de représenter les relations de pouvoir auxquelles Anna est soumise dans son quotidien.

  • etc.

Les objectifs de l'expérience sont de :

  • de faire vivre physiquement les contraintes qu'Anne vit dans son quotidien à des personnes qui ne les vivent pas en général

  • de faire vivre à quel point il est difficle pour Anna d'expérimenter la résonnance, dûes aux contraintes qu'elle vit.

  • Faire plaisir aux femmes qui vont monter le scénario de la pièce ;P

 


 

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.