Sites


SOL France - Organisation apprenante

Etude de cas - L'urgence sanitaire et l'apprenance

Il s'agit de la présentation d'un terrain d'apprentissage. Pour écrire une étude de cas il s'agit de respecter la trame suivante

 

La crise, accélérateur d'apprenance

 

Décrire le contexte d'apprentissage

L'rganisation est un institution financière publique dans le domaine de la coopération internationale, avec plus de 2000 collaborateurs

L'enjeu initial exprimé par l'interviewé était de passer d'une approche "catalogue de formation" (ENT58) à un apprentissage expérientiel et collectif. La crise Covid-19 de Mars 2020 a fait évoluer l'enjeu : transformer la contrainte du confinemement en opportunité pour développer la formation à distance, celle ci ne représentant, avant la crise sanitaire que 10% de la formation. Avec l'impératif d'assurer la continuité d'activité et de ne mettre aucun collaborateur de l'équipe formation au chomage technique.  

Les parties prenantes impliquées sont : 

- La responsable formation (interviewé)

- Dans le département formation : les gestionnaires de formation, un expert formation digital

- Les formateurs occasionnels

 

Les pratiques/méthodes recueilllies :

  • Adaptation des membres de l'équipe de formation à l'évolution radicale et brutale des besoins de formation : développement de l'apprentissage expérientiel, travail collaboratif à distance
  • Mettre l'apprenant au centre : Auto motivation de se former sous la présence d'une contrainte et pour répondre à un besoin de développement de compétence court terme, facilitation de l'accès à l'apprentissage
  • Transformation des formations présentielles en formation à distance avec "porosité des temps de travail versus temps de formation" (ENT58), c'est à dire création de blended learning

Les étapes

Avant : Expérience personnelle d'apprentissage à distance , posture personnelle prééxistante, convictions développées à travers son expérience

Pendant :

1) Conditions favorables : Evolution de la réglementation de la formation

2) Le profil de l'interviewé

  • Convictions de l'interviewé sur l'efficacité de la formation expérientielle et collective : la formation est un investissement, l'apprentissage expérientiel est efficace, "l'apprendre à distance est un défi"(ENT58)...à compléter
  • Posture managériale de l'interviewé : travail d'appropriation de la vision en équipe, mise en place d'une démarche d'acculturation que les collaborateurs rejoignent l'équipe, conscience du potentiel de ses collaborateurs,...

3) Prise de conscience par l'interviewé que la contrainte doit devenir une opportunité

Et on sent que pour compenser finalement l'isolement …et la distance,  il y a une volonté de mettre de l'interactivité …et du collectif dans les animations.(ENT58)

L'interviewé remet en question l'existant : "Le très beau catalogue 2020, il avait 3 mois, et était déjà obsolète parce que 90% des choses se faisant en présentiel. Il a fallu rebâtir tout cela dans l’incertitude."(ENT58)

4) Ce qui s'est passé
  • Les formateurs internes occasionnels qui forment en présentiel ne savent pas former à distance. En entendant leur volonté de transformer leurs formations à distance, l'expert formation digitale a pris l'initiative de les former sur ce mode spécifique de formation "parce que sinon on va tomber dans une ‘skyification » des formations présentielles et ça va être terrible !" (ENT58)
  • Les gestionnaires de formation au profil  "plutôt administratif"(ENT58)  se sont lancés pour la première fois dans l'ingénierie pédagogique "je les ai vu monter sur finalement un rôle parfois d'ingénieur pédagogique mais en tout cas … ou elles osaient parler du contenu pour une fois …on n’était pas simplement sur de l’administratif." (ENT58)
  • L'interviewé exprime qu'il y a eu "des révélations d'individus" (ENT58), entre autre par le fait qu'ils ont pu transmettre aux autres
  • D'un point de vue spacial, les collaborateurs n'étaient plus dans les bureaux partagés, organisation présentée par l'interviewé comme "une présence forcée et contrainte". Le travail à distance permet plus de souplesse, "il y a des équipes dans l'équipe" (ENT58)...
  • Connexion accélérée avec l'environnement extérieur que ce soit avec des réseaux organisés ou pas, plus de benchmark. L'interviewé explique cela par le besoin de compenser le manque de visibilité et l'incertitude qui oblige à davantage d'ouverture

 

Les points clés de vigilances observés :

  • cela va -t-il durer dans le temps ? risque de retour en arrière exprimé par l'interviewé
  • Pas de process de pérénisation mis en place
  • le management à distance est chronophage, fatigue avec la mulitiplication des réunions  
  • recentrer le présentiel sur les échanges intenses, à l'émotion

Les enseignements/bénéfices tirés :

  • Développement de la volonté d'apprendre
  • Valorisation des individus
  • Montée en compétence rapide
  • "une vraie révélation dans les relations interpersonnelles" (ENT58) : la reconnaissance de formateurs internes, la joie exprimée, "remobilisation", "regain d'intéret" (ENT58)
  • La crise a joué un rôle d'accélérateur

  

Les liens avec les 5 disciplines :

  • Remise en cause des modèles mentaux : Présentiel / à distance
  • Maitrise personnelle : développement des compétences initié par l'apprenant, alignement de la motivation et ressources personnelles

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.