Sites


SOL France - Organisation apprenante

Co-sentir : contenu

Parler du processus, de comment chaque étape s'est faite (co-création du questionnaire,...)

Le projet a démarré en Septembre 2019

1) Présentation du chercheur collectif

 A l'occasion d'un After Work SOL, le Président de SOL présente le projet avec la présence du Directeur de Recherche. Objectif affiché de faire un lien entre la recherche et les différents acteurs du domaine de l'apprenance.  A La suite de cette réunion les membres de SOL reçoivent une lettre de présentation leur proposant d'en devenir membre.

2) Présentation du projet

2 dates sont proposées (23 Octobre ou 9 novembre) afin de s'assurer que tous les membres qui le souhaitent puissent y participer. Occasion de découverte mutuelle, beaucoup de participants ne se connaissent pas, c'est encore le moment d'approche même s'il y a déjà une ambiance à la fois sérieuse et légère.

3) Réunion Cercle de lecture partage et repérage des concepts clé à investiguer (28 novembre)

C'est la première réunion des membres qui se sont engagés dans la démarche. Au préalable, le Directeur de recherche demande à chaque participant de venir avec un article de recherche sur l'organisation apprenante à étudier ensemble. Lors de la réunion, la plupart des participants n'a pas sélectionné d'article, qu'à cela ne tienne plusieurs articles ont été sélectionnés par l'équipe, les participants ont quelques minutes pour lire individuellement 3 articles puis partage en trio sur les concepts qui émergent puis débrief en plénière. Emulation et découverte mutuelle incitent à l'engagement.

En fin de réunion le Directeur de Recherche explique aux participants l'importance de se mettre dans une posture d'ethnographe pour mener les entretiens. Il leur demande de choisir un lieu d'observation dans lequel ils devront s'immerger dans une posture d'ethnographe, utilisant tous leurs sens pour être présent "ici et maintenant" et capter ce qui passe à tous niveaux. Les participants reçoivent une "esquisse de formation à la méthode ethnographe" pour les aider dans leur mission.

4) Posture lors de l'entretien (9 décembre)

Retour sur l'expérience d'ethnographie vécue par chaque participant, dans un premier temps en sous groupe virtuel (40') puis en plénière pour identifier les concepts clés de la posture du chercheur. Le groupe expérimente l'utilisation de l'outil Framapad pour rédiger un compte rendu en collectif : c'est une découverte pour la plupart des participants, on sent un mélange d'excitation et de lacher prise

Préparation pour l'étape suivante de création du questionnaire d'interview pour les entretiens : les participants doivent réfléchir à une question puissante ( qui stimule l'autre et qui valorise la part d'intelligence de notre interlocuteur) que l'on pourrait poser

5) Co-création du questionnaire pour les interviews et des outils de communication (janvier)

Une 1ère réunion  : Les participants viennent avec une photo  qui représente l'organisation apprenante pour eux. Toujours ces beaux moments de reconnexion avec des échanges en sous groupe pour entrer authenticité et confiance 

-  co-création des questions : Ensuite avec l'outil Framapad les participants écrivent tous en même temps , en co-construction, complémentarité les questions possible; cela fuse, toujours de la bienveillance tout en étant capable de dire son désaccord, son questionnement, sa nouvelle proposition. La suite prouvera que ce travail en un peu moins d'une heure a délivré sa promesse. 

- test des questionnaires par le Directeur de recherche et un participant 

Une 2ème réunion pour finalisation du questionnaire (26 mars) : démarrage de la réunion avec un exercice de respiration empathique, encore une découverte , un pas décalé pour le collectif. 

Le retour des tests de questionnaires rassure les participant sur "leur capacité à ".

Cette 2 ème réunion est aussi l'occasion de partager les supports de communication, c'est important car cela rassure les participants sur leur manière d'approcher leur cible d'interviewé, de leur présenter le projet et bien sûr de leur proposer de co-financer celui-ci.

6) Phase interviews : échantillonage, interviews, retranscription et codage

Objectif annoncé : il faut faire plus d'une cinquantaine d'interviews pour que l'échantillon soit représentatif et base solide pour la recherche. Une fois de plus un tableau partagé encourage les participants en voyant ce que font les autres, cela entrainte une saine stimulation.

A chaque réunion de suivi, les participants qui ont commencé à interviewer donnent leur retour ce qui est rassurant et motive les autres à se lancer. Le sujet de la retranscription écrite des entretiens émerge très vite avec une approximation de 3 à 4 heures pour retranscrire. Cette charge de travail fait peur à certains mais là encore, l'intelligence collective, la joie partagée de ce qui est partagé dépasse les peurs. A force de tatonner, d'essayer des outils, des méthodes de retranscription, un outil se dégage et facilite le travail des participants.

Vient ensuite le travail titanesque de codage : encore un exercice inconnu pour la plupart des participants. 2 participants se lancent avec l'appui du Directeur de recherche. Ils partagent le résultat en réunion et dédramatisent cet exercice fastidieux et pourtant clé pour préparer l'analyse des 58 entretiens réalisés. Il est acté que chaque participant devra coder 2 entretiens sachant que cela représente 1 heure par entretien. Malgré l'encouragement de notre coordinatrice, de nombreux entretiens se seront pas codés. Et bien c'est le résultat et il faut faire avec; nous travaillerons de manière différente pour l'analyse des entretiens.

6) Suivi des réunions

Pour l'organisation des réunions, l'utilisation de l'outil Doodle et la perséverance de la coordinatrice du projet permet souplesse et réactivité pour s'adapter aux contraintes des participants.

Dès décembre la possibilité d'assister aux réunions à distance permet à un plus grand nombre de consultants de faire partie de l'aventure. Pas toujours facile pour ceux qui sont à distance mais la bienviellance et la volonté d'aboutir dépassent les problèmes techniques

A partir de Mars, la crise Covid 19 nous force à tous être à distance et nous découvrons la puissance du collectif, même à distance. Nous devenons des "Zoomanoïdes" empathiques et engagés.

Lors des dernières réunions Zoom pour préparer le week-end d'écriture on sent l'envie d'aboutir, de voir ce que l'on va être capables de faire

7) Week end d'écriture collective (3 et 4 juillet)

 

Réunions comité scientifique

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.