Sites


SOL France - Organisation apprenante

Place de l'initiative

 Connaître son rôle, avoir une idée de sa contribution et savoir comment le décliner - avoir la capacité de prendre des initiatives

Déclinaison de la vision - Capacité à comprendre et générer de la vision

La vision dans une grande entreprise peut paraitre conceptuelle, elle peut employer des mots valises. La déclinaison ne se fait pas par l'explication mais autour de son appropriation, qui est le fait d'avoir des temps de la digérer, au travers d'espaces d'échanges, qui permettent de matérialiser (mettre de la matière), d'identifier quelle est sa contribution et de se sentir en capacité de la mener (leadership / empowerement...). Cela permet de donner de l'intelligence, si les gens sont perdus, ils vont plutôt être à répéter. 

Référence à Entretien 39

"Mais souvent, quand même, il y a beaucoup de mot un peu "valises" et donc l'appropriation des enjeux stratégiques, c'est pour nous, dans notre domaine, de comprendre les aspects du business et de comprendre, ce que les gens cherchent à mettre derrière ces mots valises, qui sont des expressions d'intention encore imparfaites, pour cranter un peu plus loin"

Et donc ça, ça fait penser aussi au moment où Interviewée 2 a participé au Japon, par exemple, à un travail autour de comprendre et digérer la vision stratégique Marque pour imaginer en quoi elle est pertinente pour le Japon et comment elle peut s'exprimer de manière appropriée, qu'est-ce que cela veut dire pour l'équipe japonaise au Japon. Notre rôle ne va pas être d'expliquer la stratégie aux gens, mais la contribution qu'on peut avoir là-dessus … alors il y a une manière de reformuler des stratégies dans notre propre domaine et l'autre chose, c'est de structurer ces espaces d'échanges qui permettent au sens d'être digéré et d'être transformable vers l'action. Nous, on construit juste l'architecture de cet échange-là. Ce sont les personnes (les départements, les entités) qui viennent mettre la matière et créer la direction.

"C'est ce qui est difficile pour tout le monde, et on se met aussi dedans, c'est parfois de comprendre suffisamment bien les enjeux de ces concepts pour être capables de décliner des actions, qui sont au même niveau que les exemples qu'il montre. En fait, ce que lui cherche à générer, c'est une capacité à comprendre et à créer à partir de la vision. Et si les gens sont trop perdus, ils vont juste répéter et donc ça répond pas à la question". 

Pour que la vision, mission ou objectif soit mis en oeuvre, cela nécessite de donner aux personnes de se sentir acteur, contributeur du sujet (en leadership) ou avoir la possibilité de faire, de proposer des solutions, indépendemment éventuellement de leur expertise.  Ainsi, dans l'interview d'un dirigeant de la SNCF qui pour que les autres s'approprient les enjeux de sécurité, organisent un séminaire où chacun fini par sentir en leadership par rapport au sujet, même s'ils n'ont pas de compétences techniques sur le sujet, "je peux influencer, y contribuer en prenant en considération dans mes décisions d'investissement (financier), dans mes formations (RH), .... "(cf. entretien 43). 

Entretien Dominique Marchi SNCF - S. Faisandier (entretien n°32)

J'ai retrouvé la foi dans mon travail. Ça fait la preuve que cela vaut le coup de le faire et derrière sur l'ensemble des équipes qu'on a pu voir et qu'on a accompagné. En fait, on a vu un taux d'engagement monter de façon très forte. On a vu petit à petit des projets de résolution de problèmes croisés, c'est à dire qu'on peut parler de manager cette équipe.

Quand ils avaient un problème, ils allaient résoudre leur chercher des solutions et ensuite ils proposaient aux manageurs s'il fallait financer ou autre[s1]


 [s1]

Il y a une erreur de communication avec le serveur Booktype. Nous ne savons pas actuellement où est le problème.

Vous devriez rafraîchir la page.